Ce que " chérir " veut dire

Bonjour vénérable Maître ! Bonjour compagnons de cultivation !


Au cours de ma vie, j'ai toujours pensé que je savais ce que signifiait " chérir " quelque chose. Cependant, après être passé à travers une des tribulations les plus difficiles de ma vie, j'en suis venu à comprendre que le " chérir" que je connaissais était juste superficiel.


Le 19 novembre 2017, alors que je faisais un renversement durant un cours de culbutes, je me suis rompu le tendon d'Achille. J'étais en train de faire un saut arrière renversé. Mais avant de l'exécuter, je me suis dit que je devais utiliser plus de force que normalement pour prendre plus de hauteur, mais quand mes pieds ont touché le sol, j'ai senti une douleur aiguë dans mon tendon d'Achille. C'était comme si quelqu'un m'avait planté un couteau dans le talon. Tout d'abord, j'ai pensé que le professeur de culbutes m'avait donné un coup de pied, mais après mon atterrissage, je l'ai regardé et j'ai lu la stupéfaction sur son visage.


En parcourant la classe du regard, tout le monde s'était figé avec une même expression d'être sous le choc. Je me suis levé et j'ai essayé de marcher, mais j'ai eu la sensation que quelque chose manquait dans mon pied. Je ne pouvais plus contrôler mon pied. Dans mon esprit, je me suis immédiatement dit : « C'est bon, il ne s'est rien passé », et dans mon cœur j'ai demandé au Maître de m'aider. Je savais que c'était une interférence des forces anciennes parce que nous n'étions qu'à quelques semaines de partir en tournée. Le bureau de Shen Yun s'est arrangé pour que je me fasse opérer, afin que les représentations futures ne soient pas affectées.


Alors que je me préparais à partir, j'ai continué de répéter dans ma tête : " Je ne suivrai pas les arrangements des forces anciennes, je vais juste suivre les arrangements du Maître. " Cependant, des pensées négatives se manifestaient aussi comme : " Est-ce que je pourrai récupérer ? Serai-je capable de danser encore à l'avenir ? Après, vais-je pouvoir revenir à la montagne ? " etc. Comme ces pensées me traversaient l'esprit, j'ai reçu un appel téléphonique du responsable du bureau de Shen Yun me demandant des nouvelles de ma situation. J'ai dit : " Je n'ai peur de rien, seulement de ne pas pouvoir revenir à la montagne. " Le responsable du bureau a répliqué : " Tu seras assurément capable de revenir. " J'ai été très touché par ces paroles et elles m'ont donné le courage d'entreprendre la deuxième étape de mon périple.


Après le diagnostic du médecin, le chirurgien a dit que la rupture de mon tendon d'Achille était différente de la normale, au lieu de se rompre au milieu, mon tendon d'Achille s'était arraché de l'os de mon talon. Après l'opération, je ne pouvais plus marcher normalement et je ne pouvais me déplacer qu'avec des béquilles. La plus simple des activités devenait extrêmement difficile, me forçant à passer la majeure partie de mon temps assis.


J'ai eu beaucoup de temps pour réfléchir, j'ai regardé à l'intérieur et je me suis demandé : " Pourquoi cela m'est-il arrivé ? " J'ai trouvé de nombreux attachements tels que l'attachement à sauver la face, l'attachement à la jalousie, mais l'attachement qui m'a le plus marqué était celui de la sentimentalité. Je prenais de l'âge et j'avais souvent l'idée de trouver une compagne. Chaque fois que j'avais ces pensées, je me disais : "Je ne suis pas encore assez vieux, je ne devrais pas penser à ces choses ", mais ces pensées apparaissaient néanmoins souvent.


Dans le passé, je faisais très attention quand je me trouvais près de jeunes filles et je ne leur parlais presque jamais. Cependant, récemment, comme j'avais commencé à aider dans d'autres projets de Dafa comme la vidéographie, qui implique de collaborer avec des jeunes filles, je suis devenu de plus en plus détendu et j'ai baissé ma garde. Je savais que durant cette période je devais travailler dur sur ma cultivation et me débarrasser de ces attachements.


Ainsi pendant cette période de rééducation, j'ai étudié le Fa deux fois par jour, une avec mon père et une fois seul. Je faisais aussi deux heures d'exercices, ce qui était difficile à l'époque parce que je ne pouvais pas me lever. Après quelques semaines d'étude supplémentaire du Fa, j'ai commencé à comprendre plusieurs principes du Fa que je n'avais pas compris auparavant. Je me suis questionné, à savoir, pourquoi n'avais-je jamais pensé à ces principes avant et j'ai compris que précédemment quand j'étudiais le Fa en groupe, mes pensées vagabondaient souvent et je n'étudiais pas vraiment. Ainsi tous les jours, je me forçais donc à lire lentement pour pouvoir assimiler chaque mot. Lire de cette façon m'a aidé à m'améliorer énormément dans ma cultivation.


Après deux mois, j'ai pu marcher à nouveau, mais je me sentais très seul et déprimé. Dans le passé, je me plaignais toujours de ne pas avoir assez de temps libre, mais maintenant tout ce que j'avais c'était du temps libre, mais je n'étais pas heureux du tout. Je me sentais extrêmement coupable sachant que les autres compagnons de cultivation travaillaient dur et sauvaient les gens tandis que moi, je ne pouvais rien faire. Quand j'ai touché le fond, mes camarades m'ont tendu la main et grâce aux partages de leurs expériences, ils m'ont aidé à sortir de ma dépression. Je me suis dit que le temps était précieux et que je ne pouvais pas le gaspiller. Donc, pour en faire bon usage, j'ai aidé à la promotion de Shen Yun, j'ai aidé en coulisses pendant les représentations de Shen Yun, j'ai perfectionné mon chinois, analysé des vidéos de danse, j'ai appris la vidéographie et pris des cours de théâtre.


En aidant dans les coulisses pendant les représentations de Shen Yun, j'ai vu et vécu des choses qui m'ont changé à jamais. Une chose qui m'a étonné a été de voir à quel point les pratiquants locaux étaient reconnaissants de ne voir le Maître qu'une seule fois et certains étaient si heureux qu'ils pleuraient de joie. Cependant, pour moi qui étais dans Shen Yun, j'avais commencé à tenir les choses pour acquises et j'avais oublié combien j'étais extrêmement chanceux d'être proche du Maître. J'ai aussi été ému de voir comment les pratiquants locaux traitaient le spectacle de Shen Yun et ses membres. Ils faisaient passer Shen Yun avant eux-mêmes. Il y a eu d'innombrables exemples de pratiquants locaux qui ne mangeaient et ne dormaient pas pour que le spectacle de Shen Yun réussisse. J'ai ressenti un profond respect . J'ai repensé à toutes les fois quand j'étais dans Shen Yun, où je me plaignais que ma vie était banale et où j'étais toujours fatigué. J'ai regretté de ne pas avoir chéri le temps que j'avais passé dans Shen Yun.


La troupe dans laquelle j'étais avant est venue deux fois à Los Angles et après les avoir rencontrés, j'ai compris plusieurs choses. En leur parlant, il m'est apparu évident que l'environnement de cultivation que j'avais avant dans Shen Yun était extrêmement précieux. Tous autour de moi étaient des pratiquants et ils avaient presque tous le même âge que moi. Quand j'étais à la maison à Los Angeles, les gens autour de moi étaient pour la plupart des gens ordinaires. Je pouvais converser et me faire des amis avec les gens ordinaires, mais je sentais toujours que nos conversations ne pouvaient atteindre qu'un certain niveau, mais dans Shen Yun presque tous me contacts étaient profonds parce que chacun avait les mêmes buts et les mêmes idéaux. J'ai repensé aux fois où dans Shen Yun, je me mettais en colère ou me disputais avec mes compagnons de cultivation et je me suis senti profondément honteux.


Quelques mois de plus ont passé et mon tendon d'Achille a guéri davantage, mis à part les sauts et les renversements, je pouvais faire la plupart des mouvements de danse. Je voulais vraiment retourner à Shen Yun. Cependant, quand j'ai contacté la directrice de ma compagnie, la réponse qu'elle m'a donnée était incertaine ; elle m'a dit d'attendre un petit peu plus longtemps. Je suis devenu très anxieux, car la saison de la tournée était presque terminée et bientôt, les préparatifs pour la tournée de l'an prochain allaient commencer. Je me suis dit : " Je sais que le bureau de Shen Yun a dit que je pouvais revenir, mais si les choses avaient changé ? Et si je ne peux pas retourner, qu'est-ce que je vais faire alors ?"


Ma mère a vu que je déprimais et elle m'a dit : " Abandonne tes attachements. Que tu retournes ou pas, ce n'est pas ce qui est le plus important, la partie importante, c'est que tu continues à être inébranlable dans ta cultivation. Rappelle-toi, peu importe où tu es, tu es toujours un disciple de Dafa. " J'ai compris qu'elle avait raison et j'ai regardé à l'intérieur et j'ai découvert que j'avais terriblement peur. Je me suis dit de ne pas trop penser et de juste suivre les arrangements du Maître. Après avoir laissé tomber cet attachement, le directeur de notre école m'a appelé et m'a dit que j'avais obtenu la permission de revenir à Shen Yun. Quand j'ai entendu la nouvelle, j'ai eu du mal à y croire et j'ai compris que c'était la bienveillance du Maître qui me permettait de revenir.


Maintenant, quand je traverse des épreuves, je me rappelle à moi-même les leçons que j'ai apprises durant mon temps de rééducation. Chaque fois que je perds la motivation pour danser, je me rappelle combien je voulais danser durant cette période où j'étais incapable de marcher. Quand j'ai un conflit avec des gens autour de moi, chaque fois, je me rappelle combien je m'étais senti seul sans les pratiquants autour de moi. Chaque fois que j'ai des problèmes de cultivation, je pense à l'immense bienveillance du Maître envers moi.


La plupart des gens pensent qu'une rupture du tendon d'Achille est une des pires choses qui puisse arriver à un danseur. Cependant, maintenant, quand je regarde en arrière, je comprends que cette blessure n'est peut-être pas une si mauvaise chose. Cela m'a forcé à vraiment regarder à l'intérieur, mais le plus important cela m'a montré ce que chérir quelque chose veut réellement dire.


J'ai pu passer à travers cette tribulation en partie grâce à l'encouragement de mes enseignants et en partie grâce aux soins de mes amis et de ma famille. Mais le plus important, je sais que j'ai pu passer cette tribulation parce que j'ai maintenu une croyance inébranlable dans Dafa. Je sais que Dafa peut rectifier tout et n'importe quoi, changer quelque chose d'apparemment terrible en quelque chose d'édifiant et de bon.


Merci Maître ! Merci, Shen Yun ! Merci aux compagnons de cultivation !

(Partage présenté lors du Fahui de New York 2019)


Traduit de l’anglais de ;
http://en.minghui.org/html/articles/2019/5/24/177755.html

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.