Finlande: Sensibiliser sur la persécution du Falun Gong par le régime chinois

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé des activités sur une place près du cœur du quartier des affaires de Kamppi au centre-ville d'Helsinki le 26 septembre 2020.


De nombreuses personnes se sont arrêtées pour en savoir plus sur le Falun Gong et exprimer leur soutien aux efforts pacifiques des pratiquants pour mettre fin à la persécution du Parti communiste chinois (PCC).

Démonstration des exercices du Falun Gong

"Votre prise de parole ici est une chose importante", a déclaré Parika d'Estonie. «La persécution doit cesser. Ce n'est pas une persécution générale mais un génocide. Dieu vous bénisse. La persécution s'arrêtera bientôt.


Parika a pressé ses deux mains devant sa poitrine pour montrer son appréciation des pratiquants.
"J'en apprendrai plus sur le Falun Gong. J'en ai déjà entendu parler mais je ne savais pas que la persécution était si grave ", a-t-elle dit.


Parika


Linda et deux autres femmes ont signé la pétition. L'une d'elles a dit qu'elle signerait définitivement une pétition contre la persécution du PCC. Les femmes ont dit à un pratiquant qu'elles avaient lu récemment plusieurs rapports dans les médias finlandais sur les violations des droits de l'homme par le PCC. Elles ont dit que le régime chinois serait finalement tenu responsable pour ces crimes.

Les gens signent une pétition contre la persécution


Ahti est originaire du Canada mais vit en Finlande depuis 20 ans. Il a rencontré l'activiste des droits de l'homme David Kilgour, qui est également du Canada, il y a quelques années, et il en savait long sur la persécution, en particulier le prélèvement d'organes autorisé par l'État sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Il s’est rappelé avoir rencontré M. Kilgour lors d'un forum organisé par le Réseau du Parlement finlandais sur les droits de l'homme en 2017. Le forum était présidé par Eva Biaudet, présidente de l'organisation. M. Kilgour avait présenté ses conclusions sur le prélèvement d'organes vivants par le PCC en utilisant quantité de preuves et de données issues de son enquête.


"Je veux essayer le Falun Gong. Où puis-je vous trouver? " A demandé Ahti. Il a noté les coordonnées de deux sites de pratique de groupe à Helsinki et a noté que l'un d’eux était près de chez lui.


Version anglaise :
Finland: Raising Awareness of the Chinese Regime’s Persecution of Falun Gong

Version chinoise :
芬兰法轮功学员揭露迫害-民众支持

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.