Une lettre au Maître

Vénérable Maître, je tiens à vous remercier sincèrement pour tout ce que vous avez fait pour moi ! Vous m’avez vraiment sorti d’un monde sale de mauvaises actions, paroles et pensées ; en fait, une mauvaise "réalité " que je m’étais moi-même aveuglément et inconsciemment créée.


Après 40 ans à chercher le sens de la vie, vous seul avez pu m’ouvrir les yeux ! C’était une sensation d’" eurêka " que j’ai ressentie encore et encore quand j’ai commencé à écouter et à lire vos conférences, quelque chose qui continue à ce jour.


Les questions que j’avais gardées pendant des décennies ont trouvé des réponses si simples et pourtant si profondes. Par exemple, enfant, bien que j’ai grandi en Occident, je voulais savoir ce qu’il y avait au-delà des étoiles. Mais qui pouvait répondre à cela ? Puis, à l’adolescence, après avoir entendu parler de la réincarnation pour la première fois, j’ai tout de suite accepté cette " philosophie ". Mais alors j’ai immédiatement commencé à aspirer à bondir hors de ce cycle de réincarnation (samsara) et j’ai cherché partout comment cela pouvait être réalisé. En tant qu’adulte, je voulais savoir comment guérir mes maladies et mes défaillances psychologiques, et trouver des réponses sur la façon d’avoir une vie plus heureuse et plus épanouie. –Seul vous, Maître m’avez donné des réponses à toutes ces questions, et bien plus encore !


Mais malgré le fait d’avoir acquis la sagesse, j’ai échoué aux tests que la vie m’a présenté encore et encore. Mais même alors, vous ne m’avez jamais abandonné. Très souvent, j’ai eu honte de moi-même et me suis senti indigne, indigne de votre compassion et de votre aide. Mais malgré mon inconduite, c’était toujours vous qui me tendiez la main encore et encore m’offrant votre main divine. Cette aide prenait souvent la forme d’un rêve : par exemple, un rappel fort de me relever et de continuer. Vous m’avez même encouragé à surmonter mes sentiments de culpabilité et à ne plus " regarder en arrière " (mes erreurs).


Étant toujours emprisonné par cet environnement humain et la pensée humaine, je sais que je suis incapable de ne serait-ce qu’imaginer combien vous avez souffert et enduré pour moi afin de réduire le karma des péchés que j’ai commis, non seulement dans cette vie ou dans les vies passées, mais aussi les " péchés " commis en vivant dans des royaumes encore plus élevés. Et je sais que je ne pourrai jamais, jamais vous rembourser ce que vous m’avez donné et fait pour moi.


Je ne peux donc que faire de mon mieux pour remplir mes vœux, mes engagements, pour vous aider pendant cette période de rectification du Fa. Même si je ne peux humainement pas comprendre tout cela, je sais au fond de mon cœur que TOUT cela est vrai.


Et je vous remercie aussi non seulement de m’aider à acquérir la sagesse à travers vos enseignements et en répondant à toutes les questions que j’avais sur " la vie et l’univers " et de ne pas m’abandonner, mais plutôt de " me tirer de plus en plus haut ". mais je vous remercie aussi de m’avoir donné autant d’occasions de gagner en vertu, que ce soit en faisant la promotion de Shen Yun ou sous la forme d’épreuves qui m’ont aidée à grandir pour enfin atteindre mon statut du fruit, me permettant de retourner à mon moi originel et véritable. -


Merci, Vénérable Maître !


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/1/3/182010.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.