Conférence polonaise de partage d’expériences du Falun Dafa: Espoir et bénédictions

La 16e Conférence polonaise de partage d'expériences du Falun Dafa s'est tenue à Varsovie le 24 novembre 2019. Les huit pratiquants à prendre la parole ont abordé comment la pratique de Dafa les a changés pour le mieux. Les partages ont été simultanément traduits en anglais, vietnamien et chinois.

La conférence polonaise de partage d’expériences du Falun Dafa à Varsovie.


Le but de la vie

Monika, qui a commencé à pratiquer il y a environ un an, a dit qu'elle avait toujours espéré trouver le but de sa vie. Sa recherche Internet en tapant les mots-clés "Livres de culture spirituelle", donnait comme premier résultat le livre Zhuan Falun. Elle a acheté le livre en 2015, s'en est désintéressée par la suite et l’a placé sur une étagère après en avoir lu moins de 20 pages.


Elle a poursuivi sa quête d’éveil spirituel et a essayé différentes pratiques qui se sont soldées à chaque fois par un échec la laissant frustrée et désespérée.


Elle était encore en recherche lorsqu’elle est allée dans un parc en septembre 2018. Se souvenant de ce qu’une voisine âgée lui avait dit lorsqu’elle était jeune qu’un trèfle à quatre feuilles lui porterait chance, elle a commencé à regarder autour d'elle. N’en ayant pas trouvé et sur le point de rentrer chez elle elle a soudainement vu des trèfles à quatre feuilles juste sous ses yeux - pas un ni eux, mais six d'entre eux ! Elle a su qu'elle avait encore de l'espoir.


De retour chez elle, elle a entendu une voix lui dire : "Il est temps de prendre le livre et de le lire." "Quel livre ?" s’est-elle demandée. Elle a alors vu Zhuan Falun sur l'étagère où elle l'avait laissé trois ans auparavant. Elle l'a pris et l’a lu page après page.


"J'étais dans un tel état d’allégresse après avoir lu Zhuan Falun, s’est-elle souvenue. "Je rêvais de quelque chose comme ça depuis tant d'années, mais ne réalisais pas que c’était là, juste devant moi. Maître Li est le meilleur, parce qu'il nous a dit quelque chose de si profond." Ce soir-là, elle a senti que le Maître l'aidait à purifier son corps.


Après cela, Monika est devenue une pratiquante déterminée. Elle chérit d’autant Dafa après toutes les difficultés rencontrées jusque-là. Elle parle aux autres de la pratique et en particulier de la persécution en Chine. "J'ai fini par comprendre que nous sommes tous ici pour Dafa, moi, toute ma famille et les autres personnes ", a-t-elle expliqué.



Huit pratiquants partagent leurs expériences de cultivation à la conférence.


Un chemin d’espoir et de paix


Ayant grandi dans une région russophone d'Ukraine, Irena est allée à l'université à Moscou où elle a vécu la chute de l'Union soviétique. Les changements constants dans la société et dans sa famille l’on fait aspirer à une vie paisible et tranquille. Elle s'est mariée à Cracovie, en Pologne, en 2002 et a démarré une entreprise avec des amis. Mais la paix n'a pas duré longtemps. Elle avait des problèmes avec les affaires et dans son mariage. En fin de compte, elle a divorcé, et pour empirer les choses, sa santé s'est également détériorée. Outre les migraines, elle souffrait également de spondylarthrite ankylosante (une forme d'arthrite affectant principalement la colonne vertébrale) et d'une thyroïde hyperactive, entre autres affections.


Au plus profond de son désespoir, une amie guide lui a donné un dépliant du Falun Dafa. Son amie a dit : "Sur la grand-place de la vieille ville de Cracovie, je conduisais un groupe de touristes lorsque j'ai vu le Tian Guo Marching Band. Il y avait des gens en T-shirts jaunes à proximité et l'un d'eux m'a tendu ce dépliant."


Irena est allée en ligne pour lire des articles à propos du Falun Dafa, et a téléchargé la conférence du Maître à Guangzhou. "Dès que j'ai écouté la conférence, j'ai été abasourdie. Authenticité-Bonté-Tolérance était ce que j'avais cherché toute ma vie ", a-t-elle dit-. Elle savait qu'il s'agissait d'un message du divin, quelque chose qui pourrait la guider à retourner à son être originel et véritable.


Bien que sa compréhension de la cultivation-pratique était superficielle, Irena a suivi le principe Authenticité-Bonté-Tolérance. Chaque fois qu'elle remarquait chez elle quelque chose d'incompatible avec ce principe, elle le corrigeait. Peu à peu, sa colonne vertébrale s'est redressée, ses migraines ont disparu et elle n'a plus eu besoin de médicaments pour la thyroïde. Plus important encore, elle est devenue plus ouverte d'esprit et a été capable de mieux s'entendre avec les autres. "Les principes du Falun Dafa, Authenticité-Bonté-Tolérance, m'ont montré un chemin éclairé par l’espoir," dit-elle. "Je suis reconnaissante au Maître du fond du cœur. Je sais aussi que je dois partager quelque chose d’aussi merveilleux avec plus de gens."


Travaillant actuellement comme guide touristique pour une agence de voyage polonaise, Irena présente souvent Dafa aux touristes et leur donne des brochures sur la pratique. Dans un centre de villégiature en Ukraine, Irena a une fois passé la vidéo d'instructions des exercices par le maître pour quelques 450 personnes qui ont commencé à apprendre les exercices.


De temps en temps, Irena rencontre aussi des conflits de xinxing . Cependant, se considérant comme une pratiquante, elle sait qu'il s'agit là d'occasions pour elle d'améliorer son caractère. J'ai beaucoup de chance de connaître Falun Dafa, a-t-elle ajouté. Je resterai diligente et inébranlable."


Regarder en soi en tant que coordinateur

Jaś est coordinateur de Falun Dafa en Pologne depuis de nombreuses années. La plupart du temps, il était capable d'être prévenant envers les autres lorsqu'il organisait les choses. Il y avait des moments où il avait des problèmes, mais il était capable de rester inébranlable dans sa croyance en Dafa et Maître. Pour presque chaque événement, il arrivait la veille pour tout préparer. Chaque fois qu'il voyait des gens apprendre les faits sur le Falun Dafa et signer des pétitions en soutien aux pratiquants, Jaś a dit qu’il était très heureux pour eux.


Cependant, Jaś a constaté, que malgré le soin qu’il mettait à tout préparer il y avait quand-même des problèmes inattendus lors de ces événements. "Je n'avais pas d'autre choix que de chercher en moi-même inconditionnellement, dit-il. "Une fois que j'ai été capable de regarder en moi et de m'améliorer, ces problèmes ont disparu. Cette expérience m'a appris qu'en tant que pratiquants, nous devons nous examiner et nous améliorer constamment."


La foi en Dafa et en le Maitre

Minh, originaire du Vietnam, souffrait d'arthrite dans les genoux. C'était extrêmement douloureux, et bien qu'elle ait cherché partout, il n'y avait pas de remède. Juste avant une opération de remplacement du genou, elle a entendu parler du Falun Dafa et a commencé à le pratiquer. La douleur a disparu et elle a pu marcher normalement. Elle a dit : "J'étais si reconnaissante, et je dis toujours aux gens que Falun Dafa est merveilleux !"


Mais la douleur de genou l’a tracassée à nouveau, un an après qu'elle ait commencé à pratiquer, et pendant les quatre mois qui ont suivi, elle pouvait à peine dormir tant la douleur était intense. Sachant qu'elle était pratiquante et que le problème venait du karma, Minh ne l'a pas traité comme un non-pratiquant le ferait. Au lieu de cela, elle a continué à étudier les enseignements de Dafa et à faire les trois choses. Elle était rétablie quatre mois plus tard. Bien qu'elle ait déjà la soixantaine, elle est très énergique et paraît beaucoup plus jeune que son âge.


Minh et ses deux petits-enfants qui étaient dans la voiture ont miraculeusement survécu à un accident de voiture majeur en juillet 2018. De plus, la femme qui a été projetée sur plus de cinq mètres n'a pas été blessée non plus. Reconnaissante que le Maître ait sauvé tout le monde, Minh a dit aux policiers combien Dafa est merveilleux en rendant compte de l'accident dans un poste de police. Alors qu'elle leur montrait la vidéo de présentation des exercices par Maître Li, certains ont noté l'information, disant qu'ils étaient intéressés à l'apprendre.


Dafa a résolu une querelle de famille

Née en Autriche, Sonja se souvient clairement comment son père maltraitait tout le monde dans la famille quand elle était jeune. Après le divorce de ses parents, elle n'a plus eu aucun contact avec son père. Cependant, à cause du traumatisme, elle s'est mise à fumer, à boire et à consommer des drogues. Elle a dit que ses sentiments pour son père pouvaient se résumer en un seul mot : la haine.


Après être devenue pratiquante de Dafa en 2007, Sonja a rapidement arrêté de fumer, de boire et de consommer des drogues. Elle a participé activement aux activités visant à faire connaître la pratique. Elle savait qu'elle devait parler de Dafa à ses parents, mais elle hésitait en raison de sa haine irrepressible pour son père.


Grâce à une étude du Fa constante, Sonja a appris qu'un tel sentiment négatif était un attachement, qu'en tant que pratiquante, elle devait abandonner. En plus, son père était aussi quelqu'un qu'elle devait sauver. À maintes reprises, elle lui a rendu visite, ainsi qu'à sa famille, pour leur parler de Dafa et les inviter à aller voir Shen Yun. Le jour du 60e anniversaire de son père, de nombreuses personnes, dont sa mère, sont venues.


"C'est le Falun Dafa qui a guéri une famille brisée," dit Sonja. En particulier, il lui a fallu dix ans pour se défaire de ses sentiments négatifs à l'égard de son père. Pendant ce temps, elle a également trouvé ses propres attachements de compétition, de validation de soi-même et de jalousie. "Sans Dafa, je n'aurais jamais pu faire ça. Merci, Maître, de nous aider tous, dit-elle.


Travailler dans les médias d'information

Mikołaj travaille dans un média d'information. Les programmes vidéo qu'il réalise sont souvent critiqués, ce qui lui permet d'améliorer sans cesse ses compétences techniques et il a pu produire quelques bonnes vidéos. Mais au cours du processus d'examen, des réunions ont été annulées, le réseau a fermé et certaines vidéos ont été oubliées. Par conséquent, seules ses vidéos de mauvaise qualité ont été jugées lors de l'évaluation. Cela l'a bouleversé et il a trouvé la situation injuste.


Après que cela soit arrivé encore plusieurs fois, Mikołaj a pris conscience que son attitude de penser que les choses étaient injustes était un attachement. "En tant que pratiquant, il est essentiel d'améliorer mon niveau de xinxing. Je ne peux pas juste m'accrocher à mes attachements ", a-t-il expliqué. Grâce à une étude du Fa continue, il a trouvé les domaines où il devait s'améliorer et a échangé avec d'autres pratiquants ainsi qu'avec les superviseurs. Il a maintenant appris que ses bonnes vidéos sont déjà en ligne, et il a décidé de faire mieux.


Eliminer l’attachement au confort

Tomasz pratique le Falun Dafa depuis longtemps. Quand il a commencé, sa vie personnelle s'est considérablement améliorée et il a lancé sa propre entreprise. Après une croissance et une expansion constantes, son entreprise a soudainement connu des problèmes l'an dernier et était au bord de la faillite. Il lui a fallu environ un an pour régler les dettes.


À travers ce processus, Tomasz s'est rendu compte que les problèmes avec son entreprise n'étaient pas accidentels. "Parce que j'avais de l'argent, je frimais volontiers, j'avais un gros ego et j'étais attaché au confort ", a-t-il dit. Tous ces attachements ont été exposés par le déclin de son entreprise. Mais ce revers lui a fourni une leçon précieuse - il pouvait s'améliorer. En plus, il a appris à rester imperturbable.


Traduit de l’anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2019/11/30/180911.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.