Une artiste d'Ottawa : Les histoires derrière les peintures

Kathleen Gillis a décidé de participer à la National Arts Drive qui s'est tenue le 20 juin 2020. L'événement a été organisé par l'organisation artistique RAW pour permettre aux habitants d'Ottawa de profiter des arts en plein air pendant la pandémie de coronavirus. Mme Gillis a exposé quatre peintures dans sa cour avant afin que ses voisins et amis puissent les voir. Grâce à ses œuvres, ils ont pu découvrir sa croyance, le Falun Dafa, et la persécution de cette pratique de méditation qui sévit en Chine.

Kathleen Gillis, peintre à Ottawa, Canada, expose ses peintures le 20 juin 2020.


Mme Gillis a terminé le tableau intitulé "Liu Chengjun" en 2003, représentant la souffrance d'un pratiquant de Falun Dafa. M. Liu est un de ceux à avoir intercepté des cables tv et diffusé une vidéo sur la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois en 1999. Il a ensuite été arrêté et torturé à mort. (Note de la rédaction : certains pratiquants en Chine ont utilisé cette méthode pour informer les gens de la persécution, privés qu’ils étaient de toutes les voies de recours légales). Selon Mme Gillis, le tableau montre que les tribulations ne sont que temporaires alors que la noble croyance et le ferme espoir sont éternels.


Le tableau "Réflexions" montre des pratiquants de Falun Dafa organisant une veillée aux chandelles devant un consulat chinois en mémoire de leurs compagnons de pratique ayant perdu la vie sous la persécution. Le reflet de l'eau montre ce qui se passait dans une autre dimension. Mme Gillis a expliqué : "Les pratiquants du Falun Dafa meurent dans la persécution, et cela se passe vraiment. Il y a un châtiment karmique, et si la persécution continue, les malfaiteurs seront punis. Le dragon qui est tué représente le PCC".


Les pratiquants protestent souvent pacifiquement devant les consulats chinois du monde entier pour demander au PCC de mettre fin à la persécution. Mme Gillis et d'autres pratiquants se sont rendus au consulat chinois à Ottawa tous les mercredis. Elle a ajouté ces détails dans son tableau "Observateur-Participant". L'œuvre montre également des divinités de l'Est et de l'Ouest pour symboliser le fait que le Falun Dafa est pratiqué dans le monde entier.


"Nettoyer le consulat chinois" par Kathleen Gillis


Une autre œuvre, "Nettoyer le consulat chinois", n'est que partiellement terminée. Le tableau montre des pratiquants en train de méditer en bas, avec deux fenêtres en haut. Une fenêtre donne sur le consulat chinois, et l'autre sur le ciel. Les pratiquants, debout sur une échelle, nettoient la fenêtre afin que les personnes à l'intérieur du consulat puissent voir le ciel bleu à l'extérieur.

Les peintures de Mme Gillis ont attiré de nombreuses personnes.


La balade artistique a duré quelques heures, et de nombreuses familles qui se promenaient dans le quartier se sont arrêtées pour voir les peintures. Elles ont loué la qualité, le détail et les messages pacifiques que l'art véhiculait.


Mme Gillis voulait être une artiste depuis qu'elle était petite et a commencé sa carrière après ses études. "Pendant les 30 ans que j'ai passés dans l'éducation et l'art, j'ai eu la chance de devenir une pratiquante de Falun Dafa. C'est une étape importante, et j'ai la responsabilité de dire la vérité aux gens".


"Après avoir commencé à pratiquer Falun Dafa, mes pensées et mes créations sont devenues claires. Mon travail a plus de profondeur, et le but de ma création est évident".


Mme Gillis considère qu'il est de sa responsabilité de répertorier avec précision les actions des pratiquants du Falun Dafa, ce que le PCC a fait pendant la persécution et ce que les pratiquants ont fait pour y mettre fin. "J'ai la chance de faire partie de cette période spéciale de l'histoire. Comment ne pas relater tout cela en tant qu'artiste", a-t-elle déclaré.


Version anglaise:
Ottawa Artist: Stories Behind the Paintings
Version chinoise:
渥太华艺术家讲述作品背后的故事(图)


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.