Royaume-Uni : Le 20 juillet — Un jour que nous n'oublierons jamais

Il y a six ans le 20 juillet, le Parti communiste chinois (PCC), dirigé par Jiang Zemin, lançait une persécution systématique et générale contre le Falun Gong. Beaucoup de pratiquants de Falun Gong ont été arrêtée et emprisonnés illégalement, placés en rééducation au travers des camps de travail et soumis à de cruelles formes de torture. Ils ont été privés de leur droit d'étudier et de travailler parce qu'ils pratiquaient le Falun Gong. Au moins 2.600 personnes sont mortes. De nombreuses familles ont été déchirées et les enfants se sont retrouvés orphelins.

Sis ans après, la persécution continue et le massacre n'a pas cessé. Lors de ces six années, les pratiquants de Falun Gong n'ont jamais mis fin à leur résistance pacifique et rationnelle. Ils ont constamment révélé aux différents milieux de la société de quelle façon les pratiquants de Falun Gong en Chine ont été persécutés et ils ont appelé les personnes bienveillantes à empêcher ces violations des droits de l'homme et de la liberté de croyance.

Le 20 juillet 2005 les pratiquants anglais de Falun Gong se sont de nouveau rassemblés devant l'Ambassade chinoise afin de tenir une veillée aux chandelles en mémoire de leurs compagnons de pratique qui ont été persécutés à mort par le PCC ainsi que faire appel pour la fin de la persécution. L'appel devant l'Ambassade chinoise a jusqu'à maintenant été tenu 24 H sur 24, sept jours sur sept depuis trois ans, un mois et quinze jours, ou 1.140 jours et nuits. Les pratiquants vont continuer à s'assoire ici et à tranquillement faire appel pour la justice jusqu'à ce que la persécution s'arrête.

Version chinoise disponible sur :
http://www.yuanming.net/articles/200507/43611.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.