53 pratiquantes de Falun Gong âgées encore détenues pour leurs convictions dans la prison pour femmes du Liaoning

Selon des informations compilées par Minghui.org, 53 pratiquantes de Falun Gong âgées de 60 ans et plus sont actuellement détenues dans la prison pour femmes du Liaoning pour avoir refusé d’abjurer leur foi.


Le Falun Gong, également appelé Falun Dafa, est une pratique spirituelle basée sur le principe de Véracité, Bonté et Patience. Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter la pratique en juillet 1999, de nombreux pratiquants ont été arrêtés, placés en détention, emprisonnés, torturés, soumis aux travaux forcés et même à des prélèvements d'organes.


Parmi les 53 pratiquantes, 15 sont âgées de 70 ans ou plus, l'aînée ayant 78 ans. Leurs peines vont de 18 mois à 13 ans.


En raison du blocus de l'information par le PCC, le nombre de pratiquants de Falun Gong actuellement emprisonnés ne peut pas toujours être rapporté à temps, et toutes les informations ne sont pas facilement disponibles.


Ce qui suit sont des instantanés à propos de certaines de celles qui ont été emprisonnées.


Une résidente de Shenyang âgée de 61 ans est torturée en prison

Mme Zhang Qinghua, 60 ans, de la ville de Shenyang dans la province du Liaoning, s’est vue diagnostiquer une tumeur au cerveau alors qu’elle avait une trentaine d’années. Pour soigner sa maladie, sa famille l'a emmenée dans un hôpital réputé de Tianjin, mais on leur a dit qu'il n'y avait aucun espoir.


 
Mme Zhang Qinghua

Alors qu’elle était désespérée, Mme Zhang a découvert le Falun Gong et a commencé à le pratiquer. Ses maladies ont été rapidement guéries.


Mais pour n’avoir pas voulu abandonner la pratique après son interdiction par le Parti communiste, Mme Zhang a été arrêtée trois fois et condamnée à un total de 8,5 ans d'emprisonnement.


Mme Zhang a été arrêtée pour la première fois en 2000 lorsqu'elle est allée à Pékin faire appel pour le Falun Gong. Elle a été détenue dans un camp de travail pendant deux ans.


Elle a été arrêtée de nouveau le 10 août 2008 et condamnée à trois ans et demi d'emprisonnement le 29 octobre 2008. Elle a ensuite été emmenée dans la prison pour femmes de Liaoning le 13 janvier 2009.


Suite à la torture, ses nerfs fémoraux et crâniens ont été gravement endommagés, et elle a été dans un état de flou pendant une longue période.


Mme Zhang a été arrêtée pour la troisième fois le 14 novembre 2016 à son domicile. Elle a été condamnée à trois ans de prison le 29 septembre 2017 et à une amende de 20 000 yuans.


Le 9 janvier 2018, Mme Zhang a été emmenée à la prison pour femmes du Liaoning. Les détenues l'ont privée de sommeil, l’ont arrosée d'eau froide en plein hiver et lui ont mis un sac en plastique sur la tête avant de la frapper, lui rendant la respiration difficile. Une détenue a même inséré des aiguilles sous ses ongles.


 
Reconstitution de torture: perforation sous les ongles

Une femme de Jinzhou privée de sommeil pendant 24 heures

Mme Xu Guixian, âgée de 60 ans, de la ville de Jinzhou, a été condamnée à quatre ans au début de mars 2019 et elle a été torturée en prison.


Les agents pénitentiaires ont incité les détenues à punir Mme Xu en la forçant à rester immobile et en la privant de sommeil pendant 24 heures. Elle s'est également vu refuser l'utilisation des toilettes, ce qui l'a obligée à renoncer à ses repas pour éviter d'avoir à utiliser les toilettes.


Les détenues lui ont également retiré son manteau par temps froid, ne lui laissant qu'une mince couche de l'uniforme de la prison. Ensuite, ils l'ont traînée dans un endroit qui ne pouvait être vu par des caméras de surveillance et l'ont forcée à rester dans un bassin froid avant de l’arroser d'eau froide. Cela a duré six jours, l’amenant à perdre connaissance.


Quand elle a été emmenée à l'hôpital pour un traitement d'urgence, un médecin a déclaré que sa vie serait en danger si l'abus continuait.


Après que Mme Xu soit revenue à la prison, les gardes ont versé de l'eau froide sur ses draps avant de lui dire de s'allonger sur le lit et de se couvrir d'une couverture.


Mme Xu s'est également vu refuser l'accès aux nécessités quotidiennes et personne dans la prison n'a été autorisé à lui donner quoi que ce soit à manger ou d'utile.


Une fois torturée en prison, une femme de Jinzhou condamnée à nouveau à cinq ans

 
Mme He Tao, 62 ans, est une employée à la retraite de la papeterie Nuerhe à Jinzhou.


Depuis le début de la persécution du Falun Gong, elle a été arrêtée et détenue plusieurs fois. Elle a été arrêtée pour la dernière fois le 18 mai 2016 alors qu'elle distribuait des informations sur le Falun Gong sur un marché.


Mme He a été emmenée au centre de détention pour femmes de Jinzhou, où elle a été battue et forcée à rester debout pendant près de trois heures. Le 19 septembre 2016, elle a été condamnée à cinq ans de prison par le tribunal de district de Taihe et emmenée à la prison pour femmes de Liaoning en décembre 2016.


Mme He a été arrêtée pour la première fois en février 2000 après que la police l'ait attirée au département de police de Taihe, affirmant vouloir lui parler. Elle a été détenue dans un centre de détention pendant six mois.


Le 11 novembre 2002, Mme He a de nouveau été arrêtée pour avoir parlé du Falun Gong à des policiers et avoir envoyé un livre du Falun Gong au commissariat local. Elle a été condamnée à quatre ans et soumise à de nombreuses formes de torture dans la prison de Dabei, dans la ville de Liaoning.


Afin de la forcer à renoncer à sa croyance, les gardiens de la prison l'ont privée de sommeil pendant plus de 40 jours. Elle a été empêchée de boire de l'eau pendant trois mois, au cours desquels des gardes ne lui ont donné que du pain de maïs cuit à la vapeur.


La prison l'a également forcée à effectuer un travail lourd 16 heures par jour et restreint son accès aux toilettes. La nuit, les gardes ont ordonné aux condamnées pour meurtre de la torturer à tour de rôle. À une occasion, une détenue a déshabillé Mme He, lui a fourré une serviette dans la bouche, l'a attachée avec une corde et l'a soulevée du sol.


Mme He a de nouveau été arrêtée le 28 septembre 2009, lorsqu'elle est retournée dans la ville de Chifeng pour rendre visite à sa famille. Une heure après son arrivée, elle a été arrêtée par des policiers du commissariat de Chifeng et de Nuerhe à Jinzhou. Elle a été détenue dans un centre de détention situé dans la région autonome de Mongolie intérieure pendant près de six mois.

Voir également :

Liaoning Practitioner Ms. He Tao Sentenced to Five-Year Prison Term


Une femme reste emprisonnée après un AVC

Mme Yong Fang, 63 ans, de la ville d'Anshan, a été jugée le 28 février 2013 par le tribunal de district de Tiedong puis condamnée à neuf ans de prison. En juillet 2015, Mme Yong a été victime d'un AVC après avoir été torturée à la prison pour femmes du Liaoning et a été emmenée à l'hôpital n ° 739 pour un traitement d'urgence. Quand sa famille est arrivée à l'hôpital, ils ont remarqué que Mme Yong était toujours menottée au lit alors qu'elle était inconsciente.


 
Mme Yong Fang


C'était la troisième arrestation de Mme Yong. Le 25 octobre 2012, le jour de l'arrestation, Mme Yong était allée à la cour de Tiedon avec sa sœur, Mme Yong Fangzhi, pour assister à une audience de cinq pratiquants de Falun Gong. Cependant, la police a arrêté les deux sœurs et plus de 40 pratiquants et membres de leur famille qui attendaient l'audience devant le tribunal. Les policiers ont par la suite fouillé les domiciles des sœurs et confisqué bon nombre de leurs effets personnels.


Le lendemain, Mme Yong a été emmenée au centre de détention d'Anshan, mais son admission a été refusée en raison de sa tension artérielle dangereusement élevée. La police l'a néanmoins envoyée au centre de détention. Le lendemain, elle a été emmenée à l'hôpital dans un état critique.


Mme Yong a été arrêtée pour la première fois en novembre 1999 et condamnée à une peine de prison en 2000. La deuxième arrestation a eu lieu en juillet 2004, après quoi elle a été détenue dans le camp de travaux forcés de Masanjia jusqu'en 2005.


Voir également :

Anshan City Practitioner Ms. Yong Fang in Prison, Her Sister Dies as a Result the Persecution

Liaoning Province: 45 Practitioners from Anshan City Sentenced, Many Tortured in Prison


Une femme de 65 ans obligée à rester debout pendant de longues heures

Mme Xia Ning, 65 ans, de la ville de Huludao, a été arrêtée à son domicile le 15 juillet 2017 et jugée le 31 janvier 2018. Elle a ensuite été condamnée à 4,5 ans de prison.


En avril 2018, Mme Xia a été emmenée à la prison pour femmes du Liaoning. Pour la forcer à renoncer à sa foi, la prison ne lui a pas permis de se laver. Elle ne pouvait prendre que de l'eau des toilettes pour se nettoyer le visage et se laver les pieds quand personne ne la regardait. Les gardes ont également forcé Mme Xia à rester debout tous les jours du matin jusqu’à presque minuit.


Mme Xia a également été surveillée en permanence par deux détenues, à qui il a été demandé de signaler chacun de ses mouvements à la police.


Ce n'était pas la première fois que Mme Xia était arrêtée.


Le 1er janvier 2001, Mme Xia a été arrêtée alors qu'elle se rendait à Beijing pour demander le droit de pratiquer le Falun Gong. Elle a été conduite à un poste de police, où elle a été battue, brûlée à la bouche par un briquet et une cigarette, et trempée d'eau froide. La torture a duré six jours.


Mme Xia a de nouveau été arrêtée en avril 2001 et emmenée au camp de travail forcé de Masanjia en juin 2001 pour trois ans. Elle a été battue et menottée à un lit pendant plus de huit mois, contrainte de rester debout pendant quatre nuits et enfermée dans une cellule d'isolement. Elle a également été contrainte à s'asseoir sur une chaise en métal pendant plus de 40 jours, ce qui a provoqué le pourrissement de sa peau.


La troisième arrestation a eu lieu le 13 septembre 2004. Mme Xia a été détenue pendant quatre jours dans un centre de détention. Elle a été battue, menottée, frappée avec un gourdin et poignardée avec un jeu de clés.


Mme Xia a de nouveau été arrêtée le 11 mars 2008 alors qu'elle était dans les rues et parlait du Falun Gong à des gens. Au cours de ses dix jours passés dans un centre de détention, elle a été battue et gavée à deux reprises.


Mme Xia a ensuite été emmenée au camp de travail de Masanjia mais son admission a été refusée après avoir échoué à son examen physique.


Cependant, le 13 mai 2008, la police s'est rendue à son domicile, l'a arrêtée et l'a ramenée au camp de travail. Une fois sur place, les policiers lui ont dit qu’elle devait y purger deux ans.


Pendant ces deux années, elle a été menottée à un lit, frappée et électrocutée avec des matraques électriques presque tous les jours. Elle a également été privée de sommeil et d’accès aux toilettes. Les gardes l'ont même déshabillée et traînée dans une pièce remplie de gardes masculins pour l'humilier.


Un garde l’a également "écartelée" en menottant sa main gauche à un lit et en utilisant une corde pour attacher sa main droite au montant d'un autre lit.


 
Reconstitution de torture: étirement


La torture à long terme a laissé Mme Xia incapable de se redresser.


Voir également :
Falun Gong Practitioner Ms. Xia Ning Persecuted in Masanjia Forced Labor Camp


Une femme de Fushun condamnée à la prison pour avoir prévu d'assister au procès d’amies

Mme Meng Xiu'e, 67 ans, de la ville de Fushun, a été condamnée à trois ans de prison pour avoir voulu assister au procès de deux pratiquantes, Hao Lizhong et Zhao Jing.


Dès qu'elle est sortie du bus pour se rendre au centre de détention de Nangou où le procès devait avoir lieu le 14 octobre 2016, un étranger l'a arrêtée et lui a demandé: " Pourquoi êtes-vous ici ?" Elle a répondu: "Je vais assister à un procès."


L'étranger l’a aussitôt saisie. Elle a appris par la suite qu'il s'agissait d'un policier du commissariat de police de Guchengzi. Les policiers ont fouillé sa maison cet après-midi-là et confisqué bon nombre de ses effets personnels.


Mme Meng a été interrogée sous la torture et privée de sommeil pendant trois jours consécutifs. Le procureur local a transmis l'affaire au tribunal du district de Shuncheng le 4 janvier 2017 et Mme Meng a comparu devant le tribunal le 28 février.


En octobre 2017, Mme Meng a été condamnée à la prison pour femmes de la province du Liaoning, où elle a été transférée un mois plus tard.


Voir également :

Power Company Employee Sentenced to Prison for Planning to Attend Friends’ Trial


Une femme d'Anshan reste emprisonnée malgré la paralysie d'une de ses jambe

Mme Liu Suhuan, 68 ans, a été arrêtée à plusieurs reprises et condamnée à deux reprises à une peine de prison dans le passé pour avoir refusé de renoncer à sa pratique du Falun Gong. Elle a été incarcérée et torturée dans divers établissements pendant un total de 16 ans.


Mme. Liu Suhuan


Mme Liu a été arrêtée pour la dernière fois le 13 novembre 2015 alors qu'elle distribuait des calendriers contenant des informations sur la persécution du Falun Gong. Elle a ensuite été incarcérée au centre de détention pour femmes d'Anshan.


Mme Liu a comparu devant le tribunal le 14 juin 2016 en fauteuil roulant, trop faible pour se tenir debout en raison des mauvais traitements subis pendant sa détention. Le tribunal l'a condamnée à quatre ans de prison le 24 juin.


Mme Liu a été arrêtée pour la première fois en octobre 1999 et détenue pendant 15 jours lorsqu'elle est allée à Pékin faire appel pour le Falun Gong. Elle a été arrêtée deux mois plus tard et détenue 15 jours de plus lorsqu'elle est retournée à Pékin faire appel.


En 2000, Mme Liu a été arrêtée après que la police ait trouvé des matériaux sur la persécution du Falun Gong dans son sac. Elle a été condamnée à trois ans de travaux forcés.


Mme Liu a de nouveau été arrêtée en août 2004 et condamnée à trois ans de prison. Peu de temps après sa libération, elle a de nouveau été arrêtée en octobre 2007 et emmenée au premier centre de détention d'Anshan, où elle a été torturée et a eu les mains et les pieds menottés. Elle a également été attachée à une planche et n'a pas été autorisée à se lever pendant une semaine. Elle a ensuite été condamnée à six ans de prison


Voir également :

Sisters from Anshan City Persecuted for 16 Years

Twice Sentenced for Her Faith, Liaoning Woman Is Tried Again for Practicing Falun Gong


Une femme de71 ans condamnée à cinq ans de prison

Mme Wang Xiaozhi, à présent âgée de 72 ans, est une pratiquante de Falun Gong de la ville de Chaoyang. Avant de pratiquer le Falun Gong, Mme Wang souffrait d'une grave maladie cardiaque et d'un cancer du foie. Elle était incapable de prendre soin d'elle-même et devait compter sur son jeune fils, car son mari devait travailler. Elle a guéri de ses maladies après avoir pratiqué le Falun Gong.


Après que le PCC ait commencé à persécuter le Falun Gong, Mme Wang a commencé à parler aux gens de sa propre expérience pour clarifier la diffamation de la pratique par le PCC. Cependant, la police a arrêté Mme Wang le 10 mai 2018 pour l'avoir fait. Elle a ensuite été condamnée à cinq ans et transférée à la prison pour femmes de Liaoning le 18 mars 2019.


Une femme de 72 ans condamnée à la prison pour sa foi

Mme Luo Shuzi, âgée actuellement de 74 ans, de la ville de Chaoyang, a reçu un diagnostic de leucémie en 1994. Sa famille n'avait pas les moyens de payer un traitement médical. Elle a donc essayé la médecine chinoise, mais sans succès. Pour soulager la douleur, Mme Luo mâchait souvent des glaçons.


Cela a duré deux ans jusqu'à ce qu'une voisine lui suggère d'essayer de pratiquer le Falun Gong.


Elle a suivi la suggestion et a commencé à pratiquer. Lentement, sa santé s'est améliorée et elle pouvait effectuer des tâches ménagères et des travaux agricoles. Elle attribue au Falun Gong la guérison de sa leucémie et de lui avoir donné une seconde vie.


Lorsque le PCC a commencé sa persécution du Falun Gong en 1999, Mme Luo a été ciblée par la police locale, qui se rendait souvent chez elle et la harcelait.


La police a une fois fait irruption chez elle, l'a arrêtée et emmenée au département de police de Longchen pour un interrogatoire. Plusieurs policiers l'ont giflée au visage et l'ont menacée

.
Mme Luo leur a dit: " J'avais une leucémie auparavant et le Falun Gong m'a sauvé la vie. Je suis en excellente santé grâce au Falun Gong. Lequel d'entre vous peut me donner ça ? Je pratiquais le Falun Gong en secret. Maintenant je vais le pratiquer ouvertement ! "


Le 21 mai 2016, Mme Luo a été arrêtée pour avoir placé des dépliants du Falun Gong près du commissariat de Xiangyang. Elle a été emmenée au département de police de Xinhua puis au centre de détention de Chaoyang. La police a fouillé sa maison et confisqué ses livres de Falun Gong.


Mme Luo a ensuite été condamnée à cinq ans de prison et emmenée à la prison pour femmes du Liaoning le 28 février 2017.


Voir également :

Seventy-Two-Year-Old Woman Sentenced to Prison for Her Faith


Une ancienne directrice d’école âgée de 73 ans emprisonnée à nouveau après une peine de sept ans d'emprisonnement

Mme Li Guirong, 77 ans, est une directrice d'école primaire à la retraite du district de Dadong, ville de Shenyang. La police l'a arrêtée le 7 février 2015 pour avoir distribué des documents du Falun Gong et des policiers ont fouillé sa maison. Le tribunal du district de Hunnan l'a condamnée à cinq ans de prison et transférée à la prison pour femmes du Liaoning.


Avant sa dernière arrestation, Mme Li venait d'être libérée d'une peine d'emprisonnement de sept ans en 2013.


Le 17 octobre 2006, Mme Li a été arrêtée pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. Le 14 mai 2007, elle a été condamnée à sept ans de prison dans la prison pour femmes de la province du Liaoning. Là-bas, Mme Li n'a pas été autorisée à manger, dormir ou aller aux toilettes. Elle a été forcée de s'accroupir pendant plusieurs jours et nuits et les gardes lui ont versé de l'eau froide sur les pieds alors qu’elle était accroupie. Ses jambes lui faisaient insupportablement mal après quoi elle ne pouvait plus rester debout ni s’asseoir convenablement.


Les gardes ont ordonné aux prisonnières de la battre, de la frapper et de lui piétiner les mains. Son visage saignait, ses mains étaient enflées et elle était couverte d'ecchymoses noires. Elle a ensuite été forcée à s'accroupir pendant longtemps sous un établi.


Mme Li était émaciée quand elle a été libérée le 17 octobre 2013. Ses cheveux étaient devenus gris, toutes ses dents étaient tombées et elle avait l'air très vieille. Cependant, elle a rapidement récupéré en pratiquant le Falun Gong.


Voir également :
73-Year-Old Former Principal Repeatedly Detained


Une femme de 73 ans condamnée à 7,5 ans de prison pour sa foi

Mme Wei Shaomin, 78 ans, a été arrêtée avec 16 autres pratiquants le 20 juin 2014. Elle a été condamnée à 7,5 ans de prison le 19 mars 2015 et plus tard transférée à la prison pour femmes du Liaoning.


Retraitée de l'usine d’excavateur de Fushun, Mme Wei a été arrêtée et détenue à plusieurs reprises pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong. Elle a été arrêtée pour la première fois en 2001 et détenue dans un centre de lavage de cerveau pendant trois mois.


Le 28 novembre 2007, Mme Wei a de nouveau été arrêtée et condamnée à trois ans au camp de travaux forcés de Masanjia, où elle a été sévèrement battue. Au petit déjeuner du 28 novembre 2008, elle a crié dans la salle à manger: "Falun Dafa est bon! Vérité-Bonté -Patience sont bons! " Les détenues l'ont jetée au sol et lui ont scellé la bouche avec du ruban adhésif.


Les policiers l'ont ensuite emmenée à l'étage. Malgré une tension artérielle atteignant 240 mmHg, la police a continué de la torturer et lui a introduit un liquide inconnu dans l'oreille. Quand la police a commencé à calomnier le Falun Dafa et son fondateur, Maître Li Hongzhi, Mme Wei a crié: " Falun Dafa est bon !" Les policiers ont à nouveau fermé sa bouche, et un policier l'a battue avec la photo de Maître Li. Les coups ont fait gonfler la bouche de Mme Wei et tout son corps a été trempé dans un médicament liquide.


Le 31 juillet 2012, Mme Wei distribuait des imprimés dans une zone résidentielle de la rue Gaoli, dans le district de développement de Lishi, lorsqu'un agent de sécurité de la région l'a signalée au commissariat du district de développement de Lishi. Elle a ensuite été arrêtée et condamnée à quatre ans de prison.


Lorsque l'examen physique de Mme Wei a révélé de l'hypertension artérielle, la police a extorqué 20 000 yuans à sa famille et l'a libérée pour raison médicale.


Voir également :

Ms. Wei Shaomin, Ms. Liu Shiqin, and Other Practitioners Brutally Persecuted in Masanjia Forced Labor Camp

Gross Abuse and Mistreatment at the Masanjia Forced Labor Camp, Liaoning Province

Ms. Wei Shaomin, in Her 70's, Forced to Leave Home to Avoid Persecution


La liste complète des pratiquantes condamnées

Parties responsables de la persécution:

Jia Fujun, chef de la prison: + 86-2431236001, + 86-15698808121
Yao Bin, chef adjoint de la prison: + 86-2431236007, + 86-15698805885
Wang Zhi, directeur du bureau 610: + 86-24-31236020, + 86-15698800291

(Plus d'informations sur la persécution sont disponibles dans l'article original chinois.)
Version chinoise


Version anglaise :
53 Older Falun Gong Practitioners Still Held in Liaoning Women's Prison for Their Faith

Version chinoise :
53位善良老人被辽宁女子监狱关押

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.