Cinq mois au Ladakh, en Inde (partie 1 de 3): les écoles accueillent le Falun Dafa

Le Ladakh est la partie la plus septentrionale de l'Inde, située près du Pakistan et partageant des frontières avec le Tibet et la Chine. C'était autrefois une région retirée, une «terre pure» où les gens vivaient une vie simple et heureuse. Ils étaient autosuffisants et en totale harmonie avec leur culture, leur religion et leur environnement. Au cours des derniers étés, cependant, la région a été envahie par les touristes d'autres régions de l'Inde et du monde entier.


Certains habitants disent que ce développement rapide est comme passer du 'bungbu', un mot local pour âne, au 'Boeing', la compagnie aérienne - sans aucune étape entre les deux. Les effets peuvent être vus et ressentis partout, en particulier dans la ville principale de Leh, où les maisons d'hôtes, les magasins et les hôtels ont poussé comme des champignons et se sont étendus à l'infini. De plus en plus de voitures et de motos encombrent les routes. Cette croissance s'accompagne d'une perte rapide des traditions et de la culture et, ce qui est le plus inquiétant, de la déformation et de la perte des valeurs.


Une pratiquante de Falun Dafa qui a visité le Ladakh pendant les mois d'été depuis 1991 décrit ces changements comme " déchirants ". Chaque année, elle pense qu'elle ne retournera jamais au Ladakh - seulement pour revenir l'année suivante encore une fois.


Cette année, la pratiquante est arrivée fin mai et est restée jusqu'à la fin octobre, faisant de ces plus de cinq mois son plus long séjour à ce jour. Elle a présenté le Falun Dafa et enseigné les exercices de Dafa dans les écoles et les villes de la région, se reconnectant souvent avec ceux qui avaient appris et en étaient venu à chérir Dafa suite à ses nombreuses visites précédentes.


Des écoles pour tous les âges adoptent la méditation du Falun Dafa
Au total, la pratiquante a visité 19 écoles et une université : cinq d’entre elles à Leh, six un peu à l'extérieur de Leh et huit dans des villages à plusieurs heures. Elle avait visité neuf de ces endroits auparavant.


Les élèves allaient de trois ans à des élèves d’université. Eux et leurs professeurs ont dit qu'ils se sentaient à l'aise, paisibles et heureux après les sessions de Falun Dafa, et il y avait toujours un silence recueilli pendant le cinquième exercice, la méditation assise.


Un sourire joyeux lors de la session d'instruction de Falun Dafa dans un internat pour garçons

Certains des enfants plus âgés ont mentionné que leur stress et leurs inquiétudes avaient totalement disparu après avoir fait les exercices. Dans certaines écoles qui ont accueilli les sessions de Falun Dafa pour la toute première fois, enseignants et étudiants ont remarqué: " Une fois ne suffit pas. Nous voulons faire le Falun Dafa encore et encore. "


Par ailleurs, dans certaines écoles où des sessions de Falun Dafa avaient eu lieu les années précédentes, ces événements étaient plus proches d'une célébration, sacrée et pure.


Cette petite fille, contrairement à d'autres qui assistaient à l'événement en tenue décontractée, portait une veste et une casquette spéciales. Elle a assisté à deux sessions de Falun Dafa dans un pensionnat de filles à la suite. Son comportement se distinguait par son silence et son absorption totale pendant les deux longues classes.


Quelques enseignants se sont demandés si les plus jeunes enfants pouvaient pratiquer et comprendre les exercices de Dafa, mais ils ont été agréablement surpris de les voir calmes, absorbés et pleinement concentrés, parfois même plus que les enfants plus âgés. Même si certains des plus jeunes avaient besoin d'aide pour mettre leurs chaussures, ils semblent naturellement connectés à la Vérité, la Compassion et la Tolérance, surtout une fois qu'ils ferment les yeux et entendent la musique sereine de l'exercice.


Élargir les horizons

Vers la fin de chaque session, la pratiquante a exposé des posters de peintures de pratiquants de Dafa, telles que 'Sans-abri', 'Pourquoi ?' 'Reviens papa', 'Immuable' et d'autres, qui dépeignent la persécution de Falun Dafa en Chine et l'esprit des pratiquants demeurant fermes dans leur foi.


La pratiquante a expliqué chaque peinture en fonction du niveau de compréhension des enfants. Personne ne pouvait comprendre pourquoi ni croire qu’une pratique si pacifique était si brutalement persécutée.


De plus, on a montré aux élèves des posters du Falun Dafa dans le monde, une peinture d'un tout petit garçon assis en méditation et d'autres œuvres. Une bannière rouge et jaune avec les mots "Falun Dafa est bon" en chinois et en anglais a également été déployée.

Parfois, dans des écoles plus petites, des courts métrages ont été diffusés sur iPad, comme la courte vidéo de 2011 d'enfants locaux chantant "Falun Dafa Hao" ("Falun Dafa est bon"), qui inspire rapidement les enfants à chanter et à frapper dans leurs mains. Les images de la fanfare de Tian Guo fascinent également les élèves.

Les enfants d'un pensionnat de filles regardent une vidéo sur un iPad qui montre d'autres enfants chantant "Falun Dafa Hao"

Trois garçons de trois écoles différentes avaient chacun un bras fracturé qui était dans un plâtre. Néanmoins, ils ont fait les exercices avec les autres enfants. Le plâtre d'un des garçons porte l'inscription " Héros ".


La dernière école que la pratiquante a visitée était la plus petite, composée de neuf jeunes lamas (moines) en herbe. Un petit garçon a dit que leur lama professeur leur avait donné des dépliants et des signets du Falun Dafa, qu'il trouvait si beau et bon qu'il a été inspiré à faire les exercices de Dafa par lui-même.


Tout au long de son voyage, la pratiquante a observé que les enfants des régions les plus reculées montraient souvent un degré d'innocence et de pureté plus élevé que ceux de la ville principale.


Lettres d'appréciation
Les directeurs et les enseignants écrivent souvent des lettres à la pratiquante pour exprimer leur gratitude pour les sessions de Falun Dafa. Les lettres de cette année étaient très différentes de celles des années précédentes, reflétant les valeurs changeantes de la ville en pleine croissance.


Une lettre disait :"Aujourd'hui, les écoles deviennent de plus en plus complexes car elles reflètent le paysage socio-économique actuel, entraîné par des changements démographiques, technologiques et culturels rapides, ainsi que par l'évolution des structures, des exigences et des valeurs familiales. En conséquence, dans de nombreuses écoles, les enfants semblent maintenant assez malheureux, peut-être en raison d'une pression trop forte, d'attentes trop élevées et d'une trop grande importance accordée aux études et à la concurrence.


"Cela à l'esprit, [ nom de l'école] a pris une initiative importante pour éduquer l'esprit et le cœur des élèves à propos de Vérité, Bonté et Patience afin de vivre une vie heureuse, véridique et tolérante", poursuit la lettre. Après avoir exprimé un "profond sentiment de gratitude et d'appréciation" envers la pratiquante, la lettre poursuivait en disant: "Nous avons reçu des commentaires très positifs de la part des étudiants sur les avantages de l'atelier. Il a amélioré le niveau de tolérance, renforcé les liens avec les autres grâce à un cœur compatissant et permis de réaliser l'importance de vivre une vie honnête. Les élèves ont beaucoup apprécié les ateliers et ont participé activement à l'apprentissage par l'entremise d'une excellente animatrice, [nom de la pratiquante] "."


Elle conclut en souhaitant à la pratiquante «le meilleur de tout» alors qu'elle prévoit de créer un écosystème de Vérité, Bonté et Patience dans les écoles de différents pays.


Une autre lettre souligne son " service bénévole pour diffuser le message de 'Vérité, Bonté et Patience' '' Elle continue : " Les enfants ont montré un vif intérêt pour l'apprentissage des exercices par diverses techniques. Cela a un énorme pouvoir pour améliorer la santé et le caractère des enfants. J'ai observé de bons changements dans le comportement des enfants après l'atelier. "


Une troisième lettre honore la "contribution remarquable"de la pratiquante à l'école, comment elle a parlé des "trois principales caractéristiques que nous devons avoir dans notre vie, à savoir la Vérité, la Bonté et la Patience", et comment ces valeurs ont aidé les élèves et le personnel à " Harmoniser le corps et conduire à un esprit clair et paisible."


Selon la lettre, un élève a dit que Dafa «me rend plus compatissant dans ma vie». Un autre élève a mentionné avoir «atteint la paix en faisant le Falun Dafa». Un troisième a rappelé que le Falun Dafa «nous enseigne des faits réels de la vie comme la Vérité, la Bonté et la Patience. »


Séance d'exercices dans un internat pour garçons
Cette session a eu lieu dans une école de filles de la 9e à la 12e année. Les filles musulmanes portent principalement un foulard blanc.

Ce jeune garçon a observé la peinture du bébé, âgé d'un an et demi, et l'a imité parfaitement. Il s'est assis immobile, les yeux fermés pendant un long moment pendant que la pratiquante expliquait le cinquième exercice et que la plupart des autres enfants étaient agités.
Les étudiants apprennent les exercices


Version anglaise :
Five Months in Ladakh, India (Part 1 of 3): Schools Welcome Falun Dafa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.