Soutien public aux efforts pour faire cesser la persécution du Falun Gong, dans le centre de Genève

Les pratiquants de Falun Gong ont tenu, le 7 décembre 2019, des activités dans un quartier commerçant du centre-ville de Genève Ils ont présenté l'ancienne discipline spirituelle et révélé sa persécution par le Parti communiste chinois (PCC). Ils ont également recueilli des signatures en condamnation de la persécution.


Des gens signent une pétition condamnant la persécution.
Les pratiquants ont présenté le Falun Gong dans le centre de Genève le 7 décembre 2019


Une passante a déclaré après avoir signé "Nous vous soutenons. Vous devez continuer ! Si nous ne soutenons pas vos efforts contre cette persécution aujourd'hui, ce pourrait être nous qui serons persécutés demain."


Une étudiante chinoise a écouté une pratiquante parler de la persécution. Elle a dit qu'elle avait peur car le Falun Gong est interdit en Chine. La pratiquante lui a dit que le PCC diffusait de la propagande pour diffamer le Falun Gong. Elle a cité l’exemple de la mise en scène de l’ auto-immolation sur la Place Tiananmen ayant servi à diffamer le Falun Gong et à inciter à la haine envers la pratique. L’étudiante était atterrée : " Je n’en avais jamais entendu parler " a-t’elle dit. Je n’aurai plus peur dorénavant, Falun Dafa est bon ! "


Un homme d'une cinquantaine d'années a posé plusieurs questions sur le Falun Gong et a dit qu'il souhaitait apprendre la pratique. Lorsqu'il a appris la persécution du PCC, notamment le prélèvement d'organes autorisé par l'État sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, il a aussitôt signé la pétition pour condamner ces actes de violence.

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.