Faire briller une lueur d’espoir au sein d’un centre de détention

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996 et j’ai été arrêté illégalement à la fin de l’année 2018.


J’ai été détenu pendant un an, mais je me suis toujours souvenu de ma responsabilité de sauver les êtres. Avec la protection du Maître, j’ai clarifié la vérité du Falun Dafa aux détenus et les ai aidés à quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées.


De nombreux pratiquants de Dafa ont été détenus dans ce centre de détention durant les 21 années de persécution, alors de nombreux détenus savaient que les pratiquants étaient de bonnes personnes.


Plus de trente détenus étaient dans ma cellule, et quelques-uns avaient la galle. Un homme m’a demandé si je pouvais l’aider.


Je lui ai dit gentiment : "Nous les pratiquants, ne traitons pas les maladies. Cependant, nous avons de l’énergie positive. Si toi et moi avons une relation prédestinée, tu vas en bénéficier."


Quelques jours plus tard, il a crié avec excitation, "ça ne me démange plus !"


Le centre de détention a alors commencé à utiliser des pommades pour traiter les autres détenus qui avaient la galle. Tous ont loué le Falun Dafa, et dit qu’il leur avait porté chance.


Je leur ai dit qu’ils devaient quitter les organisations du PCC s’ils les avaient rejointes, et je leur ai conseillé de réciter les mots magique ”Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao"s’ils voulaient avoir un bel avenir.


Certains croyaient vraiment ce que je disais, mais d’autres avaient des doutes. Un détenu a dit : "Je ne suis inscrit à aucune organisation du PCC. Ils veulent me condamner à de trois à cinq ans de prison. Je veux aller travailler au Japon lorsque je sortirai. Si je suis condamné à moins de deux ans, alors je pourrais y aller, mais si je suis condamné à une période plus longue, je ne pourrai pas. Que devrais-je faire ?"


Je lui ai dit, "Crois aux mots magiques que je t’ai appris, et des miracles peuvent arriver."


Il récitait souvent les mots avec sincérité, et lorsque le verdict a été prononcé, il a reçu une condamnation à deux ans de prison. Il était très reconnaissant. Je lui ai dit, "Le pouvoir de Dafa est sans limite tant que les gens croient en Dafa. Tu devrais remercier M. Li Hongzhi, le Maître du Falun Dafa."


Un propriétaire de casino était le chef de la cellule. Il avait la goutte et ne pouvait pas marcher normalement. Je suis allé lui parler, mais avant que je ne lui dise quoi que ce soit, quelqu’un d’autre lui a dit de réciter : " Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao."


Je lui ai dit que s’il traitait bien les autres détenus, il se remettrait vite. Comme par magie, il a été capable de marcher facilement le lendemain, et chacun dans la cellule a été témoin de ce miracle. Cependant, il a fait par la suite de mauvaises choses aux autres afin de montrer son autorité de chef de cellule. Par conséquent, il est redevenu incapable de marcher normalement.


Il y avait une personne là-bas qui pouvait être condamnée à plus de dix ans de prison et il était très déprimé. Je lui ai dit de réciter les mots magiques et de commencer à faire de bonnes actions. Je lui ai dit : "Les divinités t’aideront si tu crois vraiment en ces mots. Peut-être rentreras-tu chez toi plus tôt."


Une autre personne ne croyait pas ce que je disais et se moquait de lui. Cette personne avait déjà été détenue durant près d’un an. Il attendait son verdict et pensait qu’il pourrait rentrer chez lui dans un mois. Cependant, son verdict a été prononcé quelques jours plus tard et il a été condamné à huit mois supplémentaires. Je lui ai dit, "Des attitudes différentes envers Dafa entraînent des conséquences différentes."


Une autre fois, j’ai essayé de parler à quelqu’un mais il a refusé d’écouter. Un grand gaillard de la même cellule s’est mis en colère et lui a mis un coup de pied. Puis il lui a demandé s’il acceptait de démissionner du PCC, l’autre a crié, "Oui !"


Je lui ai dit : "Cela ne compte pas. Tu dois vraiment être d’accord pour démissionner du fond de ton cœur. Pas parce quelqu’un t’y oblige." Il a dit qu’il voulait vraiment quitter le Parti.


J’ai été en contact avec 60 détenus, et la plupart d’entre eux ont quitté le PCC. Certains voulaient même que je leur enseigne les exercices du Falun Dafa.


Il y en avait seulement quelques-uns qui ne croyaient pas ce que je leur disais. J’ai eu la chance de parler à l’un d’eux pendant une nuit seulement. Je lui ai dit qu’une relation prédestinée nous avait réunis, "Tu es venu du Guangdong jusque dans le nord. Pour une certaine raison, nous nous sommes rencontrés et tu m’as entendu dire la vérité au sujet du Falun Dafa, et à présent, tu connais les mots magiques. Ils te sauveront du désastre à l’avenir. Tu as effectivement une relation prédestinée avec Dafa." Il a souri.


Quelqu’un m’a demandé quel niveau et quel titre j’avais dans la cultivation de Dafa. J’ai répondu : "Il n’y a pas de titre dans Dafa. Nous avons un Maître et tout les autres sont des pratiquants, peu importe depuis combien de temps ils cultivent."


J’ai été libéré du centre de détention au moment où le virus du PCC a commencé à se répandre en Chine. Je me considère chanceux d’avoir pu dire aux gens les faits concernant Falun Dafa en cette période critique.


Ceux qui ont compris la vérité en parleront à leur famille et à leurs amis. J’espère qu’ils diffuseront les mots magiques "Falun Dafa est bon, Vérité-Bonté-Patience est bon" largement et aideront plus de personnes à être sauvées.


Version en anglais :
https://en.minghui.org/html/articles/2020/10/8/187734.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.