Une activité du Falun Gong devant le parlement et l’ambassade de Chine en Finlande chaleureusement accueillie

Les pratiquants de Falun Dafa ont manifesté pacifiquement devant l’ambassade de Chine pour demander la fin de la persécution de leur foi, depuis 21 ans, par le Parti communiste chinois (PCC). Ils ont déployé de grandes bannières et recueilli des signatures.

Les pratiquants ont manifesté pacifiquement devant l’ambassade de Chine le 28 Septembre 2020.

Un Chinois passant lentement en voiture a fait le signe du pouce levé à l’intention des pratiquants pour montrer son approbation. Lorsqu’une jeune femme et ses amis sont sortis de l’ambassade, un des pratiquants a parlé avec eux. La jeune femme a décidé de quitter le PCC et ses organisations affiliées.


Les pratiquants manifestent devant le bâtiment du parlement Finlandais.
Les passants signent la pétition pour condamner la persécution du Falun Gong en Chine.

Les pratiquants ont appelé les membres du parlement finlandais à prêter attention à la persécution brutale du PCC en Chine, en particulier le prélèvement d’organes sanctionné par l’état, sur des pratiquants de leur vivant. Ils ont également demandé à un plus grand nombre de députés de signer la déclaration commune mondiale des élus contre la persécution.


Le parlement est situé à l’une des intersections les plus fréquentées d’Helsinki. La gare ferroviaire, le terminal de bus et les centres commerciaux sont tous situés à proximité, et les bannières de vingt mètres des pratiquants ont été vues par de nombreuses personnes.


Un député soutient la manifestation
Le député Mikko Kärnä, qui a signé la déclaration commune, est venu saluer les pratiquants et a dit " C’est la juste chose à faire. Votre cause est très importante. Je vous souhaite beaucoup de succès pour votre manifestation."


Un autre député a discuté avec des pratiquants et a découvert le Falun Dafa et les raisons pour lesquelles le PCC persécute le groupe. Un pratiquant indiquant plusieurs autres personnes du doigt a dit au député : "Ils ont survécu à la persécution. "


Alors qu’il racontait au député les tortures auxquelles ils avaient été soumis, celui-ci a été ému et a pris un exemplaire de la déclaration commune et un magazine. Il a dit qu’il appréciait les efforts des pratiquants.


Lorsque la manifestation s’est terminée, le député et son assistant sont retournés au parlement. Il a pressé ses mains devant sa poitrine et a dit, " Vous faites une grande chose. "Il a dit qu’il allait lire la déclaration commune.


Soutien public

Karolina

Karolina interpellée par la manifestation des pratiquants, a lu attentivement les affiches, et a parlé avec une pratiquante pendant un bon moment. Elle a été émue aux larmes par la persécution en Chine. " Je suis photographe ", a-t-elle dit. " Contactez-moi si vous avez des manifestations. Je peux prendre des photos pour vous. "


Lorsque la pratiquante a dit qu’elle espérait que davantage de personnes en informeraient d’autres de la persécution, Karolina a pris des photos avec son smartphone et les a partagées sur ses médias sociaux. Elle a laissé un commentaire sur une page de média social du Falun Dafa et a demandé le lien vers la pétition en ligne. Elle a dit qu’elle encouragerait plus de gens à signer.


Irina, une entrepreneuse, a signé la pétition et a dit qu’elle avait entendu parler de la persécution. Elle a précisé que seul un gouvernement totalitaire traitait les gens de cette manière et que davantage de gouvernements et d’organisations médiatiques devaient s’exprimer en faveur de Falun Dafa.


" Je suis avec vous ", a dit Pertti, un photographe, alors qu’il arrêtait son vélo près du présentoir des pratiquants. Il a dit qu’il se souvenait encore de la scène où des pratiquants brandissaient des bannières appelant à la fin de la persécution lorsque le chef du PCC Xi Jinping avait visité la Finlande en 2017.


Sydney est une Américaine vivant en Finlande. Tenant son bébé dans ses bras, elle se promenait en lisant les informations et en regardant le présentoir des pratiquants. Elle a dit qu’elle était choquée d’apprendre le prélèvement d’organes vivants en Chine et qu’elle appréciait que les pratiquants révèlent aux gens des informations aussi importantes.


Traduit de l'anglais
https://en.minghui.org/html/articles/2020/10/8/187728.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.