Corée du Sud : L'Art de Zhen Shan Ren apporte la beauté du Falun Dafa aux habitants de Busan

Busan, la deuxième ville la plus peuplée de Corée du Sud a accueilli l'exposition L'Art de Zhen Shan Ren à douze reprises au cours des trois dernières années. L'exposition s'est tenue au centre administratif de Busan, au parc des citoyens de Busan, à la salle des citoyens de Busan et dans de nombreux autres lieux entre 2017 et 2019. " Zhen Shan Ren ", en chinois, qui signifie " Authenticité-Bienveillance-Tolérance ", comprend le principe de la cultivation et pratique du Falun Dafa (aussi connu sous le nom de Falun Gong). L'exposition internationale L'Art de Zhen Shan Ren, composée d'œuvres d'art de pratiquant de Falun Dafa, présente la croyance et les expériences de cette discipline spirituelle traditionnelle de l’esprit et du corps. L'exposition met également en lumière la tragédie des vingt ans de persécution du Falun Dafa en Chine, une répression brutale qui se poursuit depuis 1999.


Grâce à des reportages dans les journaux locaux, des annonces dans les médias et des publicités dans le métro, de nombreuses personnes, familles et membres de diverses organisations ont appris l'existence de ces expositions et y ont assisté. Comme la plupart des salles d'exposition à Busan sont situées dans des parcs populaires, un certain nombre de personnes qui étaient simplement en train de faire du sport se sont également arrêtées pour voir les œuvres d'art.


Malgré les tentatives d'ingérence du consulat chinois, les douze expositions ont eu beaucoup de succès. Parmi les visiteurs, il y avait des membres de l'Assemblée nationale, des conseillers municipaux, des conseillers de district, des employés du gouvernement, des dirigeants d'organisations, des artistes et bien d'autres, issus de tous les milieux de la société.


" Apporter du bonheur à chacun "

Cérémonie d'ouverture de l'exposition L'Art de Zhen Shan Ren au centre administratif de Busan

Une exposition récente, qui s'est tenue au centre administratif de la ville de Busan en septembre 2019, a attiré des gens de tous les horizons. Song Yung-myng, ancien président d'une association artistique et culturelle de Busan, a été impressionné par le niveau artistique de l'exposition. Il a fait remarquer que les œuvres d'art réalistes véhiculent un message universel qui dépasse les frontières du langage et apportent le bonheur à tous.


Un pratiquant de Falun Dafa qui travaillait comme guide à l'exposition a dit aux visiteurs qu'en raison de la pression du consulat chinois, plusieurs œuvres montrant la persécution contre les pratiquants en Chine n'étaient pas exposées. En entendant cela, beaucoup de visiteurs ont été profondément perturbés pas l'infiltration du Parti communiste chinois (PCC) en Corée et ont exprimé leur souhait que les violations des droits de l'homme cessent rapidement.


Un visiteur regarde les œuvres.


Lors de l'exposition suivante à la salle des citoyens, M. Ahn de l'organisation hôte a dit qu'il a beaucoup apprécié la paix et l'harmonie reflétées dans les œuvres d'art ainsi que le talent des artistes. " C'est difficile d'imaginer qu'une telle brutalité continue en Chine. Nous ne pouvons pas permettre que de pareilles tragédies se reproduisent ", a-t-il affirmé.

Un événement orienté vers la famille

Des parents amènent leurs enfants voir l'exposition.


Une mère a emmené ses deux jeunes enfants, un garçon et une fille, voir l'exposition et leur a expliqué les peintures, une à une. Debout devant " Réparer le cosmos ", elle a demandé aux enfants combien de dragons ils voyaient dans la peinture. Elle a aussi souligné les différentes couleurs de peau des personnes dans la peinture et leur a dit que la peinture montrait que les gens de toutes les ethnies et de toutes les cultures pouvaient pratiquer le Falun Dafa.


Quand ils regardaient la peinture " Larmes de chagrin et de joie", la maman a rappelé aux enfants les valeurs morales dépeintes dans ce tableau. " Seules les bonnes personnes peuvent aller au paradis et ceux qui agissent mal finiront en enfer ", leur a-t-elle dit. " Ceci est très important, et tous les deux, vous devez vous en souvenir. "


Un père explique une peinture à ses enfants.


Une autre famille de trois personnes venues à l'exposition a dit aux guides de l'exposition qu'elles avaient beaucoup apprécié les œuvres d'art. " J'ai vécu en Chine pendant un an et ces peintures me rappellent ce que j'ai vu là-bas ", a dit la femme." C'est un acte noble pour ces pratiquants de sauvegarder leur croyance alors qu'ils risquent leur vie. Nous ne pouvons laisser une chose pareille [la persécution] continuer."


Commentaires des étudiants
De nombreux étudiants ont visité l'exposition artistique en groupes organisés par leurs écoles, y compris plus de 1000 enfants d'une école maternelle. Pendant que les enseignants expliquaient les peintures, les enfants regardaient attentivement les œuvres d'art et ont vu que des gens innocents sont persécutés en Chine. Les enseignants ont dit aussi aux enfants que c'est important qu'ils deviennent de bons citoyens , cela bénéficiera à la société.

Groupe d'élèves de l'école élémentaire à l'exposition


Une enseignante d'école secondaire qui pratique le Falun Dafa a décidé que, puisque l'exposition faisait la promotion des beaux-arts et des valeurs traditionnelles, le devoir de ses élèves pendant leur pause serait d'écrire un essai sur leurs impressions après avoir visité l'exposition.


Une grand-mère qui accompagnait son petit-fils à l'exposition a dit que les peintures lui rappelaient " 625 ", aussi connu sous le nom de guerre de Corée qui a éclaté le 25 juin 1950 et la brutalité du Parti communiste nord-coréen. Elle a remercié l'enseignante de son petit-fils pour avoir donné ce devoir aux élèves et a dit : " Tous les jeunes devraient venir ici et apprendre de ces œuvres. "


Un groupe d'élèves du secondaire touchés par les peintures.


Un lycéen a écrit dans le livre d'or des visiteurs : " En voyant comme les pratiquants en Chine souffrent pour leur croyance, je me demande si je peux faire quelque chose pour aider les autres."


Apprendre la pratique
Lee Jeong Heon, un peintre a été choqué par le mauvais traitement que les pratiquants de Falun Dafa subissent en Chine. " Je ne savais pas grand-chose à ce sujet. Je vous remercie pour une exposition si instructive et j'espère que les pratiquants pourront bientôt pratiquer leur croyance ", a-t-il dit. Sur son blog, M. Lee a aussi partagé les informations détaillées sur l'exposition et la persécution en Chine.


Lee Chang-ho, qui dirige un centre de tutorat en langue étrangère, a dit qu'il connaissait l'histoire sanglante du PCC, y compris la répression sévère des pratiquants de Falun Dafa. " Mais je ne savais pas qu'on avait présenté ce sujet sous forme de beaux-arts ", a-t-il ajouté. " Nous devons organiser d'autres grands événements comme celui-ci afin que davantage de personnes puissent apprendre comment le PCC persécute les droits de l'homme en Chine. " M. Lee a déclaré qu'il recommanderait l'exposition aux plus de 350 élèves de son centre de tutorat.


Pendant l'exposition au centre culturel Eulsukdo, M. Park du ministère des Patriotes et des Anciens Combattants, a été profondément impressionné par les œuvres. Lui et la dizaine de ses collaborateurs étaient curieux de connaître le Falun Dafa. Il a laissé ses coordonnées et a invité les pratiquants à venir à leur bureau pour leur enseigner les exercices de Falun Dafa. "Peut-on atteindre le calme et la paix comme ce qui est montré dans les œuvres ? " a-t-il demandé.


Suh Young-Sook, qui chante dans un chœur, a visité l'exposition et a dit aux pratiquants qu'elle voulait apprendre les exercices. Après qu'un pratiquant lui a montré le premier exercice, Mme Suh a fait l'éloge des mouvements pour leur grâce et a demandé combien cela coûterait pour enseigner régulièrement aux membres du chœur. Quand elle a entendu que les pratiquants étaient bénévoles pour aider les gens à apprendre le Falun Gong gratuitement, elle était très impressionnée. Maintenant, elle et les autres membres du chœur apprennent ensemble les exercices une fois par semaine.


M. Kang, septuagénaire, a apprécié les œuvres et est intéressé à apprendre les exercices.

Une femme regarde une peinture.


Le parc des citoyens de Busan
Le marché d'art au parc des citoyens de Busan est la seule galerie d'art de la ville qui est ouverte le soir. Tout en profitant des fontaines, les habitants apprécient aussi l'environnement de détente et les différentes offres culturelles. De nombreux habitants sont venus à l'exposition internationale L'Art de Zhen Shan Ren quand elle a eu lieu à cet endroit.


" C'est sûr que la vérité prévaudra ", a écrit M. Park d'une association culturelle bouddhiste. " Je souhaite que votre succès apporte la lumière dans ce monde. "


Plusieurs visiteurs ont écrit dans le livre d'or que cette exposition leur avait appris la nature du PCC.


Quelques personnes ont aussi demandé des informations sur les sites de pratique en groupe et ont dit qu'elles avaient l'intention d'y aller.


Traduit de l'anglais

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/1/6/182049.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2020/1/3/398491.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.