Deux pratiquantes de Falun Gong meurent dans la ville de Hefei

31 Décembre 2001 (Centre d’Information sur le Falun Dafa)- Deux pratiquantes de Falun Gong sont mortes dans la ville de Hefei, conséquence de la persécution du Falun Gong en Chine.

Le 26 Septembre 2001, la police de la Province de Anhui a trouvé le numéro de téléphone d’une pratiquante de Falun Gong de 70 ans, Mme Zhang Duoyun, dans l’agenda d’un pratiquant arrêté pour avoir distribué des prospectus dénonçant la persécution du Falun Gong. Le jour suivant, la police était venue arrêter cette femme dans la maison de sa fille. Devant la résistance familiale, la police avait dû renoncer. Un jour plus tard, la vieille dame partait pour Shanghai trouver refuge chez des parents.

Furieux, les agents de police avaient menacé d’émettre un mandat d’arrêt valable à Shanghai et de faire envoyer l’heptagénaire en session de lavage de cerveau ( « rééducation » ayant pour but de faire renoncer à leur croyance les pratiquants de Falun Gong, en les privant de sommeil et en les torturant physiquement et mentalement). La fille de Mme Zhang avait essayé de dissuader la police, expliquant que la vieille dame avait déjà beaucoup souffert pendant sa vie : la Grande Révolution Culturelle l’avait privée d’un mari et d’un fils. Maintenant, la pratique du Falun Gong lui avait apporté la sérénité. La police avait refusé de se laisser fléchir et émis un mandat d’arrêt.

Pour éviter la détention et la torture, Mme Zhang était revenue de Shanghai. Les jours suivants, la police avait fouillé plusieurs fois la maison de sa fille. Pour éviter de la mettre en danger, Mme Zhang comme des milliers de pratiquants de Falun Gong avant elle, avait quitté son domicile pour errer sans logement. Pendant plus d’un mois, elle put éviter l’arrestation, mais son cœur ne put résister à cette chasse à l’homme, et elle décéda le 13 Novembre 2001.

Un second cas est celui de Mme Li Jun, pratiquante de Falun Gong de la même ville, qui d’après des sources locales est morte des persécutions qu’elle a subies.

Les responsables du camp de travail où elle était enfermée ont nié sa mort, qui a cependant, avec celle de Mme Zhang, été confirmée par des officiels du bureau de sécurité publique et du comité judiciaire de la zone Est de la ville de Hefei. Ceux-ci ont pourtant refusé de divulguer des détails.

Li Jun était la sœur de Li Mei, une pratiquante de Falun Gong de 33 ans qui a été torturée pendant 4 mois avant de décéder le 1er février 2001 dans le camp de travail pour femme de Anhui. D’après une dépêche AFP de l’époque citant l’association Hong Kong Human Rights Center, « les membres de sa famille autorisés à voir son corps ont dit que son visage était contusionné et qu’il y avait des traces de sang dans son nez, sa bouche et ses oreilles. Son cou était enveloppé de bandages »

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.