Une pratiquante de Falun Gong de Hong Kong invitée à prendre la parole lors d'une réunion sur la liberté religieuse au département d'État américain

Une table ronde sur la liberté religieuse internationale s'est tenue au Département d'État américain le 9 juin 2020. Ingrid Wu, une pratiquante de Falun Gong de Hong Kong, a été invitée à prendre la parole pendant la réunion.


" J’aimerais attirer votre attention sur la pression que nous subissons et sur nos inquiétudes concernant la liberté de croyance ici à Hong Kong, sous la menace de la Loi de Sécurité nationale récemment adoptée en Chine", a déclaré Wu lors de la réunion. Elle a dit que l'application de cette loi affecterait les pratiquants de Falun Gong et toutes les religions.


Le PCC attaque les pratiquants de Falun Gong à Hong Kong
"Depuis que la persécution du Falun Gong en Chine a commencé il y a 21 ans, le PCC (Parti communiste chinois) n'a cessé de surveiller les pratiquants de Falun Gong à Hong Kong et d'interférer, directement ou indirectement, avec nos activités. "


Elle a donné les exemples suivants d'attaques menées même dans le cadre du "un pays, deux systèmes". "En 2016, lorsque la conférence de Falun Gong Asie-Pacifique s'est tenue à Hong Kong, un groupe pro-CCP a appelé le lieu de la conférence avec une alerte à la bombe, ce qui a provoqué l'interruption de la conférence, qui a finalement été annulée.


" La Hong Kong Youth Care Association (une organisation soutenue par le PCC qui cible spécifiquement le Falun Gong à Hong Kong) a harcelé et commencé à battre les pratiquants de Falun Gong dans la rue et sur des sites touristiques depuis 2013. "


"En septembre 2019, deux hommes ont utilisé une matraque pour frapper la tête d'une de nos coordinatrices, provoquant une grave hémorragie, juste après qu'elle ait quitté le poste de police où elle avait demandé l'autorisation de manifester le jour de la fête nationale chinoise".


"Le gouvernement de Hong Kong a refusé les demandes des pratiquants pour des lieux de conférences ou d'autres événements pendant de nombreuses années.


"Le bureau de l'usine qui imprime le journal Epoch Times a été démoli il y a plusieurs années", a déclaré Wu. "Juste au moment où le journal jouait un rôle de premier plan en rapportant les manifestations de masse de l'année dernière. Des voyous, qui auraient été envoyés par le PCC, ont mis le feu à notre matériel d'impression le 19 novembre 2019".


"Les incidents ci-dessus se sont produits alors même que Hong Kong bénéficiait d'une semi-autonomie. Une fois que la loi sur la sécurité nationale mettra fin au "un pays et deux systèmes", notre sécurité et notre liberté seront encore plus menacées. "


Le projet de loi sur la sécurité met en danger la liberté de toutes les religions à Hong Kong
" Nous pourrions perdre le droit de faire publiquement nos exercices et d'organiser des événements ", a déclaré Wu. " Nous risquons de vivre ce que les pratiquants de Falun Gong en Chine ont traversé au cours des 21 dernières années - harcèlement constant, détention arbitraire, emprisonnement, torture et même prélèvement d'organes", a déclaré Wu lors de la réunion.


"En Chine continentale, les églises souterraines qui croient vraiment en Dieu sont toutes confrontées à la répression. D'autres religions, y compris le bouddhisme au Tibet et certains autres croyants religieux sont confrontées au même problème. Leurs enseignements religieux originaux sont supprimés. " Ils doivent suivre les ordres et les directives du PCC, mais le Parti est athée.


Le département d'État américain a publié le Rapport 2019 sur la liberté religieuse internationale après la table ronde. Le rapport indiquait que la liberté religieuse s'est détériorée en Chine.


Pendant 21 années consécutives, la Chine a été classée comme un "pays d'attention particulière" en raison de sa violation de la liberté religieuse. Le rapport a condamné la persécution des droits de l'homme par le PCC, y compris des pratiquants de Falun Gong. Il a également mentionné l'incendie criminel à l’imprimerie d’Epoch Times et l'attaque de la pratiquante en 2019.


"Je pense qu'avec plus de gens et de gouvernements prêtant attention à la loi sur la sécurité à Hong Kong, la témérité du PCC sera restreinte ", a souligné Wu.


Certaines personnes ont envoyé des messages à Wu après son discours demandant ce qu'elles pouvaient faire pour aider et souhaitant rester en contact.


Wu a déclaré que la promotion de la liberté religieuse en tant qu'objectif central de la politique étrangère américaine était inspirante, car les États-Unis vont protéger les valeurs universelles dans le monde entier.


Le monde s'éveille à la nature anti-humanité du PCC
"Le PCC réprime la liberté religieuse. C'est un défi aux valeurs universelles de l'humanité ", a déclaré Wu. Lorsque le PCC présente des intérêts économiques aux peuples ou aux pays, choisiront-ils leur intérêt au détriment des valeurs universelles de l'humanité ?


Wu a noté qu'au cours des dernières décennies, le PCC a utilisé les intérêts économiques pour contraindre d'autres pays à garder le silence sur son mauvais bilan en matière de droits humains. "Cela signifie que les gens abandonnent leurs principes. La nature du PCC à l’encontre des valeurs universelles et de l'humanité a causé souffrances et pertes aux gens du monde entier. "


Wu a mentionné que le coronavirus s'est propagé à travers le monde en raison de la dissimulation et de la désinformation initiales du PCC. Le monde entier souffre pendant cette pandémie, mais les gens s'éveillent à la vraie nature du PCC.


Les pratiquants de Falun Gong alertent l’opinion publique
" En tant que pratiquants, nous ne recherchons ni politique ni pouvoir ", a expliqué Wu. «Pourquoi le PCC veut-il persécuter le Falun Gong? C'est parce que nous pratiquons Sincérité-Bonté-Patience. Nous cherchons nos propres insuffisances face aux conflits et nous endurons les difficultés."


Le PCC contrôle la Chine par le mensonge et la violence, et ne peut tolérer que tant de gens suivent les valeurs universelles de l'humanité. Le Parti continue donc à mener une persécution brutale contre le Falun Gong et mène des politiques contre les religions et la culture traditionnelle de l'humanité.


Elle a souligné que la réponse des pratiquants à la campagne de diffamation et de persécution brutale du PCC est de sensibiliser l’opinion publique et de clarifier la vérité.


"Les gens sont trompés par la propagande du PCC et sont à leur tour victimes parce qu'ils ne connaissent pas la vérité. Ils peuvent prendre de mauvaises décisions en aidant le Parti dans la persécution. Ainsi, la sensibilisation les aide à connaître la vérité".


Wu a déclaré que le PCC est athée et qu'il est contre les valeurs universelles. Elle estime qu'il est de la responsabilité des pratiquants de rappeler aux gens les valeurs traditionnelles de l'humanité.


Version anglaise :
Falun Gong Practitioner from Hong Kong Invited to Address Religious Freedom Meeting at the US State Department
Version chinoise
香港学员无惧中共恶法-获美国务院邀请发言

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.