Se rappeler les conférences de Maître Li en Suède

Les jours allant du 7 au 14 avril 1995 ont été des plus mémorables pour les pratiquants de Falun Dafa de Suède. Afin de présenter la pratique à l’étranger, M. Li Hongzhi, le fondateur de Falun Dafa, est venu à Göteborg après avoir donné des enseignements en France.


Au cours de ses conférences à Göteborg, la deuxième ville de Suède, Maître Li a expliqué le but de la vie et comment retourner à ses origines. Il a parlé du xiulian, et des principes que l’on doit suivre afin d’élever son caractère. Les pratiquants qui ont assisté aux conférences se souviennent clairement de ces moments qui les ont profondément touchés.


M. Li Hongzhi, fondateur de Falun Dafa, a donné des conférences en avril 1995 à Göteborg, en Suède.


Plus de 100 personnes ont assisté à ces conférences, pour la plupart des Occidentaux. Pirjo, infirmière diplômée d'un hôpital de Göteborg, était parmi eux.


"Beaucoup d'entre nous avons assisté aux conférences. Pendant le cours, Maître Li nous a demandé de penser à un endroit de notre corps qui était malade ou inconfortable. Des douleurs dorsales me dérangeaient depuis plus de deux ans me rendant le sommeil difficile, et j'espérais que le Maître pourrait m'aider à y remédier", s’est souvenue Pirjo.


"À ce moment précis, j'ai senti comme une brise pénétrer mon corps par le dos. Je me suis sentie immédiatement détendue - la douleur agonisante m'a quittée instantanément. J'ai immédiatement réalisé combien Falun Dafa était extraordinaire et merveilleux", a-t-elle dit.


Lorsque Maître Li a expliqué la structure des corps cosmiques, afin de nous aider à comprendre il l'a également illustrée sur un tableau . Le contenu qu'il a présenté a répondu à de nombreuses questions que Pirjo se posait sur la vie. Cela allait de l'origine et du but de la vie, du retour à son origine et comment cela était lié à notre vie quotidienne.

Pirjo, infirmière diplômée dans un hôpital de Göteborg


"Par exemple, le Maître a dit que nous devions nous aligner sur les principes de Vérité-Bonté-Patience, c'est-à-dire revenir à notre nature la plus fondamentale, la plus pure et la plus bienveillante. C'est le but de notre vie", a-t-elle dit.


Comme il y aurait toutes sortes d’épreuves (sur le chemin), le Maître a rappelé aux pratiquants de se corriger et de s'améliorer constamment afin de retrouver leur vrai moi. "Il nous a dit de ne pas avoir peur des difficultés ; que nous devions au contraire gérer ces situations avec compassion et tolérance. Il est très important de toujours être bon et de faire preuve de considération envers autrui", a poursuivi Pirjo.


Elle a dit que tous ceux présents ont ressenti profondément la compassion du Maître. "Certaines de nos questions étaient très simples et même stupides, mais le Maître y répondait toujours avec patience".


Après que le Maître ait parlé du principe de rétribution du bien et du mal, Pirjo a demandé si Dafa pouvait aider ceux qui avaient fait du mal dans leur vie. Je me souviens que le Maître m'a regardée sérieusement et a répondu : "Oui, Dafa peut vous aider pour cela, même pour les choses que vous avez faites mais dont vous n'êtes pas consciente. Je savais qu'il parlait de choses qui s’étaient passées dans mes cycles vies précédents", a expliqué Pirjo.


Pendant ces sept jours, les pratiquants ont fait les exercices de Dafa ensemble. Beaucoup se sont sentis remplis d'énergie et rajeunis. "J'ai eu une petite manifestation de karma de maladie, quelque chose comme un mal de tête ou une grippe. Mais cela est passé rapidement, et je me suis sentie à nouveau détendue. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu une telle sensation de confort. Dafa est si merveilleux, et je me sentais extrêmement reconnaissante et chanceuse. Ces jours ont été les meilleurs de ma vie"


Après avoir pratiqué pendant 25 ans, Pirjo dit qu'elle a aujourd’hui plus d'empathie envers les autres. "Cela se produit naturellement, car nous continuons à étudier les enseignements de Falun Dafa, à faire les exercices et à nous améliorer lors des tribulations", a-t-elle expliqué. Elle a ajouté que les pratiquants gèrent les conflits avec la compassion et le pardon au lieu de chercher à se venger. Avec une attitude positive, ils transforment les incidents négatifs en opportunités de regarder en soi et de s'améliorer ; c'est quelque chose que Dafa leur a enseigné.


En revenant sur ses 25 années de xiulian, Pirjo dit que sa gratitude est sans bornes. "Je sais que le Maître est toujours à nos côtés, qu'il nous protège et nous aide,". "Chaque fois que je perdais confiance ou me relâchais, le Maître m'aidait à travers les mots des autres pratiquants, les discussions ou le partage d'expériences. Cela me permettait de me réévaluer et de me relever".


Pirjo trouve qu'il y a beaucoup de choses qu'elle aurait pu mieux faire. "Mais même pendant nos moments les plus difficiles, le Maître est toujours là, nous aidant avec compassion sans un mot, afin que nous puissions poursuivre notre chemin de cultivation. C'est pourquoi je suis souvent émue aux larmes par tout ce que le Maître a fait pour nous,"


Traduit de l’anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2020/5/13/184728.html

Version chinoise :
http://www.minghui.orghttpminghui.org/mh/articles/2020/5/11/回忆李洪志先生在瑞典传功讲法(图)-404612.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.