Autriche : les pratiquants commémorent les vies perdues en six ans de persécution

Le 20 juillet 2005, la persécution du Parti Communiste Chinois (PCC) contre le Falun Gong est entrée dans sa septième année. Les pratiquants autrichiens se sont rassemblés à Vienne sur Stephansplatz (la Place Stephan) pour commémorer les victimes de cette brutale persécution et permettre à la population australienne d’apprendre les faits sur les abus des droits de l’homme auxquels les pratiquants du Falun Gong en Chine sont quotidiennement soumis depuis le 20 juillet 1999.

Dans l’exposition anti-torture il y a eu la simulation de deux méthodes de torture utilisées par les fonctionnaires du régime communiste dans une tentative de faire renoncer les pratiquants de Falun Gong à leur croyance. Quand Jiang Zemin a lancé la persécution contre les pratiquants du Falun Gong, il a mis en place trois moyens principaux de persécution : les détruire physiquement, les ruiner financièrement et ruiner leur réputation. Sa première directive a été exécutée grâce aux tortures et aux abus, et le Parti communiste chinois a utilisé les médias contrôlés par l’état comme instrument de propagande pour exécuter les autres directives et tourner la population chinoise contre le Falun Gong. A cause de cela les pratiquants ont eu du mal à trouver du travail, à mener une vie normale et se sont retrouvés sans argent et dans des situations très difficiles. Le PCC a aussi extorqué d’énormes sommes d’argents aux pratiquants et à leur famille.

Les passants se sont informés sur le début de la persécution en Chine… ... ...et ont signé la pétition faisant appel pour la fin de la persécution.

De grands panneaux présentant des œuvres peintes à l’huile par les pratiquants Beaucoup de personnes ont eu l’occasion d’entendre parler du Falun Gong au centre ville de Vienne

Les pratiquants font une démonstration des exercices pacifiques du Falun Gong

Pendant les six dernières années les pratiquants n’ont cessé de suivre les principes de vérité, compassion et tolérance et ont continué sans relâche leurs campagnes de résistance pacifique face aux atrocités des abus des droits de l’homme qu’ils se sont vus infliger.

Ici en occident, nous avons la liberté de religion, la liberté d’expression et le droit de mener l’injustice devant les tribunaux d’un pays. De telles libertés n’existent pas pour les citoyens chinois. Aussi beaucoup ont entamé une poursuite judiciaire contre Jiang Zemin, l’initiateur de la persécution et ses hommes de main dans les pays européens, en Amérique et en Australie.

La situation s’est améliorée grâce aux efforts des pratiquants et le soutien des gens de tous milieux. Ces améliorations ont été possibles parce que la population mondiale a percé à jour les mensonges de la propagande du PCC et a élevé sa voix à l’unisson pour la fin de la persécution. Aussi longtemps que cette persécution durera, nous continuerons nos efforts pour agir en leur nom et prêter nos voix aux pratiquants détenus dans les prisons, les camps de travail forcé ou les centres de rééducation.

Originellement publié en Allemagne sur
http://www.clearharmony.de/articles/200507/25391.html

Traduit de l’anglais sur
http://en.clearharmony.net/articles/200507/27921.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.