Une journée d’information du Falun Gong à Fribourg, Allemagne, reçoit du soutien condamnant la persécution

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé une journée d’information dans le centre-ville de Fribourg le 25 mai. Ce samedi était une belle journée ensoleillée, juste un jour avant les élections Européennes.


Le stand du Falun Gong était installé à un carrefour important. Banderoles et panneaux d’affichage étaient visibles de loin, attirant l’attention des passants et des cyclistes, qui s’arrêtaient pour signer la pétition condamnant la persécution du Falun Gong en Chine.


Des groupes de touristes de Taiwan et de Corée du Sud ont salué de la main en passant


Les pratiquants ont également rencontré de nombreux touristes, étudiants et parents chinois en visite. Ils leur ont parlé du Falun Gong et ont répondu à leurs questions.


 
 
 
 
 
 
 
 
Des passants ont appris les faits à propos du Falun Gong et signé les pétitions condamnant la persécution du Falun Gong lors d’une journée d’information dans le centre-ville de Fribourg le 25 mai 2019.


Des touristes Cambodgiens apprennent la vérité

Trois touristes venus du Cambodge ont lu les panneaux d’affichages et discuté avec un pratiquant. L’un d’eux a dit que ses grands-parents étaient originaires du Guangdong, en Chine, et que le Parti communiste Cambodgien avait tué presque tous les membres de la famille de sa mère.


Le pratiquant leur a dit que le Parti communiste chinois avait soutenu le Parti communiste Cambodgien durant le génocide qui a tué presqu’un quart de la population du pays entre 1975 et 1979.


Ils ont pris deux livres—Les Neuf Commentaires sur le Parti Communiste et Le But Ultime du Communisme—et ont dit qu’ils voulaient en apprendre davantage sur le communisme bien que ne maîtrisant pas parfaitement le Mandarin.


Un étudiant Chinois : Le prélèvement d’organe à vif est réel. Je dois démissionner du Parti !

Un étudiant chinois international est resté longtemps devant les panneaux d’affichage et a lu l’information concernant le prélèvement forcé d’organes en Chine. Il a ensuite parlé avec un pratiquant, qui lui a fourni davantage de preuves.


Il a dit que l’information l’aidait à comprendre deux termes populaires en Chine. Il a expliqué : " Je crois que des termes comme 'jin huang' et 'hong lu' ne sont pas sans fondement. 'Jin huang' signifie que les fonctionnaires qui ont ‘jin’ (argent) peuvent s’acheter des maîtresses (huang) et ‘hong lu’ signifie qu’ils peuvent acheter des organes (pour une transplantation) pour vivre plus longtemps.


"Dans un pays étranger, un fonctionnaire peut avoir du pouvoir, ou un homme riche peut avoir assez d'argent, mais il ne peut pas acheter des organes humains sur demande. Il n'y a qu'en Chine qu'on peut le faire. Alors ils s'envolent tous pour la Chine pour avoir des greffes."


Un pratiquant a ajouté que selon un article d' Epoch Times le régime communiste avait soudoyé un homme fortuné de Hong Kong avec un organe prélevé..


L’étudiant a accepté de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations de jeunesse. Il a dit : " Le prélèvement d’organes à vif est réel. Je dois démissionner (du Parti)! Maintenant, je suis sûr que le régime communiste va s’effondrer. "


Version anglaise disponible à:

Freiburg, Germany: Falun Gong Information Day Activity Receives Support Opposing the Persecution/a>

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.