Pourquoi quittent-ils le Parti communiste chinois?

Le centre mondial Tuidang dans le défilé annuel du Nouvel An chinois à Flushing, New York

Depuis la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste en 2004, plus de 360 millions de personnes ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées, à savoir la Ligue de la jeunesse et les Jeunes pionniers. Ces dernières semaines, une moyenne d'environ 70 000 personnes chaque semaine ont renoncé à leur adhésion au PCC.


Les Chinois ont choisi de se tenir à l'écart du PCC après avoir compris sa nature vicieuse, ils et ne veulent plus assumer, lorsque viendra le temps de lui demander justice pour tous les crimes commis contre des innocents. C’est ce qui apparaît clairement dans les commentaires en ligne ci-dessous.


Témoignages de citoyens chinois qui ont quitté le PCC
Wu Ziyou a déclaré qu'au cours des plus de dix ans qui se sont écoulés depuis son adhésion au PCC, son soutien au parti a progressivement diminué. En tant qu'agent de police, il s'est retrouvé transformé en "une vis dans la gigantesque machine de violence du régime". "J'aspirais à la liberté, mais mon travail et ma vie étaient contrôlés par le régime autoritaire. Même ma respiration était lourde et prudente".


Il a ensuite énuméré de nombreux crimes commis par le PCC, du prélèvement forcé d'organes sur les pratiquants de Falun Gong à la répression des avocats des droits de l'homme et des dissidents politiques, en passant par la détention de Ouïghours dans des camps de "rééducation" de masse au Xinjiang, la dissimulation d'informations sur l'infection par COVID-19 à Wuhan, etc.


Un groupe de 156 habitants de la ville de Nanjing, province du Jiangsu a publié une déclaration commune, disant : "Être honnête et parler de faits est une chose dangereuse dans la Chine d'aujourd'hui. Des gens peuvent être mis en prison pour cela. Parce que le PCC est une organisation de gangsters, il vous attaquera si vous exposez ses mensonges ou sa méchanceté. C'est un diable. Il ne s’améliorera jamais, au lieu de ça il rendra les gens aussi mauvais qu’il l’est. " Ils ont annoncé vouloir quitter "l'organisation du diable" et se libérer de son contrôle.


Luo Yun a remercié les médias en dehors de Chine qui ont contourné la censure du PCC et délivré des informations non censurées à des personnes en Chine comme lui. "La fréquence des catastrophes naturelles est un signal d'alarme pour nous tous. Cela m'a également aidé à renforcer ma décision de me séparer du PCC. La liberté [en Chine] est l'aspiration du peuple et j'espère qu'elle viendra bientôt".


Zheng Li a dit qu'elle était ignorante lorsqu'elle a rejoint la Ligue des Jeunes Pionniers et de la Jeunesse communiste lorsqu'elle était enfant. Elle a énuméré de nombreux crimes du PCC depuis ses premières années jusqu'au massacre de la place Tiananmen en 1989. «Je crois que le PCC fera face à son sort pour toutes les mauvaises actions qu'il a commises.»


M. Hu a quitté le PCC il y a plusieurs années. Il a déclaré : "J'ai utilisé mon vrai nom pour quitter le PCC en 2012. Mes amis et ma famille ont également renoncé au Parti en utilisant leur vrai nom plus tard. De nombreuses personnes en Chine, y compris des membres vétérans du Parti, savent au fond d'eux-mêmes que le PCC est mauvais. Certains hauts responsables du PCC ont également perdu leur confiance dans le Parti".


Nature du PCC
Le livre Neuf commentaires sur le Parti communiste, dont la publication a déclenché le mouvement de démissions du PCC, a souligné que le régime du PCC est plein de violence, de haine, de massacres, de guerres, de mensonges et de menaces. L'histoire des dernières décennies a montré que le PCC est contre l’humanité, anti-nature, meurtrier et dictatorial. Il détruit la culture et les coutumes chinoises traditionnelles. Dans une série de mouvements politiques, il a tué des millions de propriétaires fonciers, capitalistes, intellectuels et étudiants, créant une atmosphère de terreur.


Le PCC a kidnappé et réduit au silence des dissidents, y compris des avocats des droits humains, des minorités ethniques, des croyants religieux et des pratiquants de Falun Gong. Il ignore les procédures légales, utilise l'appareil contrôlé par l'État pour attaquer ceux qu'il considère comme des menaces, les retient en otage et les persécute. C'est inimaginable dans une société civilisée moderne, mais cela se produit effectivement en Chine.


Le PCC a continuellement lavé le cerveau et empoisonné le peuple chinois avec des théories d'"athéisme" et de "forces anti-chinoises" (faisant référence aux États-Unis et à d'autres pays occidentaux afin d'inciter le peuple chinois à rejeter la promotion des valeurs universelles et de L’État de droit dans le monde libre). Ainsi, de nombreuses personnes en Chine croient à tort que "pour aimer le pays, il faut aimer le Parti", et que le Parti est leur "mère".


En raison de la dissimulation par le CCP de l'épidémie de coronavirus, le virus s'est propagé dans le monde entier, entraînant plus de 41 millions de cas d'infection et plus d'un million de décès. Dans le même temps, le PCC a profité de la situation en vendant ses fournitures médicales de mauvaise qualité, voire défectueuses, à d'autres pays qui luttent pour contenir le virus. Le PCC a également déployé sa puissance militaire pour étendre ses territoires et son influence sur d'autres pays, un général militaire du PCC ayant même fait allusion à une guerre nucléaire avec les États-Unis.


Le PCC intimide également d'autres pays et s'immisce directement dans leurs affaires intérieures. Lorsque le Sénat californien était sur le point de discuter d'une résolution visant à soutenir le Falun Gong en 2017, le consulat chinois a envoyé une lettre à tous les législateurs, leur demandant d'abandonner la résolution sous peine de voir la Chine restreindre le commerce et le tourisme entre la Californie et la Chine. Le Sénat californien a fini par rejeter la résolution.


Le livre Comment le spectre du communisme dirige notre monde (chapitre 18) déclare clairement: "Le PCC n'est pas un parti politique ou un régime au sens normal du terme. Il ne représente pas le peuple chinois, mais représente plutôt l'esprit maléfique communiste dans le monde humain. S'associer au PCC, c'est danser avec le diable, et être amical avec le PCC, c'est apaiser le diable, aider le mal et pousser l'humanité au bord de l'extinction. D'un autre côté, lutter contre le PCC est une bataille entre le bien et le mal. Ce n'est pas seulement un combat pour les intérêts nationaux, mais plutôt pour l'avenir de l'humanité. "


Le 23 juillet, le secrétaire d'État Mike Pompeo a appelé le monde à s'unir contre le PCC. Il a clairement indiqué que le PCC ne représente pas les 1,4 milliard de citoyens chinois comme il le prétend. Il a promis que les Etats-Unis ne permettront plus au régime du PCC d'utiliser le peuple chinois à son propre profit et que les Etats-Unis dirigeront le monde libre et se tiendront fermement aux côtés du peuple chinois pour vaincre la dictature et la tyrannie du PCC.


En tant que deuxième plus grande entité économique au monde, le PCC a poussé son idéologie communiste dans d'autres pays avec des incitations financières. Ce faisant, il a pris le peuple chinois en otage dans sa tentative de détruire le monde. La meilleure issue pour le peuple chinois est de rompre les liens avec le PCC afin d'éviter d'être tenu responsable des crimes du PCC. Cela sauvera la Chine et sauvera le monde.


Version anglaise :
Why Do They Quit the Chinese Communist Party?

Vesion chinoise :
聆听他们自救的心声

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.