Quatre morts de pratiquants de Falun Gong pendant les quelques jours qui ont précédé la visite de Georges Bush en Chine

27 février 2002 (Centre d'Information sur le Falun Dafa) -- Alors que Beijing se préparait à la visite du Président Georges Bush,la nouvelle de la mort de 4 pratiquants de Falun Gong du fait des violences policières a filtré hors de Chine. Ces nouveaux cas ne font que confirmer la gravissime intensification de la répression ces derniers mois, et n'a pas été empêché par la présence médiatique et aux préoccupations humanitaires liées à la visite du président Bush.

Gail Rachlin, porte-parole du FDIC, commente en ces termes, " Même à un moment où l'attention mondiale est tournée vers Pékin, des pratiquants de Falun Gong meurent aux mains de la police chinoise. Peu de détails sont disponibles sur ces morts car le régime de Jiang déploie des efforts colossaux pour éviter toute fuite d'information" "C'est pour cette raison que cela n'a surpris personne que le Président Jiang n'ait pas pu répondre à une question des médias sur la liberté de croyance en Chine - et que cette question ait été supprimée lors de la diffusion télévisée en Chine"

Un jeune père séparé de son fils de 7 ans
Chen Yong, de la ville de Dalian, a été arrêté pour avoir pratiqué le Falun Gong au milieu de l'année 2000 et a été condamné à 3 ans de camp de travail. Après plus d'un an de tortures et d'abus continus, Chen est décédé le 30 janvier 2002. Son fils de 7 ans lui survit.

Un mari meurt des tortures, sa femme est toujours emprisonnée
Li Xiaorong, 41 ans, a été arrêté une première fois en décembre 2000 pour avoir fait appel sur la Place Tian An Men. Au moment de son arrestation, Li était en bonne santé et pesait 83 kg. Il a été détenu sans procès pendant plus de 100 jours durant lesquels il a subi continuellement des tortures et des mauvais traitements. A sa libération le 21 mars 2001, il pesait 33 kg. Il ne s'est pas remis et est décédé le 14 décembre 2001. Sa femme, Xu Shufen est toujours détenue pour avoir pratiqué le Falun Gong. Son fils de
11 ans lui survit

Mort en détention hâtivement maquillée ?
Le 14 février 2002, il a été annoncé que Lu Shiqiu avait été arrêtée par la police de Beijing pour avoir fait appel sur la Place Tian An Men, bien que la date de son arrestation ne soit pas précisément connue. Après plusieurs jours en détention, ses proches ont été appelés pour la ramener chez elle, dans la province de Jilin. Quand ils sont arrivés au poste de police, la police a affirmé qu'elle "s'était tuée en sautant" la nuit avant leur arrivée.

Comme les officiers responsables des pratiquants de Falun Gong ont reçu l'ordre par le bureau 6-10 de déclarer que tous les décès de pratiquants étaient des suicides. La cause réelle de son décès reste à confirmer et est en cours d'enquête. Il est clair néanmoins qu'elle est décédée en détention.

Après la mort d'une femme, la police cherche des "preuves" pour justifier le raid
Cheng Zhengli vivait à Dalian. Le 8 février 2002, plusieurs policiers sont brutalement entrés en masse chez elle à 22h30. Cheng a essayé de s'enfuir par la fenêtre et a été fatalement blessée dans la chute. Le jour suivant, la police est retournée chez elle pour chercher des "preuves" que le raid était justifié.

Le Centre d’Information sur le Falun Dafa a confirmé 370 décès depuis le début de la persécution du Falun Gong en 1999. Des sources officielles en Chine estiment pourtant le chiffre à plus de 1600. Plus de 100,000 pratiquants de Falun Gong ont été détenus, et plus de 20,000 condamnés aux travaux forcés.

"http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/2/28/19356.html"http://www

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.