Bien accomplir nos tâches grâce à l’étude continue du Fa

Estimé Maître et compagnons de pratique !

Pour être honnête, je n'écris pas cet article de partage d'expérience pour satisfaire à une formalité mais pour aider les autres à voir l'indescriptible beauté du chemin de cultivation de la période de la rectification du Fa. Ce faisant, je tiens également à remercier les autres pratiquants pour leur aide. Je suis immensément reconnaissant au Maître de m'avoir permis de cultiver, d'être un disciple de Dafa, et de me protéger.


Sur notre chemin de cultivation, j'ai découvert à maintes reprises que le Maître est à côté de nous, nous donnant des conseils quand nous en avons besoin, et nous laissant sentir sa sagesse infinie et sa miséricorde. Chaque fois que je demande l'aide du Maître, il m'a toujours donné des indices, que ce soit à travers les témoignages des compagnons de pratique, les conversations et échanges avec les autres, ou les explications du Fa. Cependant, pour comprendre les indices du Fa, on doit se considérer comme un pratiquant diligent et croire pleinement dans le Maître. Si nous ne nous considérons pas nous-mêmes comme des pratiquants dans nos pensées, nos paroles ou nos actes, le Maître ne pourra pas nous aider.


Le Maître dit dans Zhuan Falun (p.139) :

    "Si vous me demandez ce que le Maître donne, c’est ça que je vous donne. Mes corps de Loi vous protégeront jusqu’à ce que vous puissiez vous protéger vous-même, à ce moment-là vous serez déjà sorti de la cultivation et pratique de la loi de ce Monde et vous serez déjà parvenu à la Voie. Mais vous devez vous considérez comme un vrai pratiquant et alors seulement on pourra le faire pour vous. "


La clé pour me considérer comme un disciple de Dafa a été l'étude quotidienne de Fa - malgré les lacunes que je n'ai pas encore éliminées.


Je partagerai dans mon article des histoires qui m'ont impressionné sur ce qu'est la cultivation, et comment le Maître m'a enseigné certaines choses de manière compatissante.


Le Maître m'a accepté en dépit d’un passé sombre et glauque

J'ai rencontré Falun Dafa pour la première fois dans un parc zurichois en avril 2007, alors que je traversais une crise dans ma vie qui me causait une douleur atroce au plexus solaire. Lorsque j'ai fait les exercices pour la première fois, j'ai été soulagé de ma douleur. Lors des exercices quotidiens, la douleur disparaissait. Mais, les douleurs revenaient quand je m'éloignais de Dafa.


Pendant les sept années suivantes, depuis mes 48 ans, je n'ai fait que les exercices et n'ai bénéficié que peu de Dafa. Cependant, j'avais l'air plus âgé à cause de mon passé d'abus de drogues et d'autres choses immorales, que j'ai cessé de consommer et auxquelles je n'ai plus participé dès décembre 2006. Alors, jour après jour, j’avais l’air plus jeune. Cependant, je n'avais aucun soutien spirituel pour garder mes repères. Bien que j'avais décidé d'arrêter de consommer et de faire des choses avilissantes, je ne savais pas comment continuer sur cette voie sans tout ce à quoi je m'étais habitué depuis longtemps.


Je voudrais ajouter que je viens d'un pays communiste, Cuba. Bien que je vive en Suisse depuis 23 ans, mes pensées étaient encore très influencées par l’esprit pervers du communisme. Etant né dans une famille communiste de haut niveau, je croyais encore en ses méthodes manipulatrices et perverses.


Oui, il y avait Dafa et le Maître, mais je ne m'en suis pas rendu compte pendant longtemps. Le Maître m'a montré son infinie patience en ne m'abandonnant pas, malgré mon gros ego - je ne pouvais tout simplement pas reconnaître cela.


Pendant les sept années où j'ai fait les exercices, le Maître a arrangé pour moi un certain nombre d'épreuves de xinxing, mais je me dérobais toujours. Enfin, je ne suis pas allé à l'étude de Fa de groupe, parce que je n'étudiais pas le Fa, ou du moins, je ne l'étudiais pas avec un cœur pur, car je ne m'intéressais qu'à la santé, à paraître plus jeune, etc. J'avais encore ces attachements, bien que j' avais déjà obtenu cela en faisant les exercices. Je dois admettre que, grâce aux exercices, je paraissais de 20 ans plus jeune après six mois de pratique, mais ne cultivant pas avec diligence, je m'accrochais trop à mon ego.


Viennent ensuite les phases où je me suis un peu mieux cultivé. La chose la plus importante, et pour laquelle je suis très reconnaissant, est que je n’ai pas cherché à échapper aux épreuves de xinxing depuis environ 3 ans. J'ai de nouveau participé au groupe d’étude du Fa et essayé de regarder mes compagnons de cultivations avec des yeux différents et de m’abstenir de toutes mauvaises pensées à leur sujet.


Je pense que c'était le début de mon introspection. Par exemple, j’ai commencé à ne plus voir mes compagnons de cultivation comme des gens qui voulaient me provoquer, mais comme des pratiquants plus expérimentés. Je voulais apprendre à être comme ça. Depuis, je n'ai plus ignoré les épreuves de Xinxing mais j'ai essayé de contrôler ma colère et mes mauvaises pensées à leur sujet. Je ne rispotais jamais, mais me disais que je leur devais quelque chose et pouvait à présent le rembourser.


J'ai approché le pratiquant avec lequel j'étais en conflit. Après l'intensification du conflit, nous nous sommes disputés. Depuis, nous avons amélioré notre relation. Sans m'en rendre compte, j'ai pris un tel chemin après avoir regardé à l'intérieur. Je ne lisais pas souvent le Fa à cette époque.


J’espère parvenir à davantage d'humilité, et ai réalisé qu’il est bénéfique d'être humble ! Maintenant je remarque que derrière chaque épreuve de Xingxing, il y a la main compatissante de notre Maître qui veut que nous regardions à l'intérieur et découvrions nos attachements.


Ma dernière épreuve ne remonte pas à loin. Aujourd’hui je peux dire : "Je suis un disciple de Dafa et le Maître m'accepte".


Faire face au karma de maladie

Il y a un peu plus d'un an, j'ai souffert d'un karma de maladie grave et j'étais sur le point de mourir, car j'ai refusé de prendre des antibiotiques. En tant qu'homéopathe, je suis un fondamentaliste de la naturopathie. Mais, du fait de la cultivation, on nous a donné quelque chose d'incommensurablement beau et bienveillant - qui est Dafa pendant la période de la rectification de Fa.


Quand on m'a fait passer des examens, on a découvert que j'avais une tumeur. Les médecins m'ont averti à maintes reprises que c'était grave, que je devais être sous observation. Une année s'est écoulée. J'ai récemment décidé de faire évaluer mon état de santé. Étant donné l'étude continue de Fa, je me suis rendu compte que j'étais prêt à prendre la décision d’aller passer des examens. Les examens ont faire dire aux médecins que j'avais passé le point de danger et que je n'avais plus besoin d'être surveillé. Il n'y avait aucun danger pour moi, et tout allait bien.


"Nous vous félicitons" ont dit les médecins, "la tumeur sur vos poumons que nous avions décelée il y a un an a rétréci." En fait, étant donné votre âge de 60 ans, nous nous attendions à ce que ces ramifications sur vos poumons ne disparaissent pas.


Je pensais différemment. "Cet état avait changé parce que le Maître a pris soin de moi." J'ai remercié le Maître pour sa protection. Je n'ai pas demandé de détails, mais je sais que je ne suis plus en danger et que je n'ai pas besoin d'être surveillé à l'avenir. Ceci a confirmé que le Maître veille sur moi et m'a accepté comme disciple de Dafa.


L'ouverture de mon troisième œil se traduit par de la gratitude

Après avoir connu la réduction de ma tumeur et la régénération de mes poumons, j'ai soudainement éprouvé à nouveau des symptômes de maladie. Les médecins ont effectué de nombreux tests pour évaluer ma santé. J'ai été exposé aux rayons X pendant environ 30 minutes, ce qui m'a également affecté.


Puis j'ai vomi, j'ai eu la diarrhée et le nez bouché. Je me suis dit : "C'est de ma faute. Je veux juste m'excuser auprès du Maître de ne pas lui faire confiance et de m'être fait examiner. Pendant le 2ème exercice, j'ai commencé à pleurer et j'ai eu cette pensée - "Pardonnez-moi Maître".


Je me suis également excusé auprès d’une autre pratiquante, car j'avais honte. Elle était la seule à qui j'avais parlé de la tumeur. Elle m'avait demandé : "Pourquoi te fais-tu examiner si tu as foi en Maître ? Tu devrais t’abstenir de tout examen médical."


Tout à coup, mon troisième œil s'est ouvert et j’ai vu le Maître me sourire en disant : "Oublie ça et continue à cultiver. Fais mieux les trois choses de mieux en mieux, et surtout, lis le Fa avec ton cœur et non pas avec ton esprit comme le ferait un ingénieur. Puis la vision a disparu.


Ayant une formation d’ingénieur mon esprit toujours actif m'avait toujours empêché de lire le Fa avec mon cœur. Le Maître m'a encouragé avec humour, je l'ai trouvé si miséricordieux que ma honte a disparu et que j’ai ri.


L'ouverture de mon troisième œil n'a pas apporté la joie, mais la reconnaissance. Maintenant, je me sens encore plus responsable de cultiver. Je vais m'assimiler davantage dans le Fa, parce qu'avec un troisième oeil ouvert, l'interférence deviendra encore plus forte. Ainsi, je dois cultiver avec encore plus de diligence.


Je voulais partager cela avec les compagnons de pratique parce que quand j'ai commencé à lire le Fa le même jour, j'ai lu le Fa avec mon cœur. Cela a rendu ma cultivation encore plus merveilleuse. La cultivation est devenue de plus en plus précieuse. Elle occupe la première place dans ma vie, et je lui suis de plus en plus redevable. Plus important encore, je peux reconnaître plus facilement un test de xinxing. De plus, la plupart du temps, je suis capable d’évaluer n'importe quel problème que je rencontre avec le Fa.


Je suis aussi plus critique à mon égard. Dans le passé, j'éprouvais de la joie en cultivant, mais maintenant j'ai un cœur calme et un sens de l'équilibre. Cependant, comme j'utilise encore parfois le raisonnement humain, j'aurai besoin de plus de temps pour bien faire les trois choses. Il est important pour moi de me rappeler que je suis un pratiquant et non une personne ordinaire. Mes exigences doivent s'élever chaque jour, ce pourquoi un coeur calme est d'une grande aide.


Lorsque je rencontre des situations difficiles en clarifiant la vérité, je fais un pas en arrière et pense immédiatement au Maître et à Dafa. Cela m’aide à trouver les mots justes pour parler aux gens.


Le Maître est près de chacun de nous et nous accompagne. Pour nous, il n'y a rien d'accidentel, je prête une grande attention et un grand respect à chaque mot de mes compagnons de pratique. C'est que le Maître me dit quelque chose, ou attire mon attention sur quelque chose. Chaque fois que je dis quelque chose, cela vient du cœur, parce que je souhaite faire de grands progrès dans ma cultivation.


Le Maître dit :

    "Peut-être que leurs paroles vous piquent à vif, elles pointent vos points sensibles et vous vous sentez piqué. Peut-être que la personne vous a vraiment injustement traité. Mais ces paroles n'étaient pas forcément dites par la personne, elles étaient peut-être dites par moi. (Le public rit) Je veux voir comment vous traitez les choses sur le moment. Quand vous entrez en conflit avec cette personne, en réalité cela équivaut à entrer en conflit avec moi. (Le Maître rit) (Le public rit) Nous allons dire ceci aujourd'hui : je peux totalement enlever cette chose substantielle pour vous aujourd'hui, mais les habitudes qui ont été formées, c'est vous qui devez les enlever – vous devez absolument les enlever, vous devez absolument les enlever." (Li Hongzhi, Enseignement de la Loi donné à Manhattan, 26 mars2006, New York)


Je voulais partager mes pensées sur l'ouverture du Troisième oeil, quelque chose qui restera toujours dans mon esprit.


Dans Zhuan Falun, le Maître dit :

    " Mais quand le problème des démons engendrés par son propre esprit surgit, ça ne va plus, et son existence actuelle va être ruinée. Surtout chez ceux qui ont ouvert par la pratique l’œil céleste à un certain niveau, ce problème peut surgir facilement. Il y a aussi des gens qui ont l’esprit sans cesse perturbé par des messages extérieurs, peu importe ce que ces messages extérieurs leur annoncent, ils y croient; ils auront eux aussi ce problème. C’est pourquoi certains d’entre nous peuvent subir l’interférence de toutes sortes de messages une fois que leur œil céleste est ouvert." (Li Hongzhi, Zhuan Falun 2017, p.117)


Cultiver sans recherche

Je veux continuer de cultiver et pratiquer plus diligemment sans rien rechercher. Je veux me libérer de tout le fardeau que mon ego a accumulé dans cette vie et dans d'autres vies. Cette opportunité de cultivation est la plus grande chose qui me soit arrivée dans cette vie. Je souhaite pouvoir continuer à me purifier moi-même et qu'il y ait de moins en moins d'ego en moi, que je puisse atteindre de plus en plus de gens pour mieux soutenir la rectification de Fa du Maître.


Selon ma compréhension actuelle, notre Maître désire rectifier toute l'humanité, mais seul le Maître sait jusqu'à quand cette opportunité sera là. C'est pourquoi je me consacre sans relâche à ce que nous devrions faire - sans penser que le temps est compté et que je dois me dépêcher, mais je le fais avec tant de joie et de tout mon cœur et avec plus de confiance. Le Maître m'aidera à atteindre les gens que je dois atteindre.


Ce n'est qu'à travers l'étude continue du Fa que je me rends compte que je suis différent des gens ordinaires.


Soudain, des gens s'approchent de moi qui s'intéressent au Falun Dafa, même s'ils s'y opposaient jusque-là et ne voulaient pas entendre parler de moi. Soudain, ils s'approchent de moi et me disent : " Je veux apprendre les exercices. "


Il y a encore beaucoup d'attachements que je dois trouver et abandonner. Je suis devenu plus critique de moi-même, ce qui m'aidera à atteindre le niveau nécessaire pour sauver les gens qui ont une affinité prédestinée avec moi. C'est un mystère pour moi, mais je suis devenu plus diligent. Je sais que seul le Maître peut voir qui a besoin d'être sauvé et ne peut faire que ce que je suis destiné à faire. Mon but est de m'améliorer jour après jour. La cultivation n'est plus la recherche de l'aiguille dans la botte de foin. J'ai dépassé ce type de désir, sinon je ne cultiverais pas. J'en suis conscient. Mon cœur sait maintenant quelle direction prendre.


Je m'excuse avec beaucoup d'humilité si j'ai dit des choses que d'autres ne voient pas comme une aide en raison de nos différents niveaux. Je comprends que nous devons toujours penser aux autres d'abord.


La cultivation est quelque chose de si dynamique et de si beau. Surtout, c’est une chose très sérieuse, chaque jour j’ai l’impression ce que je pensais ou disais hier, n’est plus vrai, Tout est différent. C'est un processus qui nous aide à nous nettoyer nous-mêmes. Chaque jour je me sens de plus en plus léger et plus jeune et je n'oublie jamais que d'autres attendent cette grande opportunité que nous avons reçue.


Maître miséricordieux, merci encore pour cette grande opportunité que j'ai acceptée d’assumer à un moment de l'histoire. J’espère atteindre la plénitude parfaite sans la rechercher, mais je sais que tout dépend de moi. Vous nous avez apporté, à nous et à l'humanité, un guide de cultivation de haut niveau, mais sans votre protection et vos conseils, cela aurait été impossible. J'étais si confus et je le suis encore en partie.


Les humains d'aujourd'hui ont désespérément besoin de gens honnêtes, compatissants et tolérants - quelque chose qui ne peut être réalisé qu'en cultivant Falun Dafa. Même si je n'atteins pas la plénitude, je serai profondément reconnaissant d'avoir gardé le principe de Vérité, Bonté, et Tolérance dans mon cœur jusqu'à ce que je quitte cette terre. J'espère pouvoir continuer à sauver des êtres. Cette occasion, je crois, ne s'est jamais présentée dans l'histoire de l'humanité.


Mes plus grands remerciements à mes compagnons de pratique, qui m'ont aidé tout du long. Je continuerai à vous soutenir, car nous sommes un seul corps.

[Présenté au Fahui de Suisse alémanique, en 2019]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.