Un sénateur américain demande au régime communiste chinois de mettre fin à la persécution du Falun Gong

Le 12 septembre, le sénateur américain Patrick Leahy du Vermont a fait une déclaration demandant au gouvernement chinois de mettre fin à la persécution du Falun Gong. Sa déclaration a été incluse dans le procès-verbal du Congrès.

 
Le sénateur du Vermont, M. Leahy, demande au gouvernement chinois de mettre fin à la persécution du Falun Gong.


Dans sa déclaration, le sénateur Leahy a dit que le Falun Gong est en Chine une forme traditionnelle de croyance. Ses adhérents pratiquent la méditation et suivent le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.


Le sénateur a écrit : " Les pratiquants de Falun Gong ont marqué récemment le 20e anniversaire du début de la campagne de brutalité contre leur communauté. Le 20 juillet 1999, des centaines de pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés à leur domicile au milieu de la nuit. Les semaines suivantes, jusqu'à plus de 50 000 pratiquants auraient été détenus. Au cours des années qui ont suivi le début de la répression, le gouvernement chinois a continué sans relâche sa répression contre le Falun Gong.


M. Leahy a attiré l'attention sur la brutalité de la persécution : " Les pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés, enterrés dans des camps de rééducation, battus, privés de sommeil, affamés, agressés sexuellement, électrocutés, nourris de force, menottés et ont eu leurs membres brisés lentement jusqu'à ce qu'ils renoncent à leur croyance et à leur pratique. On leur a prélevé leurs organes contre leur gré. Ils ont été assassinés.


" Nous ne saurons probablement jamais combien de personnes innocentes ont été victimes de ces atrocités, puisque le gouvernement chinois nie au monde extérieur que cela se produit, tout en le justifiant auprès de ses propres citoyens."


Le sénateur demande à la Chine de mettre fin à la persécution. "Le gouvernement chinois devrait cesser immédiatement la détention arbitraire et les brutalités envers les pratiquants de Falun Gong et les autres religions et minorités ethniques.


" Il devrait libérer les prisonniers politiques des centres de rééducation, décriminaliser les religions et les pratiques spirituelles et permettre aux groupes internationaux de défense des droits de l'homme et aux journalistes d'interviewer les survivants. Il devrait s'engager à arrêter l'usage de la torture, des prélèvements d'organes sur des prisonniers et de la propagande contre les minorités. "


Le sénateur a félicité les pratiquants de Falun Gong pour avoir sensibilisé la population sur la persécution qui se passe en Chine. Il a dit : " Le sort de ces gens en Chine, les horreurs des tortures et des meurtres commis par le gouvernement chinois peuvent sembler très loin de Washington, D.C., et très loin de mon état du Vermont. Pourtant les Vermontois se rendent à Washington pour me rencontrer avec mon personnel, afin d'exhorter le Congrès à prendre des mesures au nom du Falun Gong.


" Les Vermontois sont des gens persévérants qui refusent à juste titre de nous laisser oublier le Falun Gong et les autres victimes de la répression en Chine. C'est aussi trop facile d'ignorer les crimes contre l'humanité de l'autre côté du globe, quand les victimes sont des gens que nous ne rencontrerons jamais. Mais les Vermontois demandent qu'on y prête attention. Les pratiquants de Falun Gong méritent qu'on s'en souvienne et méritent une action collective de la communauté internationale. "


Le sénateur Leahy est membre du Parti démocrate et sénateur américain de l'État du Vermont. Il a occupé ce poste pendant 44 ans et a été président de la Commission judiciaire du Sénat ainsi que président intérimaire du Sénat des États-Unis.


Traduit de l'anglais

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/9/16/179906.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2019/9/15/393331.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.