Des législateurs américains demandent que le CCP soit tenu responsable de ses "actions inconsidérées" lors de la pandémie de COVID-19

Alors que le président Trump se prépare à rouvrir l'Amérique après des mois de confinement en raison de la pandémie de COVID-19, de nombreux législateurs aux États-Unis présentent également des projets de loi et appellent à des enquêtes à fin de tenir le Parti communiste chinois (PCC) responsable de la " La pire dissimulation de l'histoire de l'humanité. "

La " Loi sur la justice pour les victimes de COVID-19 "
Le 14 avril 2020, le sénateur Josh Hawley a présenté la " Loi sur la justice pour les victimes de COVID-19 ", qui éliminerait l'immunité souveraine de la Chine et créerait un droit d'action privé contre le gouvernement chinois pour avoir fait taire les lanceurs d’alerte et retenu des informations critiques concernant le coronavirus. .

Le sénateur Josh Hawley


Si le projet de loi est adopté, il rendra le gouvernement du Parti communiste chinois (PCC) passible de poursuites civiles devant les tribunaux américains en :

    - Rendant le PCC passible de poursuites civiles devant les tribunaux américains en établissant un droit d'action privé, pour toute action imprudente qu'il a prise ayant causé la pandémie aux États-Unis;
    - Permettant aux tribunaux de geler les avoirs du gouvernement chinois afin que les victimes puissent faire valoir leurs réclamations ;
    - Mettant en place le groupe de travail Justice pour les victimes du COVID-19 au Département d'État afin d’enquêter sur la façon dont le PCC et l'Organisation mondiale de la santé ont déformé et dissimulé l'épidémie, et diriger un effort international pour obtenir une compensation du gouvernement chinois.


Le sénateur Hawley a déclaré dans un communiqué: «Il existe des preuves accablantes que les mensonges, la tromperie et l'incompétence du Parti communiste chinois ont causé la transformation du COVID-19 d'une épidémie locale en une pandémie mondiale. Nous avons besoin d'une enquête internationale pour connaître toute l'étendue des dommages que le PCC a infligés au monde, puis nous devons donner aux Américains et aux autres victimes du monde entier les moyens de réclamer des dommages et intérêts. Le PCC a déclenché cette pandémie. Ils doivent rendre des comptes à leurs victimes. »


Enquête et voie à suivre
Le représentant Michael McCaul, un membre éminent du Comité des affaires étrangères de la Chambre, a déclaré qu'il avait également appelé le département d'État à enquêter sur la mauvaise gestion et la dissimulation du PCC à propos de la pandémie.


Le représentant McCaul a déclaré dans une interview accordée à Fox News le 16 avril que le PCC avait orchestré la «pire dissimulation de l'histoire humaine» en omettant d'informer et de protéger pleinement leur propre population et le monde contre la pandémie de coronavirus.


Le secrétaire d'État, Mike Pompeo a révélé le 17 avril, également dans une interview à Fox News , que "ce régime autoritaire avait des informations, des données. Il est très clair maintenant que le Parti communiste chinois et l'Organisation mondiale de la santé n'ont pas diffusé ces informations dans l'espace international comme ils sont tenus de le faire en temps opportun. Et le résultat de cela est que nous avons maintenant cette pandémie mondiale. Nous en souffrons encore aujourd'hui. "


Il a ajouté que son équipe "essaie toujours" d'obtenir de la Chine qu'elle autorise les scientifiques à entrer dans le laboratoire P4 de Wuhan pour enquêter, d’où beaucoup soupçonnent que le virus a fui.


"Je suis très confiant qu'en ce moment, ce moment où le Parti communiste chinois a manqué de transparence et d'ouverture et n'a pas traité les données de manière appropriée, va amener beaucoup, beaucoup de pays à repenser ce qu'ils faisaient en ce qui concerne leur architecture de télécommunications", a déclaré M. Pompeo, se référant à la technologie 5G de la société de télécommunications chinoise Huawei que les États-Unis ont signalée comme présentant un risque grave pour la sécurité, en raison des liens étroits de Huawei avec l'armée et le gouvernement.


Il a déclaré à la fin de l'interview qu'il espérait que «chaque chef d'entreprise du monde entier examinera ce qui s'est passé au cours des dernières semaines et prendra les bonnes décisions pour leurs entreprises à savoir s’ ils sont prêts à faire face au risque politique de continuer à opérer depuis la Chine. »


Articles connexes en chinois
美参议员提法案-助中共病毒受害者起诉中共
川普宣布疫中恢复经济计划-起诉中共方兴未艾

Version anglaise :
US Lawmakers Call to Hold CCP Accountable for Its “Reckless Actions” in COVID-19 Pandemic

Version chinoise :
中共隐瞒疫情-美议员痛批-人类史上最恶劣

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.