Une exposition d'art bouleverse les visiteurs de par la compassion qui en émane

L'exposition internationale L’Art de Zhen Shan Ren à l'Université de Toronto a présenté aux spectateurs un aperçu de la beauté et de la tragédie de la Chine d'aujourd'hui. Cette collection inspirante de magnifiques œuvres d'art peintes dans le style classique, détaille à la fois une vie spirituelle intérieure et une tragédie extérieure des droits de l'homme.


L'exposition, en français : L’Art d’Authenticité, Bonté, Tolérance, présente des peintures de plus de 12 artistes d'horizons divers, en termes d'expérience professionnelle, de styles artistiques et d'éducation culturelle


Hope Chen, qui a aidé à organiser l’événement des 16 et 17 octobre, n'avait que 6 ans lorsqu'elle a perdu son père suite à son arrestation en raison de sa croyance spirituelle en Falun Gong.


L'un des nombreux tableaux, intitulé "Sans abri" dépeint une fillette rentrant de l'école. Elle frappe à la porte et constate qu'il n'y a personne pour lui ouvrir. Elle se tient dehors, des larmes roulant sur ses joues.

Hope Chen raconte son histoire aux visiteurs de l'Exposition internationale Art of Zhen Shan Ren à l'Université de Toronto au Canada le 17 octobre 2019. (Capture d'écran / Nouvelles de NTD)


"Après l'école, j'ai attendu que mon père vienne me chercher et rentre à la maison comme nous le faisions tous les jours", a déclaré Chen aux visiteurs de l'exposition. "Mais ce jour-là, mon père n'est pas venu et, quand je suis rentrée à la maison, j'ai frappé à la porte et appelé mon père, mais personne n'a répondu. Je n'arrêtais pas de pleurer, de l'appeler et de frapper à la porte", se souvient-elle.


Chen a raconté comment, dans son enfance, son père avait été à plusieurs reprises pris pour cible par le régime communiste chinois pour son refus de renoncer à sa croyance en Falun Gong.


Le Falun Gong, une forme d'exercice méditatif originaire de Chine, est basé sur les principes d’authenticité, bonté et tolérance. Une partie de l'exposition se consacre à montrer comment la pratique du Falun Gong a changé les vies des gens et leur a permis de revenir aux valeurs traditionnelles chinoises.


Le Parti communiste chinois a commencé à réprimer le Falun Gong il y a 20 ans en 1999 en raison de son extrême popularité. Bien que ce soit une pratique pacifique, le régime y voyait une menace pour son pouvoir. Une partie de l'exposition traite des terribles épreuves que les gens, y compris les artistes eux-mêmes, ont traversées.


" Lueur dans la nuit"

Paul Li, un pratiquant de Falun Gong vivant actuellement au Canada, a déclaré dans son discours prononcé lors de l'exposition que le tableau " Lumière dans la nuit " lui rappelait l'époque où son père et lui allaient distribuer des tracts comme moyen de contrecarrer le récit unilatéral diffusé par les médias chinois au début de la persécution en 1999.


Paul Li raconte son histoire aux visiteurs de l'exposition internationale L’Art of Zhen Shan Ren à l'Université de Toronto au Canada, le 17 octobre 2019. (Capture d'écran / NTD News)


Li a dit que son père était actuellement dans une prison chinoise. Il a passé 13 ans en prison pour avoir dénoncé la persécution du Falun Gong


"Mon père et moi étions en zone rurale en train de distribuer des lettres aux gens en 2014. Trois voitures de police sont apparues. Ils savaient que nous étions des pratiquants de Falun Gong, alors ils nous ont simplement forcés à monter dans une des voitures ", s’est rappelé Li.


Il a expliqué que même 13 ans de prison n'avaient pas brisé la détermination de son père d'aider à faire cesser la persécution. Tout comme les personnages dans la peinture.

"Cela semble être un acte tout simple et sans portée, mais si vous y réfléchissez, il faut un courage et une force considérables ne serait-ce que pour passer la porte et le faire. Pour revenir à cette peinture, regardez dans leurs yeux maintenant que vous connaissez l'histoire, la pression à laquelle ils sont confrontés… dans leurs yeux, il n'y a aucune peur, il n'y a que la compassion et la conviction", a dit Li.


Reportage de NTD News Toronto

Version anglaise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.