Cultiver et éveiller la conscience des êtres

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1997. Je me suis jointe en 2017 à un projet consistant à appeler les gens en Chine sur la plateforme RTC, leur parler de la bonté de Dafa et leur expliquer comment Dafa est persécuté en Chine. En tant que membre de la plateforme RTC, je voulais gagner en maturité dans la clarification de la vérité aux gens.


Mémoriser le Fa
Le Maître a mentionné à plusieurs reprises l’importance d’étudier le Fa.


Maître a dit:

    "Pour que les disciples de Dafa avancent bien sur leur propre chemin et accomplissent bien les trois choses, ils doivent nécessairement bien étudier la Loi et prendre au sérieux l’étude de la Loi. Les régions dans lesquelles les pratiquants ont bien fait en sauvant les êtres et en validant Dafa, les régions qui ont connu de grands changements, sont toujours des régions où les disciples de Dafa étudient bien la Loi. Les disciples de Dafa qui connaissent une élévation personnelle rapide sont certainement ceux qui font une priorité de l‘étude de la Loi. Car la Loi est la base, c’est la fondation des disciples de Dafa, c’est la garantie de toute chose, c’est le passage qu’emprunte un être humain se dirigeant vers la divinité, donc je profite de l’occasion de la Conférence de Loi en Australie pour dire à tous les disciples dans le monde entier : que vous soyez nouveau ou ancien élève, il ne faut surtout pas négliger l’étude de la Loi sous prétexte que vous êtes occupé." ("A la Conférence de Fa en Australie", Points essentiels pour un avancement diligent volume III)

Il y a des groupes qui étudient le Fa à des heures différentes sur la plateforme RTC. Ils étudient Zhuan Falun ou les nouveaux articles du Maître. Certains d’entre eux mémorisent aussi le Fa. En rejoignant ces groupes, mon étude de Fa quotidienne était garantie.


J’étudiais une conférence de Zhuan Falun chaque jour. Alors, j’ai réalisé que j’étudiais seulement le Fa comme une formalité mais que mon esprit n’était pas concentré. J’ai réalisé que je devais briser ce nœud. Maître a dit :

    "Tout caractère de mon livre est fait de mon image et de Falun" (Conférence six, Zhuan Falun)
    "Ce livre est déjà d’une valeur inestimable" (Conférence six, Zhuan Falun)


Puisque Zhuan Falun est si précieux et qu’il fournit une "échelle pour monter au ciel", pourquoi ne mémoriserais-je pas tout le livre ? Alors les êtres des différentes dimensions et les particules de différents niveaux du macroscopique au microscopique pourraient s’assimiler au Fa et se fondre dans le Fa. Dans la première partie de ma vie, j’ai passé toutes sortes d’examens et j’ai mémorisé différents livres. Pour un livre si important et si précieux, ne devrais-je pas y consacrer du temps et le mémoriser?


Une fois prise cette décision, je suis passée à l’action.


Lorsque je mémorisais le Fa, beaucoup d’éléments contenus dans le livre semblaient nouveaux pour moi. C’était comme si je le lisais pour la première fois, bien que je l’avais lu de nombreuses fois auparavant. J’ai réalisé le sens profond des principes du Fa pour la première fois. J’avais l’impression de venir juste de me réveiller. Tout comme le Maître l’a dit:

    "Le moment de s'élever arrive, tous les Bouddhas, tous les Taos et toutes les Divinités derrière ce mot peuvent le voir. Comme vous atteignez un nouveau niveau et qu'il vous est permis de connaître les principes de ce niveau, ils vont vous montrer la signification réelle de ce mot ou de cette ligne de mots ; vous le comprenez tout d’un coup" (Enseignement du Fa à la première conférence de Fa en Amérique du Nord)


Je pouvais comprendre et avoir une compréhension plus profonde du Fa quand je le mémorisais.
Le processus de mémoriser le Fa est aussi un processus de cultivation. Il était difficile de se souvenir d’un seul paragraphe du Fa si je n’en comprenais pas le sens. J’ajoutais ou j’omettais des mots. Ce n’était pas une chose facile de réciter le Fa sans ajouter ou omettre des mots. Ma capacité à exercer la patience a augmenté.


Dans le groupe d’étude du Fa, certains pratiquants récitaient le Fa vraiment vite. D’autres étaient plus lents. Certains le récitaient bien tandis que d’autres faisaient des erreurs en récitant le Fa. Mes attachements faisaient surface dans le processus de mémoriser le Fa. J’ai réalisé que l’objectif de mémoriser le Fa était de mieux comprendre le Fa, et que l’objectif de mieux comprendre le Fa était de se débarrasser des attachements. Donc, durant le processus de la mémorisation du Fa, j’ai essayé de me débarrasser de mes attachements lorsque je les identifiais. Mon esprit était vide lorsque j’étais dans un bon état de cultivation. Tout mon corps était baigné dans la lumière du Fa. Le bonhueur que je ressentais est difficile à décrire avec des mots.


Quelques fois, je pouvais réciter un paragraphe du Fa mais lorsque je le relisais, j’avais l’impression qu’il était nouveau pour moi et je ne parvenais pas à le réciter. Je me sentais découragée.


Le Maître a dit :

    "Mémoriser le Zhuan Falun est bon pour ton élévation, parce que la partie microscopique de ton corps et ton côté le plus superficiel qui est le côté humain le mémorisent en même temps. Mais peu importe comment vous le mémorisez, même les personnes qui l’ont très bien mémorisé trouveront, à un moment, qu’elles ne peuvent soudainement plus le réciter. Pourquoi ? C’est parce que la partie principale de toi, la partie qui l’a mémorisé, se séparera de toi dès qu'elle a atteint le critère. Tu sentiras tout à coup : 'Oh, comment se fait-il que je ne puisse plus réciter ?' C’est parce que la partie qui a déjà atteint le critère a déjà été séparée, et la surface humaine ne sera plus capable de réciter entièrement, car elle l’aura oublié. Certains oublient beaucoup, certains oublient moins. Ce genre de situation arrive." (Enseignement du Fa à la Conférence du Fa en Suisse)


    Ce passage du Fa a dissipé mes inquiétudes. Le Maître reconnaissait le fait de mémoriser le Fa. Cela a renforcé ma détermination à mémoriser et à réciter le Fa.


    Je savais que cela ne signifiait pas que je cultivais bien si je pouvais réciter bien le Fa. Mais l’aspect le plus bénéfique de la mémorisation du Fa était que je pouvais évaluer mon comportement selon les principes du Fa à tout moment. Lorsque je ne pouvais pas me débarrasser de mes attachements et que cela me perturbait, je récitais alors le passage du Fa suivant :

      "Vous pouvez le supporter avec patience, mais si ça vous reste sur le cœur, ça ne va pas non plus. Vous savez, lorsqu’une personne atteint le niveau d’arhat, quoi qu’il arrive, elle ne prend plus rien à cœur, elle ne prend absolument plus à cœur les affaires des gens ordinaires, elle est toujours de bonne humeur, peu importe qu’elle perde beaucoup, elle reste de bonne humeur et s’en moque. Si vous pouvez vraiment faire cela, vous avez déjà atteint la position initiale du Fruit d’un arhat." (Neuvième Conférence, Zhuan Falun)


    Je récitais ce paragraphe du Fa en particulier lorsque je traversais des épreuves. Lorsque le Fa était dans mon esprit, mes pensées droites se renforçaient et mon cœur s’ouvrait.


    Grâce au renforcement du Maître et à l’aide des pratiquants dans mon groupe du Fa, j’ai fini de mémoriser l’intégralité du Zhuan Falun en un an. J’ai beaucoup bénéficié de ma mémorisation du Fa. Alors à présent, j’étudie le Fa en mémorisant le Fa chaque jour. Je peux réciter le Fa rapidement et avoir une compréhension plus profonde du Fa. Mon état d’esprit continue de s’élever et de se purifier.


    Tout comme l’a dit le Maître :

      "Aussi longtemps que vous vous élèverez, ils vous guideront, c’est cela la Loi." (Première Conférence, Zhuan Falun)


    Mémoriser et réciter le Fa fait à présent partie de ma vie quotidienne. Lorsque j’attends le bus, que je suis à l’intérieur, ou que je marche pour rentrer chez moi, je récite le Fa. Si je suis trop occupée et que je n’ai pas le temps de réciter le Fa, je trouve du temps pour rattraper. J’aime mémoriser le Fa. Même s’il est presque minuit, je finis de mémoriser et de réciter le Fa, et je me sens heureux et gratifié.


    Passer des tests de karma de maladie avec la pensée droite
    Il y avait seulement deux autres pratiquants dans la ville où je vivais il y a quatre ans. Je ne cultivais pas diligemment alors et les forces anciennes ont pris avantage de mes failles. J’avais des symptômes de karma de maladie et j’étais très faible. On m’a emmenée à l’hôpital pour recevoir un traitement. A l’époque, j’ai réalisé que toutes les choses auxquelles j’étais attachée n’étaient rien. Je ne pourrais rien emporter avec moi si je mourais. Le médecin a suggéré qu’on m’opère du cœur. Je savais que c’était l’arrangement des forces anciennes. J’ai refusé la proposition du médecin et je suis rentrée chez moi.
    Je n’avais pas peur de la mort car j’avais déjà obtenu le Fa. Le seul regret que j’avais était que je ne cultivais pas diligemment, et que je n’avais pas bien fait les trois choses. Je me sentais désolée envers le Maître pour son salut compatissant et pour les êtres de mon univers qui attendaient mon retour. Le poème du Maître résonnait dans mon esprit :

      "Vivre sans désir, Mourir sans regrets, Balayer les pensées illusoires, Cultiver pour devenir Bouddha n’est pas difficile" ("Rien ne reste", Hong Yin)


    J’avais une pensée ferme dans mon esprit : "Que je vive ou meure je suivrais les arrangements du Maître et je ne prendrais pas le chemin arrangé par les forces anciennes." J’ai mobilisé toutes mes forces et me suis assise. J’ai émis des pensées droites bien que mon esprit était encore étourdi.


    J’ai vu d’innombrables Falun sortir de ma poitrine. Ils brillaient et tournaient. C’était la première fois que je voyais des Falun. Maître a dit :

      "Si les disciples sont emplis de pensées droites, le Maître a le pouvoir de changer la décision du ciel" ("La grâce entre Maître et disciples")


    Je savais que le Maître me sauvait et supportait le karma pour moi. J’ai pleuré. Maître m’a donné une seconde vie. Je savais que ma vie avait été prolongée pour cultiver et non pour vivre une vie de personne ordinaire. J’allais chérir ce temps et cultiver diligemment jusqu’à ce que j’atteigne la plénitude.


    Je suis passée aussi par un autre test de "maladie" après avoir commencé à passer des appels téléphoniques sur la plateforme RTC. Je me sentais étourdie, j’avais une forte fièvre. Et je n’avais plus de force dans les membres. Je ne pouvais plus rien voir sur les appareils électroniques tels que mon téléphone mobile, mon ordinateur, et mon Ipad parce que mes yeux étaient douloureux et remplis de larmes. J’ai échangé avec les pratiquants de la plateforme RTC et ai exposé mes attachements ainsi que la peur que j’avais lorsque je clarifiais la vérité aux Chinois. Ils ont échangé avec moi du point du vue du Fa et m’ont donné beaucoup d’encouragement. Je savais que lorsque j’exposais mes attachements, les attachements étaient dissous dans d’autres dimensions. J’ai passé ce test de "maladie" en quelques jours.


    Se débarrasser de la peur
    Une fois, j’ai fait un rêve dans lequel le mari de mon amie était malade après qu’ils aient déménagé dans une nouvelle ville. Dans le rêve, je suis allée les voir et leur ai clarifié la vérité. Ils étaient d’accord pour démissionner du Parti communiste chinois (PCC) sous un pseudonyme. Je me souvenais clairement de ce pseudonyme dans mon rêve. Après m’être réveillée, je n’avais pas le courage d’appeler cette amie En regardant à l’intérieur, j’ai décider d’éliminer complètement ma peur profondément cachée. Alors, j’ai pris mon téléphone et je l’ai appelée. Je lui ai dit que je pratiquais le Falun Dafa depuis plus de 20 ans et que j’avais guéri d’une maladie mortelle sans prendre le moindre médicament parce que Maître m’avait sauvé. Je lui ai clarifié la vérité en profondeur et je l’ai aidé ainsi que son mari à démissionner du PCC en utilisant le pseudonyme qui était apparu dans mon rêve. J’ai suggéré qu’ils viennent voir le spectacle de Shen Yun. Elle a dit que mon rêve était tout à fait juste. Son mari avait en effet des problèmes de santé. Elle m’a remerciée de l’avoir appelée et m’a demandé de me souvenir d’eux de nouveau s’il y avait quoi que ce soit de plus qu’ils avaient besoin d’entendre. Étonnamment, tout s’est passé en douceur.


    Le Maître avait déjà tout arrangé. Tant que je pouvais laisser tomber mon cœur humain, un appel téléphonique était suffisant. Cependant, à cause de mes attachements et de mon cœur humain, je ressentais que clarifier la vérité aux Chinois était très difficile. Maître a dit :

      "Ni le ciel ni la terre ne peuvent bloquer la route de la rectification de Fa. Seul le cœur humain des disciples fait entrave." ("Ennuis", Hong Yin III)


    J’ai réalisé que c’était seulement en me cultivant solidement et en laissant tomber mes attachements que je pouvais mieux accomplir ma mission historique de sauver les êtres.


    Grande percée en passant des appels téléphoniques aux Chinois
    J’ai participé à deux sessions de formation organisées par les pratiquants sur la plateforme RTC. J’ai trouvé la formation très utile. Grâce à la première session, j’ai pris conscience de la portée de la clarification de la vérité et de combien d’étapes étaient nécessaires pour passer un appel. J’ai vu que beaucoup de nouveaux arrivants avaient les mêmes questions que moi. J’ai écrit un guide pour les nouveaux arrivants et je l’ai publié sur le site interne dans l’espoir qu’il fournisse des informations utiles pour les nouveaux concernant le projet tout en faisant gagner du temps aux pratiquants qui dirigeaient les sessions de formation.


    J’ai beaucoup bénéficié de la seconde session de formation et j’ai appris trois points importants. Premièrement, comment trouver un sujet commun basé sur la profession de l’interlocuteur et sur son environnement professionnel. Deuxièmement, les contenus de clarification de la vérité devaient être appropriés et flexibles. Troisièmement, parler d’une façon acceptable pour l’interlocuteur et suivre simplement une progression naturelle pour obtenir le résultat.


    Le premier appel que j’ai passé était à un journaliste d’un journal de province. Ce journal avait publié un article qui calomniait le Falun Dafa.


    Je lui ai dit : "Le travail des médias est très important. Un journaliste a la réputation d’être un 'roi sans couronne'. Personnellement, j’admire les journalistes parce que leurs articles peuvent influencer la société et les pensées des gens. Et votre futur et votre destin sont liés à vos articles. Il est donc important de prendre soin de vous et de vous protéger vous-mêmes."


    Comme mon introduction était liée à sa profession et que je lui manifestais de l’intérêt, il continuait d’écouter. Il me dit qu’il était à la retraite et qu’il était sous perfusion dans un hôpital. L’environnement était très bruyant. Donc je ne lui ai pas clarifié la vérité, car le moment n’était pas approprié. Je lui ai demandé de prendre soin de lui et lui ai dit que je le rappellerai de nouveau.


    Deux jours plus tard, je l’ai rappelé. Je lui ai demandé comment allait sa santé. Il semblait très heureux. Alors j’ai dit : "Beaucoup de gens qui ont voyagé à l’étranger ont vu que la loi de Bouddha qui promeut l’authenticité, la bonté et la patience est largement répandue dans le monde. La loi enseigne que tuer ou commettre un suicide n’est pas autorisé dans la cultivation. La personne qui a produit la fausse information de l’incident d’auto immolation de la Place Tiananmen qui diffamait la loi de Bouddha a été détenue. Le directeur de ce film est mort d’un cancer de l’estomac à l’âge de 47 ans. Le présentateur du journal télévisé qui a lu la plupart des fausses nouvelles qui calomniaient la loi de Bouddha est décédé d’un lymphome. Les mauvaises personnes seront punies. Vous êtes une personne sage. S’il vous plaît, faites-en sortes d’accomplir de bonnes actions pour votre salut et celui de votre famille."


    Puis je lui ai dit de répéter les deux phrases : "Falun Dafa est bon" et "Vérité-Bonté-Patience est bon", afin de pouvoir expérimenter le confort et la sécurité et je l’ai encouragé à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations de jeunesse pour se protéger lui-même. Il était heureux de m’écouter et a accepté de démissionner du PCC. Grâce au renforcement du Maître et au soutien des pratiquants, j’ai surmonté ma peur de passer des appels aux Chinois. Pour la première fois, j’avais eu une conversation fluide avec une personne en Chine. Cela a renforcé ma confiance.


    Comme je passais de plus en plus d’appels téléphoniques en Chine, j’ai ressenti que je devais étudier davantage le Fa. De plus, les articles sur le site Minghui et sur les sites internes de la plateforme RTC m’ont beaucoup aidée. Ils ont enrichi mes connaissances, renforcé mes pensées droites, et m’ont aidée à briser le blocage que j’avais expérimenté en clarifiant la vérité. Voici deux exemples de comment j’ai clarifié la vérité aux Chinois par téléphone.


    Dans un cas, j’ai appelé un administrateur de réseau. Je n’avais aucune idée d’en quoi consistait le travail d’administrateur de réseau. Sur Internet il est dit : "Une communauté est divisée en réseaux. L’administrateur de réseau travaille en tant que personne au service de la communauté."


    Après avoir lu l’article "Du réseau Internet à la gestion de réseau : Comment les technologies modernes sont utilisées à outrance dans la persécution du Falun Gong " sur le site Minghui, j’ai réalisé qu’un administrateur de réseau était en fait une personne qui exécutait les politiques de persécution du PCC. S’ils connaissaient la vérité, ils traiteraient les pratiquants avec bonté et ne commettraient aucun crime contre Dafa, leur assurant un brillant avenir. Donc c’est extrêmement important de clarifier la vérité aux administrateurs de réseaux. J’ai recommandé cet article du site Minghui à la plateforme RTC en espérant que les pratiquants y prêteraient attention.


    Comme la plupart des administrateurs de réseaux vivent à la campagne, j’ai cherché de bonnes idées pour les atteindre en me basant sur les expériences des autres pratiquants. J’ai utilisé l’exemple des anciens agents de contrôle des naissances pour leur donner une idée de ce qui se produirait s’ils suivaient simplement les ordres du gouvernement sans se protéger eux-mêmes. Ces agents de contrôle des naissances obligeaient les femmes du village à avorter si elles tombaient enceintes d’un second enfant. Lorsque le PCC a changé cette politique et que les gens pouvaient avoir un deuxième enfant, les villageois étaient tellement en colère contre eux qu’ils ont dû partir se cacher pour éviter de faire face à la colère de leurs concitoyens. Ils sont devenus les victimes de la politique du PCC. J’ai utilisé cet exemple dans l’espoir qu’ils verraient la véritable nature des politiques changeantes du PCC. Je leur ai aussi dit que s’ils traitaient les pratiquants de Falun Dafa avec bonté, ils ne deviendraient pas les victimes ou les boucs émissaires des politiques déviées du PCC. Alors, je les ai persuadés de démissionner du PCC. Je leur ai parlé sincèrement mais avec fermeté. La plupart de ceux à qui j’ai parlé ont accepté de démissionner du PCC.


    Le deuxième exemple impliquait de clarifier la vérité aux gens à Pékin. Je disais que Dafa s’était répandu dans tant de pays et leur parlais de l’incident de l’auto immolation Place Tiananmen. Mais les gens raccrochaient souvent immédiatement. J’ai réalisé que les gens étaient sensibles aux mots "auto immolation", alors j’ai dû changer ma façon d’aborder mon discours. Un jour j’étudiais la conférence du Maître "Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa", où le Maître a mentionné comment l’athéisme avait endommagé la culture chinoise qui était une culture divine. Alors, j’ai utilisé le sujet de la culture divine comme point de départ.


    Lorsque je parle aux gens de Pékin, je leur dis "la Chine a une culture divine qui a 5000 ans d’histoire. Les gens respectaient le Ciel et croyaient aux dieux, aussi Pékin a-il des sites historiques comme le Temple du Ciel, le Temple de la Terre, et le Hall des prières pour les bonnes récoltes. Mais au cours de ces 70 années passées, l’athéisme a graduellement remplacé la culture divine. La loi de Bouddha est persécutée et la croyance juste est réprimée. Cela entraîne directement des désastres provoqués par l’homme ainsi que des calamités naturelles. Les gens ordinaires doivent en supporter les conséquences."


    Puis je leur parle de démissionner du PCC. Sur les quatre appels que j’ai passés, trois personnes ont accepté de démissionner du PCC. J’ai passé beaucoup plus d’appels et j’ai obtenu de bons résultats. Falun Dafa m’a donnée la sagesse et le courage.


    Le processus de passer des appels est aussi un processus d’amélioration du xinxing. Au début, j’étais très nerveuse en passant des appels téléphoniques. Lorsque les gens avaient une mauvaise compréhension et parlaient mal de Dafa, je me disputais avec eux. Le résultat n’était pas bon à cause de mon esprit de lutte. Lorsque peu de gens décrochaient le téléphone ou acceptaient de démissionner du PCC, mon cœur était perturbé et je ne pouvais pas rester calme.


    En regardant à l’intérieur, j’ai vu que mon cœur n’était pas pur en passant des appels téléphoniques. J’avais les attachements à la compétitivité, à rechercher le renom, l’esprit de parade, et la jalousie. Avec tant d’attachements, comment les êtres pouvaient-ils être touchés ? Maintenant, avant de passer des appels, je fais des recherches sur la région de manière à avoir des sujets en commun avec les gens là-bas. J’écoute davantage les gens et je communique avec eux, plutôt que de me disputer avec eux. Je ne suis plus attachée au nombre de personnes qui démissionnent du PCC. C’est la percée que j’ai faite durant les trois années passées sur la plateforme RTC.


    Durant le temps restant de rectification du Fa, et dans l’environnement précieux qu’offre la plateforme RTC, je me souviendrai des enseignements du Maître, cultiverai diligemment et agirai avec droiture. Le jour où la rectification du Fa prendra fin, j’espère présenter une copie d’examen satisfaisante au Maître.


    Traduit de l’anglais:
    https://en.minghui.org/html/articles/2020/9/24/186917.html

    Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.