Washington DC: Les pratiquants de Falun Dafa organisent une veillée aux chandelles devant l'ambassade de Chine

Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un rassemblement et une veillée aux chandelles devant l'ambassade de Chine, le 17 juillet à Washington DC. Ils ont solennellement commémoré leurs compagnons de pratique morts sous la persécution du Parti communiste chinois (PCC), au cours des 21 dernières années et appelé le reste du monde à aider à y mettre fin.




Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé le 17 juillet, une veillée aux chandelles devant l'ambassade de Chine à Washington DC afin de commémorer leurs compagnons de pratique décédés en raison de la persécution du PCC.


Lors de l'événement, plusieurs pratiquants ont partagé leurs expériences personnelles et les souffrances endurées.


Trois sœurs emprisonnées durant plus de 16 ans pour leur croyance
Avant le début de la persécution, trois sœurs de Dalian dans la province du Liaoning avaient de brillantes carrières avant que la persécution ne commence. Mme Chunrong Wang était directrice d'un cabinet comptable, Mme Chunying Wang était infirmière en chef à l'hôpital central de Dalian et Mme Chunyan Wang possédait une société de logistique commerciale. Elles suivaient Vérité, bonté et Tolérance, les principes directeurs du Falun Dafa, dans leur vie et leur travail et étaient félicitées pour leurs pratiques professionnelles éthiques.


Après que le PCC ait lancé la persécution en 1999, les sœurs ont été arrêtées à plusieurs reprises et emprisonnées pendant une durée totale de 16,5 ans. Lorsque le cabinet comptable de Chunrong a été fermé, plus de 70 employés ont perdu leur emploi.


Après son arrestation en 2001, la société de Chunying a été fermée et a perdu 1,3 million de yuans (160 359 Euros). Après avoir été torturée à plusieurs reprises, elle a perdu la sensation de son bras et il s’est atrophié.


Chunyan Wang, Chunrong Wang et Chunying Wang, trois sœurs persécutées pour avoir soutenu leur croyance spirituelle en Falun Dafa.


Chunrong s'est souvenue s'être rendue à Pékin à l'automne 1999 pour faire appel pour leur droit de pratiquer, « Nous avions toutes trois beaucoup bénéficié de la pratique. Nous savions que le Maître était droit et que Falun Dafa était bon. "


A Pékin, elles ont rencontré Chen Zhenli et Sun Lianxia, les assistants pratiquants de Dalian. Ces deux pratiquants ont ensuite été torturés à mort. Sun est décédée en janvier 2000. Son corps a été entreposé à l'hôpital où travaillait Chunying. Les sœurs se sont rendues à la morgue et ont à peine pu la reconnaître. Son dos était couvert de coupures et de contusions.


Chunyan a expliqué que 21 pratiquants qu'elle connaissait personnellement sont morts au cours des 21 ans de persécution et beaucoup ont été emprisonnés pour de longues périodes. La police de la sécurité nationale de Dalian a récemment débuté une autre série d'arrestations de pratiquants et de fouilles illégales de leurs domiciles. A Dalian, plusieurs pratiquants ont été persécutés à mort.


Chunying a été incarcérée à deux reprises dans le célèbre camp de travaux forcés de Masanjia et torturée durant plus de cinq ans.


"Chaque mois, chaque détenu du camp de travaux forcés de Masanjia devait signer une liste d'actes répréhensibles qu'il admettait avoir commis. J'ai refusé de signer. En guise de punition, le capitaine Zhang Chunguang, l'instructeur Li Mingyu et six autres gardes m'ont menottée entre des lits superposés en métal.


Ma main droite a été menottée au garde-corps de la couchette supérieure, et ma main gauche à celui de la couchette inférieure. Je ne pouvais ni me tenir debout ni m'accroupir. Mes mains étaient attachées si serrées dans les menottes, qu'elles ont rapidement gonflé et sont devenues noires et violettes.


"Pour intensifier ma souffrance, les gardiens donnaient des coups de pied dans les lits jusqu'à ce qu'ils soient fatigués. J'avais l'impression d'être écartelée. De temps en temps, les gardiens secouaient mes mains dans les menottes. Je ressentais une douleur extrême dans mes mains. A cette époque, la température à Shenyang descendait entre -17 et -18 degrés, mais je transpirais.


" Les gardiens ont tenté à plusieurs reprises de me faire signer la liste. Ils ont arrêté de me torturer à 1h30 du matin. J'ai été menottée aux lits pendant 16 heures. Mes mains étaient enflées et couvertes de bleus et de coupures. Chaque mois, lorsque nous refusions de signer leur liste de contrôle, nous étions torturées."


Chunying s'est souvenue que le 20 juillet 2009 était son dernier 20 juillet dans le camp de travaux forcés de Masanjia. Elle s'est soigneusement préparée durant deux mois pour accrocher une grande banderole sur un mur du camp, sur laquelle on lisait : " Falun Dafa est bon, le ciel désintègre le PCC, et Démissionnez du parti pour un brillant avenir".


Une doctorante et son époux, incarcérés dans des camps de travaux forcés pour leur croyance
Le 1er janvier 2001, la doctorante Xiaorong Tan de l'Université de Lanzhou et son époux ont emmené leur fils de deux ans avec eux lorsqu'ils sont allés à Pékin pour parler en faveur du Falun Dafa . Plusieurs policiers les ont battus et traînés dans un véhicule de police.


Ils ont été libérés et renvoyés à Lanzhou, où ils ont ensuite été arrêtés. Lorsque le couple a été envoyé dans des camps de travaux forcés pendant un an et demi, des proches vivant dans d'autres provinces ont pris soin de leur fils.

Mme Xiaorong Tan a été séparée de son enfant en bas âge. Elle a été battue et torturée lors de son incarcération pour avoir refusé d'abandonner sa croyance en Falun Dafa.


Tan a dit avoir été obligée d'effectuer du travail forcé dans le camp et avoir été battue et torturée.

Mme Xi Wang a déclaré être très fière de ses parents qui sont restés inébranlables malgré la brutale persécution.


" Les 21 ans de persécution m'ont causé beaucoup de souffrances ", a déclaré Xi Wang, qui enseigne dans une école publique du Maryland. Elle a précisé que, même si la persécution a brisé sa famille, de quatre, ils restent fermes dans leur croyance en Falun Dafa et ses principes de Vérité, Bonté et Tolérance.


Mme Xi a dit être fière de ses parents, arrêtés pour avoir imprimé des documents d'information sur le Falun Dafa. Elle n'avait que huit ans lorsqu'ils ont été arrêtés et emprisonnés durant huit ans.


Son père a été torturé en prison et est devenu extrêmement faible. En 2015, après sa libération, il est décédé subitement à l'âge de 50 ans. Mme Xi avait déménagé aux États-Unis moins d'un mois auparavant.


M. Qinkkai Zhao de Jilin

Qingkai Zhao a témoigné de la persécution de son épouse et de ses deux sœurs, toutes deux pratiquantes. Lorsque la persécution a commencé, il était sur le point de se marier. La persécution a complètement bouleversé sa carrière et sa famille.


Sa femme a quitté la maison alors que leur fils avait six ans pour éviter davantage de persécution. Ils se sont revus six ans plus tard aux États-Unis. Zhao et son fils ont alors commencé à pratiquer le Falun Dafa dans ce pays.


Zhao a appelé tous les Chinois à se renseigner sur le Falun Dafa et à reconnaître que le PCC leur ment. Il leur a demandé de quitter le Parti et se garantir un avenir sûr.

Min Ge, porte-parole de l'Association de Falun Dafa de Washington DC


Mme Min Ge, porte-parole de l'Association de Falun Dafa de Washington DC, a déclaré qu'après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, de nombreuses personnes ont vu leurs problèmes de santé résolus . Elles ont également ressenti une amélioration de leurs normes morales. Elle a souligné que le PCC utilise le mensonge et la violence. Elle a expliqué comment le PCC a délibérément causé des malentendus à propos du Falun Dafa et porte la responsabilité du déclin moral en Chine.


Elle a également mentionné que la dissimulation initiale de l'épidémie de coronavirus à Wuhan par le PCC et sa campagne ultérieure de désinformation ont conduit à la pandémie mondiale actuelle. Pourtant, le PCC continue de persécuter le Falun Dafa. Durant la première moitié de 2020, au moins 39 pratiquants sont morts suite à la persécution, alors qu' au moins 132 ont été condamnés à la prison et plus de 5313 pratiquants ont été harcelés.


Ge a appelé les fonctionnaires chinoise à cesser de participer à la persécution et à se retirer du Parti afin de ne pas être tenus responsables de ses crimes.


Depuis le 20 juillet 1999, le décès de plus de 4500 pratiquants de Falun Dafa a été documenté. Des centaines de milliers de pratiquants ont été incarcérés dans des camps de travaux forcés et des prisons, torturés physiquement et mentalement et soumis à des prélèvementsforcés d' organes à vif. Le nombre réel pourrait être beaucoup plus élevé en raison de la censure de l’information par le PCC.


Traduit de l’anglais

Version anglaise:
https://en.minghui.org/html/articles/2020/7/22/185971.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.