Dafa m’a enseigné comment être une bonne personne

Ma vie était en chute libre avant de commencer à pratiquer le Falun Dafa en 1997. C’est le Falun Dafa qui m’a donné espoir, qui m’a fait réaliser la valeur de la vie, et qui m’a guidé sur le chemin du retour à mon moi véritable.


Ma vie d’avant la cultivation
Les dix années où j’ai été scolarisé dans mon enfance étaient durant la révolution culturelle. Le Parti communiste chinois (PCC) prônait alors "plus on a de connaissance, plus on devient réactionnaire ". Ma vie était remplie de réunions de critique et de non acceptation de ce qui était publié dans les journaux. Je n’ai reçu aucune leçon sur la culture, ni n’ai appris la culture traditionnelle parce que c’était également critiqué. Seule la culture du Parti était infusée dans mon esprit.


Il est impossible de développer une vision correcte de la vie et du monde dans un environnement social créé et contrôlé par le Parti communiste chinois (PCC). Je suis devenu extrêmement égoïste, pensant et faisant tout pour moi-même, mais pas pour les autres. Après mon mariage, je ne pouvais pas vivre en harmonie avec les autres membres de la famille. Résultat, mon mariage a échoué et j’ai rencontré des obstacles dans d’autres aspects de ma vie.


J’ai réfléchi à ma vie après le divorce. J’ai senti que je n’avais pas de socle spirituel et que ma vie était vide ; j’étais comme une mouche sans tête voletant de-ci, de-là et se cognant aux choses. Je me questionnais sur le but de la vie, et me demandais comment je devrais vivre le reste de ma vie. Le temps est comme une flèche et la vie est si courte.


Graduellement, j’ai réalisé que j’avais besoin d’une croyance sur laquelle me baser. Quand je visitais un temple en touriste, je ressentais toujours un sentiment de tranquillité et d’aise, je voulais rester là et quitter le monde moderne. Mais d’un autre côté, j’aimais encore les aspects amusants de la vie d’une personne mondaine. J’ai pensé que si je pouvais croire en Bouddha à la maison, cela marcherait pour moi.


Pratiquer le Falun Dafa a changé mon caractère
Peut-être que Maître Li (le fondateur de Dafa) a vu ma gentillesse et m’a donné l’opportunité de le pratiquer. Un pratiquant de Falun Dafa m’a recommandé la pratique et m’a prêté un exemplaire du livre Zhuan Falun. Je l’ai emmené à la maison et l’ai lu avec dévotion. Plus je le lisais, plus je devenais enthousiaste; plus longtemps je le lisais, plus j’en comprenais de principes.


Le Maître élaborait sur la constante vérité qui existe dans l’univers—Vérité-Bonté-Patience ( Zhen-Shan-Ren ). J’ai soudainement trouvé le sens de la vie, i.e. retourner à mon origine. Mon enthousiasme était indicible. Zhuan Falun a répondu à toutes mes questions, j’ai donc décidé de devenir un pratiquant de Falun Dafa.


J’ai commencé à pratiquer les exercices tous les matins et à lire Zhuan Falun et les autres écrits de Maître Li à chaque fois que j’en avais le temps. Sans le rechercher, mon corps est devenu chaque jour de plus en plus fort. Attraper des rhumes était pour moi par le passé chose commune. Après avoir pratiqué le Falun Dafa, je n’ai presque jamais attrapé de rhume.

J’avais toujours souffert d’une grave insomnie et ne pouvais dormir que deux ou trois heures par nuit. Quand je me levais le matin, je me sentais épuisé. Après avoir pratiqué le Falun Dafa je dormais plus, j’avais plus d’énergie, et j’ai constaté que marcher devenait plus facile.


La chose la plus importante pour moi est que ma vision du monde sur toute chose a changé après avoir appris le véritable sens de la vie. Je suis devenu de plus en plus positif et ai utilisé les principes de Vérité-Bonté-Patience pour guider mon comportement et être attentionné envers les autres à l’apparition de difficultés. Je ne pensais plus seulement à mes intérêts personnels.


Par exemple, la navette de bus pour le travail est bondée chaque jour. Il y avait toujours quelques personnes qui devaient rester debout pendant presqu’une heure alors que le trajet du bus s’étalait sur plus 20 kilomètres. Je montais dans le bus à la gare de départ, donc j’avais toujours un siège. J’ai pensé qu’en tant que pratiquant je devais suivre les paroles de Maître :

    « ...Prendre la souffrance comme de la joie. »(« Faire souffrir le cœur et la volonté», Hong Yin traduction version A )

Je cédais donc mon siège aux autres quand le bus était bondé. Finalement, on a dit à la direction de la régulation du trafic qu’ils ne pouvaient pas surcharger les bus. Après quoi, il n’y a plus eu besoin de céder ma place.


Le Maître a dit :

    “Le xinxing d’une personne doit s’élever dans tous ces domaines et c’est seulement ainsi que vous pourrez véritablement vous élever, voilà l’une des clés pour augmenter votre force de gong. » (Première Leçon, Zhuan Falun)


Dans le contexte de l’effondrement moral en Chine continentale, tout le monde est pollué et je ne fais pas exception ; J’ai également beaucoup de pensées malsaines. Au cours de la cultivation, j’ai commencé à souhaiter vivre en suivant des critères plus élevés et à essayer de mieux faire. Néanmoins, je rencontrais souvent différents tests.


Passer le test de la luxure
Avant que je ne commence la cultivation, j’ai assisté à la réunion du 20ème anniversaire de la fin de mes études du secondaire. Certains de mes camarades de classe ont renoué les contacts qu’ils avaient auparavant. Après avoir commencé à pratiquer, une ancienne camarade m’appelait de temps en temps pour bavarder. Elle est même venue me rendre visite un soir et a trouvé un prétexte pour dormir chez moi. Je lui ai dit que je pratiquais le Falun Dafa pour devenir une bonne personne.


Tard dans la nuit, elle est venue dans ma chambre et voulait avoir un rapport sexuel avec moi. Je lui ai dit avec sérieux que j’avais la foi, et que je ne ferais rien qui aille à l’encontre des critères moraux que je suis; que le Falun Dafa est une pratique juste, pas une fausse croyance; et que je ferais ce que j’ai dit. J’ai fermé les yeux et l’ai ignorée. Le lendemain matin, elle est partie en larmes.


Retourner des marchandises coûteuses et refuser l’argent sale
Un fois, j’ai acheté deux bouilloires semi-automatiques, une pour mes parents et l’autre pour moi-même. Lorsque j’ai ouvert les boîtes une fois rentré, j’ ai découvert qu’il y avait deux bouilloires complètement automatiques qui habituellement coûtent plus de 600 yuans. Si cela s’était produit auparavant, j’aurais simplement gardé les bouilloires. Maintenant que je pratique Vérité-Bonté-Patience, je dois d’abord penser aux autres. Si l’employée avait vendu par erreur des articles coûtant plus cher à un prix inférieur, elle aurait à en rembourser la différence et je ne pouvais pas permettre que ça se produise.


Le lendemain, j’ai pris les bouilloires et les ai ramenées au magasin. La vendeuse était confuse jusqu’à ce que je lui explique ce qui s’était passé. Elle les a échangées pour deux autres bouilloires moins chères. Je lui ai dit qu’elle avait de la chance que je sois un pratiquant de Falun Dafa; autrement, elle aurait perdu de l’argent.


Il n’y a pas si longtemps, j’ai parlé à un directeur-adjoint du Falun Dafa. Il a dit qu’il ne comprenait pas pourquoi je n’acceptais pas les primes données à mon unité de travail. Je lui ai expliqué qu’une partie de cet argent avait été collectée de force auprès d’un niveau inférieur de l’entreprise, ce qui en faisait de l’argent sale. En tant que pratiquant de Falun Dafa, bien sûr, je ne pouvais pas prendre un tel argent. Je devais rectifier toutes les mauvaises pensées et actions que j’avais, et me purifier moi-même pour graduellement atteindre un plus haut niveau. Je lui ai fait visionner une vidéo à propos du Falun Dafa et il a accepté la vérité de la pratique.


Il y a encore un grand écart entre mon état de cultivation et les exigences du Fa. Je vais continuer à strictement exiger de moi-même d’être un véritable disciple du Maître.

Version anglaise:
Traduit de l’anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2020/3/27/183793.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.