Une pratiquante de Falun Gong brutalement attaquée par deux gangsters du PCC à Hong Kong

Le 24 septembre vers 16 heures, Mme Liao Qiulan, pratiquante de Falun Gong, a été attaquée par deux truands dans le quartier Lai Chi Kok de Hong Kong. Après avoir été frappée à plusieurs reprises avec des matraques extensibles, la tête de Mme Liao saignait abondamment. L'incident a été signalé à la police.


Kan Hung-chueng, porte-parole de l'Association Falun Dafa de Hong Kong, a déclaré que le Parti communiste chinois (PCC) avait récemment étendu la persécution visant le Falun Gong de la Chine continentale à Hong Kong. Il a appelé la société internationale à prêter attention à la brutalité accrue du PCC à Hong Kong.

 
Une amie tente d'arrêter le saignement de la tête de Mme Liao Qiulan, attaquée par deux truands à Hong Kong le 24 septembre 2019.


Dans l'après-midi du 24 septembre, Mme Liao s'est rendue avec deux amies au poste de police de Cheung Sha Wan pour discuter de la délivrance d'un permis pour les activités de Falun Gong le 1er octobre. Le Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est un paisible système de méditation, dont les adhérents suivent le principe de Vérité-Bonté-Patience. Depuis que le PCC a commencé à réprimer le Falun Gong en juillet 1999, les pratiquants de Hong Kong ont participé activement à des événements présentant la méditation au public et s'opposant à la persécution en Chine continentale.


Alors que les femmes revenaient après la rencontre et marchaient le long de la rue Cheung Shun, elles ont vu deux étrangers se diriger vers elles en sens inverse. "Mme Ho et moi étions devant, tandis que Mme Liao marchait derrière nous ", se souvient Mme Lau.


Remarquant que les deux hommes tenaient de longues matraques et avaient le visage couvert d’un tissu noir, Mme Liao était curieuse. "Ils nous ont dépassées, Mme Ho et moi, et sont allés droit vers Mme Liao. Ils l'ont frappée plusieurs fois avec les matraques. Deux d'entre nous ont appelé et essayé de les arrêter avec nos sacs. Mais les deux hommes se sont enfuis et sont partis dans un véhicule blanc," dit-elle.


La tête de Mme Liao saignait abondamment et il a été difficile d'arrêter le saignement. Les femmes ont signalé l'agression à la police.


Bien que le Falun Gong soit librement pratiqué à Hong Kong, des organisations pro-CCP telles que la Youth Care Association (YCA) n’ont de cesse d’interférer et de harceler les pratiquants. Kan Hung-chueng pense que cette attaque a également été ordonnée par des entités du PCC.


"Sur la base de cet incident, a dit Kan, et de ce qui s'est passé à Hong Kong ces derniers mois, nous pouvons constater que le PCC non seulement réprime brutalement le Falun Gong et d'autres bonnes personnes en Chine, mais qu'il étend de plus en plus ses mains noires et ses tactiques effrontées à Hong Kong ", a-t-il remarqué.


Exhortant la police locale à traduire les agresseurs en justice, M. Kan a déclaré : "Le monde entier en est témoin : la répression et la persécution de la population de Hong Kong ont lieu sous les yeux du monde entier".


Les pratiquants de Hong Kong organisent de nombreux événements chaque année visant à sensibiliser le public à la répression qui dure depuis 20 ans en Chine continentale. Ces événements incluent le 25 avril (commémoration de l'appel pacifique en 1999) et le 20 juillet (quand la persécution a commencé en 1999), ainsi que le 13 mai (Journée mondiale Falun Dafa) et autres occasions.


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/9/26/180067.htm

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.