Cinq mois au Ladakh, en Inde (partie 2 de 3) : Posters et affichages

Suite de la Iere partie


Diverses affiches ont été exposées dans la ville de Leh depuis plusieurs années, et de nombreuses autres affichées cette année, principalement dans le centre ville et autour de la zone où logeait la pratiquante.


Pendant de nombreuses années, une petite agence de voyage très fréquentée, conserve toutes sortes d'affiches liées au Falun Dafa et des informations de sensibilisation à la persécution en Chine, en anglais et en hindi. La boutique expose également des affiches de Shen Yun, la peinture du bébé en méditation et d'autres. De nombreux écoliers qui s’y rendent aiment y ces affiches, qui leur rappellent les séances d'instruction du Falun Dafa dans leurs écoles.


Un grand poster de Shen Yun de 2017, encadré et mis sous verre par un autre agent de voyage, se trouve toujours dans son bureau suscitant la curiosité des touristes.

Des affiches liées à Dafa couvrent les murs d'une maison d'hôtes et d'un restaurant. Les touristes continuent de les prendre en photo, en particulier celle de Shen Yun, bien la plus populaire depuis de nombreuses années demeure "Asseyez-vous à mes côtés" (vue ci-dessous).


Une fille tient une affiche montrant une veillée aux chandelles des pratiquants de Falun Dafa à Washington, DC commémorant les pratiquants qui ont perdu la vie sous la persécution en Chine.


Des affiches annonçant des pratique collectives des exercices du Falun Dafa le dimanche (du 15 juin au 15 septembre) ont été placées partout. Bien que peu de gens y aient participé, une femme d'Amérique du Sud est venue une fois puis a continué à pratiquer Dafa avec la pratiquante pendant plusieurs jours. Elle avait vécu plusieurs années en Chine et avait toujours voulu faire des exercices de qigong.


Dans un village, un commerçant avec une grande boutique sur une rue animée était heureux de choisir de nombreuses affiches et les a toutes exposées. Il en a même pris davantage pour que ses amis commerçants puissent les afficher plus tard.


La population locale aide spontanément à distribuer les documents
Avant de se rendre au Ladakh, la pratiquante a parcouru tous les documents liés à Dafa qu'elle avait rassemblés chez elle en Inde pendant de nombreuses années, et a expédié la plupart par cargo au Ladakh. Ces documents remplissaient sept grandes boîtes et comprenaient des livres, des magazines, des articles de journaux, des fleurs de lotus en papier et des objets décoratifs en différentes langues.


Une grande valise à roulettes, donnée par un pratiquant en visite en 2017, est devenue, comme certains à Leh l'ont souligné, une "marque de fabrique" - transportant fidèlement les matériaux lourds mais précieux ici et là sans se plaindre. Elle est devenue une amie chère, une compagne silencieuse. Sans elle, la distribution du matériel aurait été presque impossible, car les taxis sont beaucoup trop chers et il est impossible de transporter de telles charges sur son dos.


La pratiquante a pris soin de maintenir un bon état d'esprit et un cœur juste afin de distribuer les documents aux bons endroits et aux bonnes personnes. Il fallait être attentif à ne pas le traiter comme une tâche pour "simplement s'en débarrasser". À cet égard, elle a vu des "miracles" se produire les uns après les autres.


Par exemple, un fonctionnaire de police qui avait déjà accepté de prendre de nombreux documents à distribuer a dit à la pratiquante qu'il y aurait une réunion le lendemain avec ses nombreux subordonnés proches et lointains. Quelle opportunité idéale !


Chaque année, toutes les principales écoles tibétaines en Inde tiennent une réunion des directeurs d'école, chefs d’établissement et autres responsables scolaires- chaque fois dans une partie différente de l'Inde.


Cette année, la pratiquante espérait qu'ils se rencontreraient tous au Ladakh, tout en se disant que c’était un vœu pieux, car l'éloignement du Ladakh rend les voyages coûteux. Mais la réunion a bel et bien eu lieu au Ladakh pour la première fois, plus de deux décennies après sa création. La pratiquante était ravie de rencontrer plusieurs directeurs d'école qu'elle avait connus lors de ses visites dans des écoles tibétaines en Inde en 2018. La personne responsable a immédiatement accepté de distribuer le matériel aux participants des réunions ultérieures.


Une personne responsable d'un institut médical a appelé la pratiquante pour obtenir des documents et lorsqu'elle cette dernière l’a rencontré dans son bureau, elle a découvert qu'un médecin local allait se rendre dans une zone nomade très loin le lendemain. Tous deux ont suggéré d'envoyer des documents dans cette région par son intermédiaire, certains que dans ces régions éloignées, il y aurait des gens pour les chérir et les lire attentivement.


Pendant ce temps, une université a commencé à offrir des cours de chinois et l'enseignant a volontiers pris des documents en chinois.


Renouer avec les gens
La pratiquante a également vécu d’autres événements étonnants pendant son séjour au Ladakh.


Dans deux grandes écoles, les bibliothèques ont accepté pas mal de documents, comme les années précédentes, tandis que des bibliothèques scolaires plus petites ont également pris du matériel. Elle a trouvé un public tout aussi enthousiaste dans les tribunaux, les communautés médicales et les centres de santé et de recherche. Quelques personnalités éminentes à la retraite ont également pris des documents et suggéré à la pratiquante d'autres personnes et lieux à visiter.


Un avocat du tribunal a demandé avec sollicitude : "Vous prenez soin de tant de personnes, mais qui prend soin de vous?"


Plusieurs écoliers, aujourd’hui adultes, se sont souvenus que la pratiquante avait distribué des dépliants il y a des années lors d'expositions sur la rue principale et d'autres événements alors qu'ils étaient encore à l'école.


Le magazine Minghui International 2019 avec l'article "Écoles tibétaines en Inde" a été chaleureusement accueilli, non seulement par les Tibétains mais aussi par beaucoup d'autres. Les éditions 2019 du calendrier de bureau Shen Yun et du magazine Compassion ont également reçu bon accueil.


Parmi les destinataires du livre Unwavering Convictions de l'avocat chinois des droits de l'homme Gao Zhisheng se trouvait un homme âgé qui lisait des documents de Falun Dafa depuis des années, en particulier ceux sur la persécution. Il invite souvent des amis et des voisins chez lui pour regarder ces DVD pendant qu'il les traduit de l'anglais. Il a dit que le contenu de ce livre l'avait aidé à mieux comprendre la nature et le fonctionnement du Parti communiste chinois, et il a de nouveau invité des amis à discuter du contenu du livre.


La préface et l'introduction de Comment le spectre du communisme gouverne notre monde, une série récemment publiée par The Epoch Times, ont été imprimées et photocopiées. D'autres documents comprenaient le documentaire Agenda: Grinding America Down et des informations sur le récent Tribunal chinois, présidé par Sir Geoffrey Nice qui s'est tenu à Londres au début de l'année. Ces documents donnent de l'espoir à tous, en particulier à ceux qui sont persécutés en Chine, mais aussi à ceux qui, dans le monde entier, ont été tenus dans l'ignorance de la situation réelle, afin qu’ils se réveillent et puissent prendre position.


Certains habitants ont été profondément émus par les images des calendriers muraux de Shen Yun et ont voulu les encadrer pour les garder chez eux. Ils trouvent Shen Yun incroyablement beau. Comme le spectacle n'est pas encore arrivé en Inde, la distribution de documents liés à Shen Yun est d'autant plus importante et inspirante pour les habitants de Leh, ainsi que pour ceux des régions éloignées et les touristes de toute l'Inde et du monde. J'espère que cela aidera un jour à Shen Yun à se produire en Inde.


Le propriétaire de la maison d'hôtes où la pratiquante séjournait a placé avec enthousiasme deux grandes affiches de Shen Yun pour 2019 et une d'une année précédente - juste à l'entrée de sa maison. Il a également posé d'autres affiches à l'intérieur de la maison.


Afficher l’information pour le public
Cette année, la pratiquante a organisé quatre expositions publiques d'information sur le Falun Dafa. Elle a accordé une attention particulière à fournir des documents aux personnes des régions éloignées afin qu'elles puissent une fois rentrées les partager avec famille et amis. De cette façon, les habitants proches et lointains pourraient être informés à propos du Falun Dafa et des atrocités qui se produisent toujours en Chine, ainsi que de la beauté de Shen Yun. Souvent, les gens des régions éloignées semblaient davantage chérir ces matériaux que ceux de la ville.


La première exposition a eu lieu près d'une célébration bouddhiste annuelle à quelques kilomètres de Leh. Les années précédentes, plusieurs expositions ont eu lieu au même endroit. Comme beaucoup de gens se sont rassemblés très tôt pour vendre divers articles et occuper tout espace disponible, l'affichage a dû être installé avant 6h00. Comme d'habitude, un flux constant de personnes est passé, la plupart dans leur plus belle tenue traditionnelle, de bébés aux personnes âgées en fauteuil roulant.

Trois femmes ladhaki âgées en costume traditionnel, avec des perles de prière à la main. Celle du milieu lit un dépliant propos du Falun Dafa dans la langue locale.
Trois fillettes ladhaki. Celle du milieu a demandé plus de dépliants à donner à ses camarades de classe et à ses amis.


La chaleur intense habituelle a été un peu plus facile à supporter cette année, avec quelques nuages occasionnels. Ce fut la plus longue exposition de la pratiquante, avec seulement deux courtes pauses de quelques minutes. Beaucoup d'enfants se sont mis à chanter «Falun Dafa Hao» en se souvenant du Falun Dafa de leurs écoles.


À la fin, deux sœurs en belles robes tibétaines se sont portées volontaires pour retirer toutes les affiches. Le geste a été particulièrement apprécié après une longue journée dans la chaleur et la poussière.

Deux sœurs ont lu les documents avant d'aider à retirer toutes les affiches.


Trois expositions ont ensuite eu lieu à Leh sur la rue principale, également appelée Main Bazaar. C'est un excellent emplacement, où des expositions ont lieu depuis une dizaine d'années. Encore une fois, de nombreux écoliers se sont souvenus du Falun Dafa lors des sessions dans leurs écoles, même après de nombreuses années ; un bon nombre ont chanté "Falun Dafa Hao" - au moins la première phrase. Les jeunes enfants semblaient être spontanément attirés par le Falun Dafa et très désireux de prendre des dépliants et de regarder les affiches.


Un garçon lit le texte d'une reproduction de la peinture "Reviens Papa !"
Un père et son bébé tendant la main pour prendre un imprimé dans la langue locale


Un jeune chinois s'est présenté lors d'une des expositions du dimanche. Il a d'abord pris un livret chinois. Lors de sa deuxième visite, il a apporté du chocolat et une bouteille d'eau à la pratiquante. Lors de sa troisième et dernière visite, il lui a demandé comment elle allait par cette chaleur intense.


Des filles prenant des dépliants
Un garçon tibétain lit l'article "Les écoles tibétaines en Inde accueillent le Falun Dafa" dans le dernier numéro de Minghui International.
Une fillette tient un dépliant en hindi et des marque-pages en anglais
Un jeune garçon regarde attentivement les marques-pages
Un grand-père portant son petit-fils lit un texte dans la langue locale. L’enfant fait le salut salue traditionnel de "Julley", la main droite devant la poitrine.
Trois jeunes musulmanes prennent des dépliants de Falun Dafa dans une variété de langues pour leurs amis.


(à suivre )


Version anglaise :
Five Months in Ladakh, India (Part 2 of 3): Posters and Displays

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.