Des pratiquants de Falun Gong soumettent une liste d'auteurs de violation des droits de l'homme au Département d'État américain

À l'occasion du 20e anniversaire de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine, les pratiquants des États-Unis ont soumis une liste de noms d'auteurs de violation des droits de l'homme au Département d'État américain (DOS), exhortant l'agence à refuser tout visa ou droit d'entrée à ces individus.


Cela fait suite à la décision de l'agence prise au début de l'année de resserrer le contrôle des visas et restreindre l'entrée des contrevenants aux droits de la personne. La décision a été prise sur la base des lois américaines sur l'entrée et l'immigration et de la proclamation présidentielle 8697 publiée en 2011.


Un représentant du Département d'État américain a confirmé la réception des soumissions et déclaré qu'il prendrait les mesures qui s'imposent dans tous les cas. Il a dit aussi que toutes les personnes qui se sont vues refuser un visa en raison de violations des droits de l'homme étaient impliquées dans la persécution du Falun Gong. Citant Minghui.org comme source fiable et digne de confiance, il a salué le fait que les preuves fournies par les pratiquants de Falun Gong étaient crédibles, bien formatées et parmi les meilleures.


Lorsque le fonctionnaire a expliqué les différentes lois relatives à l'inéligibilité des visas, il a indiqué que certaines d'entre elles s'appliquaient également au conjoint et aux enfants de l'auteur du crime. Il a également indiqué que le motif du crime n'est pas important, mais les détails spécifiques le sont. Tant qu'un dossier contient des détails importants, l'auteur est éligible à une inadmissibilité de visa.


Le fonctionnaire a aussi mentionné que de nombreux autres pays ont édicté ou envisagent d'édicter des lois semblables au « Global Magnitsky Act » des États-Unis, qui peut être utilisé pour refuser les demandes de visas des auteurs de violation des droits de l'homme et restreindre leurs avoirs aux États-Unis.


Au cours des vingt dernières années, Minghui.org a recueilli des informations sur un grand nombre de coupables et sur les actions contre les pratiquants de Falun Gong. Les personnes clés seront continuellement sélectionnées et soumises au DOS.


Certaines personnes figurant sur la liste récente de noms qui a été soumise sont présentées ci-après. Il s'agit des responsables du Département de la propagande, de la Commission des questions politiques et juridiques (PLAC) et du Bureau 610, ainsi que des médecins impliqués dans le prélèvement forcé d'organes, des juges et des agents des prisons et des camps de travail. Leur participation consiste à émettre des mesures, à transmettre des instructions, et à exécuter des ordres.


Pièce jointe : Liste partielle des noms des personnes déclarées au Département d'État américain
Les 20 personnes énumérées ci-dessous ne sont qu'une partie de la liste de noms récemment soumise au département d'État américain. Ils démontrent que la liste de noms couvre diverses régions, diverses fonctions et différents niveaux d'organismes gouvernementaux.


1. Liu Yunshan (刘云山) :

Historique de la nomination de Liu Yunshan :

1993–1997 : directeur adjoint du Département de la propagande du Comité central du Parti communiste chinois (PCC)
1997–2002 : directeur adjoint du Département de la propagande du Comité central du PCC et président de la Commission centrale d'orientation du PCC pour l'édification d'une civilisation spirituelle
2002–2012 : membre du Comité permanent du bureau politique du Comité central du PCC, premier secrétaire du secrétariat central du Parti communiste de Chine et chef du Département de la propagande du Comité central du PCC

2012–2017 : membre du Comité permanent du bureau politique du Comité central du PCC, premier secrétaire du secrétariat central du Parti communiste de Chine, chef du Département de la propagande du Comité central du PCC et président de la Commission centrale d'orientation du PCC pour la construction de la civilisation spirituelle

Après que Jiang Zemin et le PCC ont lancé la persécution contre le Falun Gong en juillet 1999, Liu Yunshan a participé activement à cette persécution. En tant que chef du Département de la propagande du PCC, il a incité à des violations particulièrement graves des droits de l'homme et de la liberté religieuse des pratiquants de Falun Gong, les soumettant à la torture, à la détention prolongée sans inculpation, à la disparition par enlèvement et à d'autres atteintes flagrantes au droit à la vie, à la liberté et à la sécurité des personnes.

En juin 1999, Liu Yunshan a été chargé de la propagande anti-Falun Gong au sein du groupe pilote du PCC pour le traitement de la question du Falun Gong, créé par Jiang Zemin pour persécuter le Falun Gong. Le fameux Bureau de prévention et de traitement des questions sectaires (Bureau 610) est le bureau exécutif de ce groupe dirigeant. Liu était également directeur adjoint du Département de la propagande du PCC. En raison de son implication active dans la persécution du Falun Gong, Liu a été promu directeur du Département de la propagande en 2002, et est resté en poste pendant dix ans jusqu'à fin 2012.

En 2012, il a été promu au poste de membre du Comité permanent du bureau politique chargé de la propagande. Pendant ces années, en raison de son rôle directeur dans la propagande contre le Falun Gong, la persécution du Falun Gong en Chine continentale a été la plus cruelle. Un nombre incalculable de pratiquants de Falun Gong ont été détenus et emprisonnés illégalement, torturés et condamnés. Nombre d'entre eux ont souffert de blessures graves et de handicaps. Un grand nombre de pratiquants de Falun Gong ont été tués par le prélèvement à vif de leurs organes.


2. Zhao Fei (赵飞) :

Au cours de son mandat comme chef du bureau de la sécurité publique de la ville de Wuhan (province du Hubei) et secrétaire adjoint de la commission des questions politiques et juridiques (PLAC) du comité du PCC à Wuhan de septembre 2011 à juillet 2014, Zhao Fei a été responsable d'au moins trois arrestations massives de pratiquants dans la ville de Wuhan, province du Hubei. En outre, en tant que chef de la police de la ville de Wuhan, il a été responsable de l'incarcération de plus de 30 pratiquants de Falun Gong et de la mort de plus de 10 d'entre eux à la suite d'actes de torture.


3. Feng Zheng (冯征) :

Feng a été secrétaire du Parti et directeur de l'administration pénitentiaire de la province du Shanxi entre juin 2003 et mai 2011. Au cours de ces années, au moins cinq pratiquantes ont perdu la vie dans la prison de Jinzhong et la prison pour femmes du Shanxi à la suite de l'intensification des mauvais traitements.


4. Liu Hong (刘宏) :

En tant que secrétaire général adjoint de la PLAC de la province du Liaoning et directeur du Bureau 610 de la province du Liaoning entre 2011 et 2017, Liu Hong a été responsable de la détention, de la torture et du décès de pratiquants durant son mandat dans la province du Liaoning.


5. Shan Chengfan (单成繁) :

Shan a été secrétaire du Parti et directeur de l'administration pénitentiaire de la province du Liaoning entre février 2012 et janvier 2016. Le Liaoning est l'une des provinces où les pratiquants ont été le plus persécutés dans les prisons et les camps de travail, comme la prison pour femmes du Liaoning et le camp de travail de Masanjia. Depuis février 2012, près de 20 pratiquants de Falun Gong détenus dans la province du Liaoning ont perdu la vie et d'autres pratiquants sont handicapés ou devenus fous.


6. Huang Jiefu (黄洁夫) :

Huang est directeur du Comité des dons et transplantations d'organes de Chine, directeur adjoint du Comité central des soins de santé. Il a été l'ancien sous-ministre du ministère chinois de la Santé, directeur du Comité de l'application clinique des transplantations d'organes (OTC) de Chine (juillet 2006), directeur du Comité des dons d'organes de Chine (CODC) (2008), directeur honoraire du département des transplantations d'organes du premier hôpital affilié à l'université de Sun Yat-sen et chef du service de chirurgie du foie à l'hôpital universitaire de l'union médicale de Pékin.

Huang est un organisateur incontournable du prélèvement d'organes sur des pratiquants de Falun Gong dans le système de santé du Parti communiste chinois. Dans l'hôpital où il a servi, le nombre de greffes est énorme et de nombreux médecins ont admis avoir utilisé les organes de pratiquants de Falun Gong. Il est également impliqué personnellement dans un grand nombre de greffes d'organes. Par exemple, en 2012, il a déclaré qu'il avait personnellement effectué plus de 500 greffes de foie en un an. Le 28 septembre 2005, Huang Jiefu a effectué une greffe du foie et a été soupçonné d'avoir utilisé trois personnes vivantes comme sources de réserve de foie. Il est l'un des principaux criminels impliqués dans le prélèvement d'organes à grande échelle sur des pratiquants de Falun Gong par le PCC.


7. Zheng Shusen (郑树森) :

Zheng a été vice-président puis président de la section de l'Association anti-secte de Chine dans la province du Zhejiang entre 2007 et 2017. Il était responsable de la production et de la diffusion de la propagande diffamatoire contre le Falun Gong, tant en Chine qu'à l'étranger. En plus d'effectuer lui-même des transplantations d'organes, le premier hôpital affilié de l'université de Zhejiang, où il travaille, et l'Organisation procuratrice d'organes de Chine (OPO-China), qu'il dirige, ont également participé aux prélèvements forcés d'organes.


8. Shen Zhongyang (沈中阳) :

Shen a été le directeur du centre de transplantation d'organes du premier hôpital central de Tianjin, ainsi que le président de l'hôpital. Les médias chinois ont rapporté que Shen et son équipe avaient effectué près de 10 000 greffes de foie en décembre 2014, tandis que les enquêtes de l'Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG) ont montré plus de 5000 greffes par an depuis 2006.


9. Chen Xinguo (陈新国) :

Chen est directeur adjoint de l'Institut de chirurgie de transplantation du foie de l'Hôpital général de la police armée de Pékin. Ses autres titres sont : membre permanent du Comité professionnel de la transplantation d'organes de l'Association médicale de Pékin, membre du Conseil d'experts en transplantation d'organes de l'Association des médecins de Pékin, membre permanent du Comité professionnel de la transplantation d'organes de l'Association des hôpitaux faisant de la recherche intensive de Chine et membre du Comité professionnel de réanimation cardiopulmonaire de l'Association chinoise des hôpitaux faisant la recherche intensive.


Depuis février 2002, Chen a procédé à des transplantations cliniques du foie sous la direction de Shen Zhongyang. En près de six ans, il a participé à plus de 800 opérations chirurgicales de transplantation hépatique, dont plus de 30 étaient des greffes à partir de donneurs vivants. Il a réalisé de façon indépendante plus de 300 cas de prélèvement d'organes et plus de 300 cas de transplantation du foie. Il a également participé à un certain nombre d'interventions chirurgicales très difficiles, notamment la première transplantation hépatique domino de Chine, une greffe combinée de foie et de rein, une troisième greffe de foie, une greffe de foie au milieu de la grossesse, la greffe de foie du patient chinois le plus âgé et une greffe de foie sans transfusion à partir d'un donneur vivant. Depuis qu'il s'est lancé dans la transplantation hépatique en 2002, Chen Xinguo a également aidé plus de 10 unités médicales à l'intérieur ou à l'extérieur de Pékin à lancer des programmes facilitant les greffes de foie.


10. Peng Zhihai (彭志海) :

Peng a été directeur adjoint de la division des transplantations d'organes de l'Association des docteurs en médecine chinois (CMDA). Il aurait effectué plus de 5000 greffes de foie, atteignant plus de 400 greffes par année au cours des dernières années.


11. Liu Xuepu (刘学普) :

Liu a été secrétaire du Parti de la PLAC de la ville de Chongqing entre juin 2012 et mai 2017. Selon des informations limitées obtenues par Minghui.org, rien qu'en 2015, 335 pratiquants de Chongqing ont été arrêtés, dont 50 ont été jugés et 19 ont disparu ou ont été contraints de rester loin de leur domicile.


12. Teng Xiaoguang (滕晓光) :

Teng a le été directeur de l'administration pénitentiaire de la province du Heilongjiang ainsi que le directeur adjoint du Département de la justice du Heilongjiang entre les mois de juin 2010 et juillet 2015. Plus de 10 pratiquants sont morts sous la torture pendant cette période.


13. Jiang Chun (蒋春) :

Jiang a été commissaire politique adjointe de la prison pour femmes de Wuhan, province du Hubei, entre 1999 et novembre 2015. Elle est devenue commissaire politique de la prison de Hankou en décembre 2015. Plus de 40 pratiquantes de Falun Gong ont abandonné leur croyance à cause de la pression qu'elle exerçait. Elle a également publié plus de 10 articles sur la façon de transformer les pratiquantes.


14. Qu Shen (屈申) :

Qu était un ancien membre du personnel, puis directeur adjoint du Bureau 610 du district de Jianghan de la ville de Wuhan, province du Hubei. Il était également responsable du centre de lavage de cerveau de Jianghan. Plus d'un millier de pratiquants ont été incarcérés au centre et au moins 17 d'entre eux ont perdu la vie sous la torture.


15. Jia Fujun (贾福军) :

Jia a été nommée directrice de la prison pour femmes du Liaoning en janvier 2014 et occupe ce poste depuis. Auparavant, elle était directrice du bureau de l'administration pénitentiaire du Liaoning. Près de 640 pratiquantes de Falun Gong ont été détenues dans la prison pendant la seule année 2006 et 36 d'entre elles sont mortes en 2015 sous la torture dans cette prison.


16. Li Chao (李超) :

Li Chao a été maire adjoint de la ville de Chaoyang, province du Liaoning, directeur et secrétaire du Parti au Bureau de la sécurité publique de la ville de Chaoyang de mai 2013 à juillet 2016. Après son entrée en fonction, il y a eu un changement radical dans la façon dont les pratiquants locaux de Falun Gong étaient traités par la police de la ville et une intensification des efforts pour les placer en détention. Il y a eu plusieurs séries d'arrestations massives à la suite de réunions que Li a organisées avec le personnel local de la sécurité durant lesquelles il a exhorté la police à intensifier ses efforts pour persécuter le Falun Gong.


17. Sun Yongbo (孙永波) :

Sun a été secrétaire du Parti au bureau de la sécurité publique de la province du Heilongjiang entre juin 2008 et mai 2016. Il est également directeur adjoint de l'équipe de direction du Bureau 610 de la province du Heilongjiang depuis juin 2008. Au moins 67 pratiquants sont morts dans la province du Heilongjiang sous les tortures subies pendant cette période.


18. Zhang Guojun (张国钧):

Zhang a été directeur du Bureau 610 de la province du Hebei entre juin 1999 et juillet 2005. Il a suivi de près la politique de persécution et en novembre 2005, 379 pratiquants étaient décédés, faisant du Hebei l'une des provinces où il y a eu le plus grand nombre de décès de pratiquants en Chine.


19. Yang Bo (杨波) :

Yang a été policier, puis instructeur politique au camp de travail de Suihua. Il a ensuite été promu et a travaillé à l'Administration de la rééducation par le travail du Heilongjiang entre décembre 2003 et août 2004. Depuis septembre 2004, il est directeur adjoint du bureau de la sécurité intérieure du Heilongjiang. Les médias chinois ont rapporté que Yang a transformé plus de 100 pratiquants de Falun Gong en trois ans. Durant son séjour au camp de travail, Yang a également employé des méthodes sévères pour torturer les pratiquants de Falun Gong qui y étaient détenus.


20. Jiang Tieliang (姜铁良) :

Depuis que le Groupe de Jiang Zemin a commencé à supprimer les pratiquants de Falun Gong en juillet 1999, le Parquet populaire suprême ainsi que la Cour populaire suprême de Chine ont fait de leur mieux pour suivre Jiang Zemin. Les actions de ces groupes comprennent l'arrestation illégale de pratiquants de Falun Gong sans mandat, leur condamnation sans procédures légales appropriées, et même souvent sans procès. En conséquence, de nombreux pratiquants innocents de Falun Gong ont été condamnés illégalement, « rééduqués » par des travaux forcés et même persécutés à mort au cours des vingt dernières années. En tant qu'exécuteur judiciaire ayant commis de telles persécutions, on devrait assumer l'entière responsabilité de ses engagements.


Notamment, parmi ces actes, le 17 août 2001, le tribunal du district de Dongcheng de Pékin a jugé illégalement 25 pratiquants de Falun Gong qui avaient déployé une banderole de 99 mètres de long portant le message " Falun Dafa est bon " ainsi que 18 poèmes de Hong Yin sur la place Tiananmen, le 31 décembre 2000.


Jiang Tieliang était le juge présidant, un juge du tribunal du district de Dongcheng, qui a condamné les 25 pratiquants à des peines d'emprisonnement allant de trois ans et demi à dix ans.


Voir également :
Le Département d'État des États-Unis peut refuser l'entrée ou un visa aux personnes impliquées dans la persécution du Falun Gong

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.