La chambre des horreurs de Lanzhou

Ville de Lanzhou, Province de Gansu
J’ai été envoyé à l’unité n°7 du Camp de Travail Forcé N°1 de la ville de Lanzhou pour avoir fermement insisté pour continuer à pratiquer le Falun Gong. Il y avait une chambre de stockage de la nourriture dans l’Unité 7, mais ils l’utilisaient comme chambre de torture pour maltraiter les pratiquants. Des voyous forçaient chaque pratiquant à calomnier Dafa et Maître Li (fondateur du Falun Gong) lorsqu’il ou elle était amené là la première fois. Si les pratiquants n’abandonnaient pas la pratique, on les forçait à se tenir immobiles sans leur permettre de dormir. Si les pratiquants continuaient à croire fermement en Dafa ils étaient pendus par des menottes dans cette chambre des horreurs. S’ils ne voulaient toujours pas renoncer, alors ils étaient envoyés dans la « chambre de stockage de la nourriture » pour y être cruellement battus. Ils étaient battus si cruellement que leur corps était couvert de blessures. Parfois on les battait au point qu’ils ne puissent plus prendre soin d’eux-mêmes.

L’exemple le plus typique est celui d’une femme nommée Wang Lianzhen. Elle a besoin des autres pour se nourrir, s’habiller, et aller aux toilettes. Une autre pratiquante nommée Sun Lanping a été battue au point de ne plus pouvoir s’occuper d’elle-même pendant un mois. Les voyous utilisaient des écharpes pour couvrir les yeux et la bouche des pratiquants lorsqu’ils les battaient. Habituellement après plusieurs heures de torture, les pratiquants souffraient de difficultés à respirer. Parfois le chef de l’Unité 7 exhortait en personne les voyous à battre les pratiquants. Des investigations plus poussées doivent être faites. Des pratiquants sont encore détenus là et sont torturés.
Les officiels de l’Unité 7 se sont aussi servis de drogués qui prétendent être des pratiquants, pour tromper. Il y a une photo de propagande sur le tableau d’affichage de l’usine qui montre qu’un pratiquant recevant une thérapie par oxygène est pris en charge par les directeurs de l’usine. Le nom du« patient » est Gao Chunmei, qui est en fait un drogué, détenu au Camp de Travail N°2 pour trois ans. La photo est encore affichée sur le tableau aujourd’hui.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.