Inde : DAFOH a reçu le Prix commémoratif Mère Teresa pour avoir dénoncé les crimes de prélèvement forcé d'organes en Chine

Torsten Trey, directeur exécutif de l'ONG Doctors Against Forced Organ Harvesting (DAFOH), a reçu le prestigieux prix commémoratif Mère Teresa 2019 pour la justice sociale lors d'un événement organisé par la Harmony Foundation à Taj Land's End, Mumbai, le 3 novembre 2019.

Les lauréats du Prix commémoratif Mère Teresa (Photo courtoisie de Mark Luburic)


L’événement a attiré beaucoup de mondes, outres les autres éminents lauréats, étaient présents des consuls généraux, des PDG et des célébrités Ce prix récompense plus d'une décennie de travail de sensibilisation au prélèvement forcé d'organes par le régime chinois sur des pratiquants de Falun Gong et d'autres prisonniers d'opinion.

Le Dr. Torsten Trey reçoit le prix (Photo courtoisie Mark Luburic)


La Harmony Foundation a reconnu la nomination de DAFOH au prix Nobel de la paix en 2016 et ses efforts continus pour se concentrer sur les pratiques non éthiques de prélèvement d'organes. "Il est remarquable et admirable que DAFOH ait pu lancer une pétition demandant la fin du prélèvement forcé d'organes en Chine et la présenter au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, a déclaré la fondation. La pétition a recueilli plus de deux millions de signatures dans le monde en trois ans.

Le Dr Torsten Trey avec le prix et la citation (Photo courtoisie Mark Luburic)


Le thème du Prix Mère Teresa cette année était la lutte contre les formes contemporaines d'esclavage. En acceptant ce prix, le Dr Trey a déclaré : " Ce prix est un mémorial vivant à la vie et à l'héritage de Mère Teresa. Si l'esclavage est défini comme l'exploitation d'un être humain à des fins lucratives, alors le prélèvement forcé d'organes sur des prisonniers de conscience vivants est la forme ultime d'esclavage - c'est l'exploitation ultime du corps physique."


Couverture par les principaux journaux en Inde

Le Times of India déclarait en gros titre : "Rejetez le savoir-faire de la Chine en matière de transplantation d'organes."


"Un collectif de médecins honoré pour ses découvertes sur le prélèvement "illégal" d'organes sur des prisonniers d'opinion chinois...." L'Indian Express


"Il faut élever la voix contre le prélèvement forcé d'organes - Le lauréat du prix de la justice sociale demande au monde de prendre position...." Les Hindous


Parlant de l'origine de DAFOH, le Dr Trey a déclaré : " En 2006, j'ai appris pour la première fois que des pratiquants de Falun Gong en Chine avaient été tués dans le but de prélever leurs organes et que ces organes étaient utilisés pour des transplantations rentables. J'ai été choqué et, en tant que médecin, j'ai ressenti le besoin de faire quelque chose. Mais je me suis aussi sentie dépassé : Que peut faire une seule personne ? Comment la voix d'un seul médecin peut-elle mettre fin à cette pratique abusive ? C'est ainsi que j'ai réalisé qu'il me faudrait fonder une organisation pour amplifier ma voix. C'est ce qui a mené à la fondation de DAFOH. Au cours des 13 dernières années, de nombreux médecins se sont joints à nous et ont étendu leur soutien. La croissance de DAFOH montre que la voix d'une seule personne compte et peut changer le monde."


Faisant un parallèle avec les récentes célébrations de Diwali, M. Trey a déclaré : "Diwali, le festival des lumières, est un triomphe de la lumière sur l'obscurité. Une seule bougie peut apporter la lumière dans une pièce sombre. Dans notre cas, notre mission est comme cette bougie, et sensibiliser le public au prélèvement forcé d'organes en l'informant, c'est comme apporter la lumière pour mettre fin aux abus qui se produisent dans le noir."


Le Dr Trey a souligné que la reconnaissance de ces crimes ne doit pas dépendre du nombre de victimes. "Il ne devrait pas y avoir besoin d'un seuil de victimes avant que la communauté internationale n'agisse. Même si une seule personne est tuée pour ses organes, ce serait quand même un crime et devrait être exposé."


Version en anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/11/10/180674.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.