Les marches SOS en Europe : la Vérité est en route, elle ne s'arrêtera pas.

Depuis le début du mois de septembre, de nombreuses marches SOS ont commencé et sillonnent l'Europe, de l'Est à Ouest et de l'Ouest à L'Est, du Nord au Sud et du Sud au Nord, sur des milliers de kilomètres, à travers tous les pays.

Ces marches, organisées et réalisées par des pratiquants de Falun Dafa qui veulent appeler à la bonne conscience des citoyens européens, suivent aussi bien le chemin des pas que celui du cœur. Elles sont l'occasion de parler au plus grand nombre de l'injustice et de la perversité de la répression qui frappe en Chine des millions de citoyens pacifiques pratiquant le Falun Dafa.

De nombreux marcheurs n'hésitent pas à se laisser guider par les circonstances, à changer de trajet, pour ainsi rencontrer des personnes de toutes cultures, de tous langages et de toutes nations. Par exemple, une marcheuse qui voulait du Portugal remonter vers l'Espagne, l'Italie, la Yougoslavie, a finalement choisi de passer d'abord par la Turquie et de traverser les balkans avant de revenir au Sud de l'Europe, en s'arrêtant à toutes les villes sur son passage. Quel que soit leur chemin, ils marchent pour une même raison et un même but.

Les marcheurs qui arrivent dans les villes après des heures passées sur les routes surprennent par leur air serein, détendu malgré les centaines, voire les milliers de kilomètres parcourus en marchant. Arborant des banderoles ou des vêtements jaunes demandant l'arrêt des persécutions du Falun Dafa en Chine, ils entrent dans ces villes où les attendent citoyens, médias et élus locaux. Pendant quelques heures, ils peuvent ainsi expliquer aux représentants des grandes villes d'Europe la vérité de la répression du Falun Dafa, montrer par leur propre expérience la force morale et la paix données par la pratique du Falun Dafa. Comme des messagers affluant de toutes parts, ils prouvent le principe de Vérité-Bienveillance-Patience en l'incarnant, en allant vers tous, pour que tous sachent que Falun Dafa est une Loi juste, que sa persécution en Chine est cruelle et perverse - ainsi faire germer la compassion dans le cœur de gens.

Jusqu'à aujourd'hui , différents groupes de marcheurs ont traversé Angleterre, France, Espagne, Italie, Allemagne, Portugal, Belgique, et sont allés jusqu'aux frontières mêmes de l'Europe : Islande, Turquie, Macédoine, Lithuanie. Chemin faisant, ils ont reçu l'aide et le soutien d'innombrables personnes : en France par exemple, plusieurs maires de grandes villes leur ont ouvert les portes de leur hôtel de ville pour leur offrir un repas officiel. D'autres les ont accueillis en tenue officielle, ont exprimé leur ferme soutien au Falun Dafa, et leur condamnation de la répression en Chine, par des déclarations et des lettres. Dans de nombreuses villes les journalistes sont venus questionner les marcheurs, leur demander d'où leur venait l'énergie et le courage de traverser de si longues distances. Les articles et reportages ont tous été positifs et ont fait savoir à plus de gens encore la réalité de la répression par le régime chinois. En Belgique, le Vice-Président du Parlement Européen a accueilli les marcheurs. En Lithuanie, c'est la chambre des députés qui les a invités à une réunion…

Pour ces marcheurs, ce projet représente des semaines d'effort. S'éloigner de leur famille et de leur travail, avancer malgré les blessures aux pieds, la fatigue, le froid, marcher toute la nuit parfois pour arriver à l'endroit prévu le lendemain matin; mais c'est aussi, pour nombre d'entre eux, comme un pèlerinage vers le vrai, le bien et la patience, vers leur nature profonde, vers l'altruisme parfait : tout faire pour les autres, ceux qui sont persécutés en Chine aussi bien que ceux qui, en Europe, ne connaissent pas encore la vérité de cette affaire.


Par un pratiquant de Frace


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.