Escalade de la persécution dans le village de Gantun.

Depuis le 20 juillet 1999, le gouvernement municipal et la police de Gantun ont persécuté les pratiquants de Falun Dafa. Le 20 juillet 1999 ils ont illégalement détenu pendant deux ou trois jours des pratiquants fermes dans leur croyance et les ont relâchés seulement après que leurs familles aient payés 1100 yuan en total ( le salaire mensuel moyen d’un ouvrier chinois est 500 yuan). Puis les pratiquants devaient se présenter trois fois chaque jour qui s’en suivait. Parmi eux, les pratiquants Chen Wenchang, Chen Wentao, et Xiao Qihong ont été battus brutalement. Trente-six pratiquants, d’une fille de 18 ans jusqu’à une dame de plus de 60 ans, ont été torturés.

Depuis, chaque fois qu’une journée sensible (comme la Journée nationale ou la Nouvel-an) approche, ils enferment les pratiquants dans la salle de Conférence du village. On impose une « somme de garde » aux pratiquants, et parfois, les sommes montent jusqu’à plusieurs centaines ou même des milliers de yuan. Certains pratiquants ont été détenus pendant plus de 30 jours.

Le 20 juillet 2000, ils ont illégalement détenu plus de dix pratiquants. Chen Wenchang, Chen Wentao, Xing Tongping, et Xu Yiping ont été brutalement battus. Gao Zhidian, le directeur de sécurité du village de Dongxingzhuang, a pincé à plusieurs reprises les jambes de Xu Yiping avec une pince, lui causant de graves blessures malgré le fait que Xu soit en fait un vieux membre de sa famille.

En octobre 2000, ils ont détenu plusieurs pratiquants. Chen Wenchang, Xiulian, et Wang Hongchao se sont échappés. Ils ont confisqué les maisons de ces pratiquants et ont imposé des sommes de respectivement 600 Yuan, 600 Yuan, et 2000 Yuan à leurs familles. Les maisons de plus de 20 autres pratiquants ont également été fouillées, dont celles de Xing Tongping, Yang Zhaoling, Liu Ziyuan, Xing Shufeng, Xu Guangfeng, Xu Hengkui, Chen Xiumei, et Ma Fengmei. Ils ont illégalement détenu ces pratiquants pendant plusieurs jours et leur fait payer plusieurs milliers de Yuan d’amendes.

Durant le Festival du Printemps de 2001, ils ont volontairement enfermé plus de 10 pratiquants pendant 15 jours. Ensuite, ils ont illégalement envoyé Chen Wentao, Xiao Qihong, Wang Hongchao, Xing Penliang et sa femme en classe de lavage de cerveau dans le village. Plus tard ils ont illégalement détenu Xiao Qihong et Wang Hongchao dans un centre de détention pendant plus de deux mois. Ils ont également détenu Chen Wentao en juin 2001.
Le 10 juillet 2001, ils ont à nouveau saisi plus de 10 pratiquants et les ont brutalement battus.

Les familles de pratiquants qui ont souffert le plus sous la persécution sont celles de Xing Tongfu et de Xing Tongping. Tongfu s’est vu successivement imposer des dizaines de milliers de Yuan sans accusé de réception et erre sans abri depuis septembre 2000 afin d’éviter la persécution. Son fils ainé, Xing Shuzhi, a été envoyé en camp de travail. En ce moment, sa mère, la pratiquante Yang Zhaoling, est illégalement détenue par le Bureau « 610 ». La famille de Tongping consiste en quatre membres, quatre pratiquants de Falun Gong, tous en camps de travail. Son père Xing vient d’être libéré. Sa sœur a également été détenue pendant plusieurs jours.

Il y a trop de cas de persécution de pratiquants de Falun Dafa par le gouvernement municipal et la police du village de Gantun pour tous les rapporter ici. Beaucoup de pratiquants ont été envoyés dans des camps de travail et dans des prisons ou ont été forcés de quitter leurs maisons.

Parmi les responsables du village de Gantun se trouvent :

L’ancien sécrétaire du Parti : Zhao Peilin
Le sécrétaire du Parti actuel : Zhu Jiwu
Comité de Politique et Droit : Wang Xinmin
Le directuer du Bureau « 610 » : Wang Ximin
Le personnes qui ont battues les pratiquants : Gao Qishan, Guo Liang, Guan Wu Li Weihan, Zhang Feng, Hao Ruichao, Zhao Xingguo et d’autres
La station de police : Directeur : Fang Shushan, l’Assistant du Directeur : Liu Sizhao
Le bureau municipale du village : 86-635-5630048
Le bureau du Sécrétariat du Parti : 86-635-5630088
La station de police locale : 86-635-5630008

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.