Cultivation solide

Je suis une enseignante d’école primaire retraitée, de 64 ans. A cause de graves rhumatismes et d’une maladie cardiaque, je suis partie en retraite avant mes 40 ans. En 1995, j’ai vu le livre Falun Gong dans une librairie, j’ai parcouru la table des matières et croyant avoir trouvé quelque chose de précieux, je l’ai acheté.


La première chose que j’ai faite après être rentrée chez-moi a été de lire le livre. Je l’ai terminé cette nuit-là et j’ai aussi appris les exercices.


Je ne pouvais pas m’endormir, alors j’ai commencé à faire la méditation. Je n’étais pas capable de m’asseoir les jambes croisées alors je me suis assise sur une chaise. Quelques minutes plus tard, j’ai vu des amas d’énergie noire quitter ma poitrine. Je savais que le Maître avait ouvert mon œil céleste. Il y avait seulement 20 heures entre le moment où j’avais acheté le livre et le moment où je faisais les exercices.


Le Maître a dit :


Je ne me sentais pas fatiguée et j’avais beaucoup d’énergie même si je n’avais pas dormi. Je savais que j’avais trouvé le véritable Fa. Dès lors, j’ai eu une direction dans ma vie—je suivrai le Maître pour cultiver et retourner à mon vrai soi.


Six mois plus tard, j’ai vu une silhouette humaine sombre faite de karma quitter mon corps. J’ai alors obtenu le pouvoir supranormal de connaître le passé et l’avenir. J’ai vu beaucoup de mes vies précédentes et la relation entre le Maître et moi dans des vies précédentes. J’ai également vu que les humains étaient créés par des divinités, n’évoluaient pas à partir du singe et que notre conscience principale ne meurt pas. Au fur et à mesure que mon xinxing et mon niveau s’élevaient, je développais une compréhension plus profonde des paroles du Maître : “Conduire véritablement les gens vers les niveaux élevés.” ( Première Leçon, Zhuan Falun)


J’ai compris que Falun Dafa est le Fa de Bouddha et non exercer un qigong ordinaire.


Je cultive depuis 25 ans. Le Maître a veillé sur moi, m’a aidée à passer chaque test de xinxing et a élevé mon niveau de cultivation.


Me rectifier
En 2016, une compagne de pratique m’a rendu visite et a dit : “Nous fabriquons toutes les deux des documents de clarification de la vérité de Dafa. La raison pour laquelle nous avons été arrêtées dans le passé pour les avoir fabriqués, est que nous ne savions pas comment cultiver et que nous ne regardions pas à l’intérieur.” Pendant qu’elle parlait, je fabriquais des documents. Je n’ai rien dit, mais je n’étais pas d’accord avec elle.


Je ne croyais pas que je ne savais pas comment cultiver. Je pensais que je m’étais consacrée à la cultivation. J’avais suivi attentivement les enseignements du Maître :


Depuis le début de la persécution en 1999, en plus de fabriquer des documents, je coordonnais les pratiquants locaux et organisais de nombreuses conférences de partage d’expériences. J’ai aidé à mettre en place des sites de production de documents dans ma ville et dans les zones voisines et j’ai fourni des imprimantes, des ordinateurs et des fournitures aux compagnons de pratique. J’ai lu le Fa avec diligence, fait les exercices et émis la pensée droite. J’ai transcrit Zhuan Falun seule plusieurs fois, quatre fois en 2013. Comment pouvait-elle dire que je ne savais pas cultiver ? Je pensais que j’avais été arrêtée parce que la perversité n’était que perverse. Comme le Maître l’a dit :


Ce n’était certainement pas parce que je ne savais pas comment cultiver.


J’ai manqué une chance de regarder à l’intérieur à cause de mon fort égo. Quelques jours plus tard, cette pratiquante est à la maison. Elle a dit la même chose, mais je n’ai pas changé d’avis. Mon esprit était rempli de pensées : “je suis capable de faire tellement de choses” et “je suis la meilleure dans telle et telle chose.”


La troisième fois, cette pratiquante a dit patiemment la même chose. Bien que je n’aie rien dit, mon esprit a commencé à changer. Mes pensées que j’étais si capable et “la meilleure” ont disparu. En 20 ans, aucun pratiquant n’avait essayé de me convaincre avec tant de patience. Une autre pratiquante m’avait dit : “tu es la responsable. Qui oserait te critiquer ?” En me rappelant cela, j’ai apprécié la patience de cette pratiquante, son grand cœur et sa miséricorde face à ma résistance. Son sourire était sincère et ses paroles étaient franches et honnêtes, ce qui a suscité mon respect.


Après son départ, je me suis agenouillée devant le portrait du Maître et j’ai dit : “Maître, c’est vrai que je ne savais pas comment cultiver. Autrement, cette pratiquante ne m’aurait pas répété la même chose encore et encore.” Le Maître m’a regardé sérieusement. J’ai été purifiée par le regard du Maître. Mon ego a disparu.


J’ai réalisé que le Maître avait envoyé cette pratiquante pour m’aider. J’ai dit : “Maître, vous saviez que je voulais vraiment cultiver diligemment mais je ne savais pas comment cultiver. Vous étiez inquiet pour moi alors vous avez envoyé ma compagne de pratique pour m’aider. Depuis le début, j’ai toujours traité ‘faire des choses‘ comme la cultivation et je considérais la quantité de choses que je faisais comme un signe de diligence. Je sais maintenant que j’avais tort. Je vais me rectifier immédiatement.”


Je me suis rappelée les paroles du Maître selon lesquelles la différence fondamentale entre un pratiquant et une personne ordinaire est qu’un pratiquant peut regarder à l’intérieur quand il rencontre des problèmes. J’ai eu honte. J’ai apprécié que le Maître m’ait aidé à éliminer mon ego et j’avais honte d’avoir étudié le Fa mais sans obtenir le Fa. Le Maître a dit : “Cultiver et pratiquer véritablement, c’est cultiver son esprit, c’est cultiver à l’intérieur de soi, c’est chercher à l’intérieur de soi, ce n’est pas à l’extérieur qu’il faut chercher.” ( Neuvième Leçon, Zhuan Falun)


Bien que j’avais mémorisé le Fa, je n’en avais pas compris le sens. À ce moment-là, j’ai compris les paroles du Maître : “Arriver à faire ainsi, c’est la cultivation.” ( “Cultiver réellement,” Hong Yin, traduction anglaise version A) Cela fait non seulement référence aux nombreuses choses que j’ai faites et comment je les ai faites mais signifie aussi “regarder à l’intérieur.” C’est seulement si je peux regarder à l’intérieur que c’est véritablement la cultivation.


Cette compréhension m’a aidée à comprendre un rêve que j’avais eu. En 2007, j’ai été arrêtée et détenue dans un centre de détention. Dans mon rêve je voyais tous les verdicts des pratiquants kidnappés, qui concordaient avec leurs peines réelles annoncées un an plus tard, mais pas la mienne. Je savais que j’avais des lacunes mais je ne savais pas ce qu’elles étaient. Dans le rêve je franchissais toutes les portes et retournais chez-moi jusqu’à ce que je sois arrêtée par une barrière. La scène était claire. Un pratiquant rationnel aurait réalisé que la barrière était causée par mon ego. Mais mon ego m’a empêché d’avoir cette compréhension. Si j’avais pris conscience de cela, les forces anciennes n’en n’auraient pas tiré profit. Pendant la persécution, j’ai échoué à regarder en moi. Au lieu de cela j’ai pris l’enseignement du Maître que “du poison c’est poison” comme excuse.


J’ai appris à cultiver, c’est-à-dire regarder à l’intérieur. Le procédé est comme peler un oignon, couche par couche. Alors on peut voir son vrai soi.


Responsabilité
La pratiquante mentionnée plus haut et moi avons découvert que de nombreux pratiquants faisaient bien les trois choses, mais qu’ils échouaient à regarder à l’intérieur, juste comme le vieux moi, et considéraient le fait de faire des choses comme la cultivation. Quelques pratiquants ne lisaient pas bien le Fa alors ils ne pouvaient pas dépasser les interférences de la perversité. Ils avaient sommeil lorsqu’ils étudiaient le Fa ou envoyaient la pensée droite. Il y en avait aussi quelques-uns qui ne faisaient pas bien les trois choses. Ces pratiquants avaient de forts attachements à la sentimentalité et ne pouvaient pas donner la priorité à la cultivation, tandis que certains ne pouvaient pas voir à travers l’illusion du karma de maladie. Quelques-uns avaient un fort attachement à l’ego.


Nous avons réalisé que notre responsabilité n’est pas seulement d’éveiller la conscience des gens mais aussi d’aider les pratiquants à s’améliorer. C’est très important. Nous leur avons parlé et avons saisi toutes les opportunités de partager nos compréhensions avec eux. Nous avons également rejoint leur groupe d’étude du Fa. Nous avons partagé notre compréhension de la tendance actuelle de la rectification du Fa et les avons aidés à résoudre leurs problèmes.


En plus de cela, Je suis aussi allée avec une autre pratiquante distribuer des documents de clarification de la vérité deux fois par semaine. Nous avons mis en place un groupe d’étude du Fa chez un pratiquant pour ne pas avoir à perdre de temps en transport. Différents pratiquants se sont joints au groupe selon l’arrangement du Maître.


Une pratiquante s’endormait souvent pendant l’étude du Fa. Parce qu’elle faisait très bien en clarifiant la vérité, les pratiquants qui la connaissaient ne voulaient pas lui signaler ce problème. Un autre pratiquant était encore endoctriné par le PCC. Une pratiquante se concentrait uniquement sur sa propre cultivation et soulignait rarement les problèmes des autres pratiquants, tandis qu’une autre pratiquante avait de fortes pensées droites mais regardait rarement à l’intérieur et était sujette aux commérages.


Tous ces pratiquants étaient respectés et admirés par les pratiquants de leurs propres groupes d’étude du Fa. Ils ne voyaient pas leurs problèmes ou ne voulaient pas les signaler. J’ai parlé de mes propres expériences de regarder à l’intérieur et j’ai partagé comment au début je me focalisais seulement sur les problèmes en surface. Je savais que c’était des attachements. Quand je les ai enlevés couche par couche, j’ai vu les racines des problèmes. Après avoir enlevé les racines, je suis devenue paisible.


Quand j’ai remarqué la culture du parti chez un pratiquant, j’ai compris que j’avais un problème identique. Un pratiquant m’a fait remarquer que mon ton de voix quand je lisais le Fa, était exactement comme faire un discours du PCC. Je n’ai pas été d’accord et n’y ai pas prêté attention. Dans mon esprit et dans l’esprit de nombreux pratiquants, je lisais très bien le Fa. Jamais je n’ajoutais ou manquais de mots ; je lisais à haute voix et à une bonne vitesse.


Quelques mois plus tard à un groupe d’étude du Fa, j’ai remarqué que la pratiquante qui m’avait aidée à trouver mes attachements lisait si calmement que cela me mettait en transe. La tranquillité et la clarté de sa voix faisait pénétrer chaque mot du Fa dans mon cœur. Par rapport à elle, je semblais paisible pendant l'étude du Fa, mais c'était superficiel, comme si j'étais en train d'agir et non authentique.


En regardant à l’intérieur j’ai découvert que mon ego interférait avec moi. Il se manifestait quand je faisais du zèle ou que je me faisais valoir. Je voulais entendre des éloges et j’aimais regarder les autres de haut. Pendant l’étude du Fa et le partage en groupe, j’ai réalisé qu’aider les compagnons de pratique est un processus de s’améliorer soi-même. Les compagnons de pratiques sont des miroirs, me montrant mes propres lacunes.


Parce que je me positionnais au-dessus des autres, j’échouais à regarder en moi quand un pratiquant m’indiquait mon problème. Cet attachement était caché profondément et pas facile à détecter si mon regard intérieur restait en surface. Je n’avais pas développé l’habitude de regarder à l’intérieur ni : “Pour chaque chose on se réfère à la Loi.” ( “Cultiver réellement,” Hong Yin, traduction anglaise version A)


Il n’est pas facile de se débarrasser de l’endoctrinement. On peut le voir, le sentir et le montrer dans ses comportements. Il s’infiltre dans notre esprit. Ce n’est que si on élève son niveau grâce à la cultivation de Dafa que l’on peut l’éliminer.


Mon niveau de xinxing s’est élevé au cours des six mois suivants et j’ai abandonné mon ego. J’ai essayé de m’assimiler au Fa et finalement j’ai développé la compassion. Ma cultivation, pendant cette période a établi une fondation solide pour ma cultivation future et m’a aidée à regarder à l’intérieur chaque fois que je rencontrais un problème.


Après un certain temps d’étude du Fa et de partage en groupe, chacun trouvait ses propres problèmes, pouvait regarder à l’intérieur et les rectifier selon le Fa. Nous avons tous vu notre ego, qui non seulement empêchait notre élévation mais également de faire les trois choses. Nous avons tous compris que l’ego n’est pas notre vrai soi ; il est causé par des notions humaines. Ses effets négatifs sont ce que les veulent les forces anciennes perverses.


La mission
Le Maître a dit :

    “Le xiulian du Dafa est différent des autres religions et des autres xiulian, car les disciples de Dafa ont une mission, ils doivent sauver les êtres durant leur parcours personnel vers la plénitude parfaite. Parce que la plupart des gens de ce monde sont venus du ciel et se sont réincarnés en être humain pour obtenir le Fa, par conséquent les disciples de Dafa doivent impérativement endosser cette responsabilité, c'est aussi cela la grandeur des disciples de Dafa, car à travers votre accomplissement, vous allez devenir de grands éveillés ! J’espère que vous tous étudiez davantage le Fa, clarifiez davantage la vérité, que chacun avance bien sur son chemin de xiulian” ( A la conférence de Fa d’Amérique du Sud)


Le Fa nous dit que pour accomplir notre mission d’éveiller la conscience des gens, nous devons rester diligents. Un environnement de groupe est également extrêmement important. Alors nous avons mis en place deux groupes d’étude du Fa pour ceux qui ne venaient pas souvent au groupe d’étude du Fa. Ce n’est que si nous étudions le Fa intensivement que nous pouvons avoir un environnement de groupe. Ce n’est que par l’étude du Fa que nous pouvons regarder à l’intérieur et accomplir notre mission.


Guidés par le Maître à travers l’étude du Fa, nous trouvons nos lacunes. Nous avons tous compris que la raison pour laquelle nous ne nous sommes pas perfectionnés c’est que nous n’avons pas étudié le Fa suffisamment bien et avons échoué à regarder à l’intérieur. Avec l’aide du Maître, plus de pratiquants ont rejoint les groupes d’étude du Fa et ont commencé à prêter sérieusement attention à l’étude du Fa et à regarder à l’intérieur.


Lors de la distribution et de la fabrication des documents de clarification de la vérité, deux d’entre nous avons imprimé en un mois plus de 10.000 copies des Annonces de l’éditorial Minghui. Plusieurs pratiquants ont préparé les copies et en ont fait des affiches. Dans notre ville, de nombreux lotissements résidentiels et des rues étaient couvertes de nos documents.


Maintenant nous faisons de notre mieux pour surmonter toutes sortes de difficultés pour accomplir notre mission. Il n’y a pas d’obstacles. Nous collaborons bien les uns avec les autres dans chaque projet.


Encourager les pratiquants
À mesure que les pratiquants élèvent leur niveau, ils encouragent davantage de pratiquants à rejoindre le groupe d’étude du Fa et à bénéficier de l’environnement. De plus en plus de pratiquants voient l’importance de distribuer des documents de clarification de la vérité et ne nourrissent plus la notion que la plupart des gens vont les jeter. Ils réalisent que les pratiquants jouent le rôle principal et que les notions incorrectes n’aident pas.


Une fois que les pensées sont rectifiées, nos actions le sont aussi. Nous avons fabriqué de plus en plus de documents de clarification de la vérité et les avons distribués en ville et dans les zones voisines également. De plus en plus de gens ont compris la vérité.


Quand je distribue des documents de Dafa, de nombreuses personnes savent ce que je fais et sont heureuses de les prendre. Je leur dis toujours de se souvenir que Falun Dafa est bon et que Sincérité-Bonté-Tolérance est bon. En parlant avec eux, je sens l’immense compassion du Maître.


Notre mission et notre responsabilité m’encouragent à bien marcher sur mon chemin de cultivation. En nous cultivant, nous devrions également aider les pratiquants autour de nous. De cette manière nous pouvons remplir notre vœu d’éveiller la conscience des gens.


Traduit de l’anglais
Solid Cultivation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.