Dénoncer les crimes de Zuo Cangxun, directeur adjoint du Bureau 610 de Qishan

2020 marque la 25ème année depuis que Zhuan Falun, le livre comprenant les principaux enseignements du Falun Gong, a été publié en 1995. En Chine, cependant, les citoyens continuent d’être persécutés pour adhérer à cette discipline spirituelle traditionnelle. Même lire le Zhuan Falun chez soi avec d’autres pratiquants peut constituer un crime.


Le Falun Gong, connu sous le nom de Falun Dafa, est un système de méditation basé sur le principe d’Authenticité-Bonté-Tolérance. Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à réprimer le groupe en juillet 1999, un nombre incalculable de pratiquants ont été détenus, emprisonnés et torturés.


Arrestation collective
Alors que des pratiquants âgés de 60 à 70 ans étaient en train de lire ensemble dans la Province du Shaanxi, le 10 juillet 2019, plus de 30 fonctionnaires de police du Canton de Qishan ont arrêté 10 d’entre eux. La plupart ont été libérés sous caution du fait de leur âge, mais trois—Mme Ya Lan, Mme Xu Mingxia et Mme Jiao Binglan—sont détenues depuis leur arrestation en juillet, et huit autres font actuellement face à une mise en examen par le Parquet local.


Un des principaux responsables de ces arrestations et mises en détention est Zuo Cangxun, le manager de la Division de la Sécurité Intérieure de Qishan et directeur adjoint du " Bureau 610 "de Qishan. En plus d’avoir dirigé les arrestations de ces 10 pratiquants, Zuo a également ordonné qu’ils soient détenus et il est responsable de leur avoir interdit la visite de leurs familles.


Utiliser ses relations pour incarcérer dans un centre de détention une pratiquante qui ne devait pas l’être
Les arrestations collectives ont eu lieu sur instruction de la Commission des affaires politiques et juridiques du Qishan, du Bureau 610 et de la Division de la sécurité intérieure. Zuo, qui occupe des postes à la fois au Bureau 610 et à la Division de la sécurité intérieure, a été particulièrement impitoyable dans le traitement qu'il a réservé aux praticiens.


La police est entrée par effraction au domicile de Mme Xu Mingxia le 10 juillet et l’a arrêtée. Ils ont frappé si fort à la porte que la vitre de la porte s’est brisée. Ils ont confisqué des effets personnels en lien avec le Falun Gong. Le 12 juillet, Zuo avec plus de 10 fonctionnaires du Poste de police de Fengming ont de nouveau fouillé son domicile. Ils ont ordonné à un serrurier d’ouvrir la porte de la chambre de la belle-fille de Mme Xu et ont confisqué deux ordinateurs, une imprimante et des livres de Falun Gong.


Après avoir été maltraitée dans un hôtel du comté de Qishan pendant 13 jours, Mme Xu a échoué à l'examen physique et le centre de détention de Fufeng a refusé de l'accepter. Cependant, grâce à ses relations, Zuo a obtenu du chef du département de police de Fufeng qu'il signe les documents nécessaires pour que Mme Xu soit admise au centre de détention.


Mme Xu est maintenant en très mauvaise santé. On dit qu'elle sera bientôt transférée au Centre de détention du Qishan et inculpée par le Parquet du Qishan.


Une autre pratiquante arrêtée le 10 juillet était Mme Jiao Binglan. Après avoir arrêté Mme Jiao à sa résidence de campagne du siège , les agents l'ont emmenée dans sa ville natale - où elle ne vivait plus depuis des années - pour confisquer ses effets personnels. Pendant sa détention, les gardiens l'ont suspendue et ne l'ont pas laissée utiliser les toilettes, la forçant à salir ses vêtements. Les gardiens l'ont ensuite humiliée en se moquant d'elle. Maintenant au Centre de détention de Qishan, Mme Jiao doit être inculpée par le Parquet de Qishan comme Mme Xu.


Interdire les visites des familles
M. Shen Hongqing, propriétaire d'un magasin d'électroménager, a été arrêté le 22 juillet 2019 par des agents du bureau Qishan 610, du poste de police Fengming et du poste de police Maiheying. Ils ont saccagé son magasin et sa maison et ont confisqué ses effets personnels. Ils l'ont détenu dans un hôtel, où il a été torturé et interrogé sur une chaise en fer pendant quatre jours et quatre nuits.


Après l'arrestation de M. Shen, sa famille n’a pas averti a mère de 90 ans craignant qu’elle ne puisse accuser un coup aussi dur. Quand elle a fini par l'apprendre, elle n'a pas pu dormir et a supplié sa famille de lui rendre visite. Elle a alors subi un accident vasculaire cérébral et a été hospitalisée. La vieille dame étant à l’article de la mort et réclamant son fils, sa famille a demandé à Zuo et Jin Xiaopeng du poste de police de Fengming une visite familiale, mais ils la leur ont refusée.


Accablée de chagrin, sa mère est décédée plusieurs jours plus tard. Le Parquet de Qishan prévoit d’inculper M. Shen pour sa foi dans le Falun Gong.


Voir également :
Eight Shaanxi Residents Face Indictment for Reading Books of Their Faith Together


Version en anglais
Reporting the Crimes of Zuo Cangxun, Deputy Director of the Qishan 610 Office

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.