Une femme nécessitant de l’aide après une chute se fait arrêter et droguer, elle souffre toujours d'hallucinations après sa libération

Une femme a fait une chute en roulant à vélo. Un passant a appelé la police pour obtenir de l'aide. Quelques policiers sont arrivés et l'ont arrêtée après avoir découvert qu'elle avait sur elle des informations sur le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Yu Qionghua a été gardée dans un centre de détention pendant une semaine puis emmenée dans un hôpital psychiatrique pendant une autre semaine avant d'être libérée (les autorités chinoises utilisent souvent ces installations pour forcer les pratiquants de Falun Gong à abjurer leur foi).


Mme Yu a été gavée avec des drogues inconnues et les mains et a eu les pieds menottés au centre de détention. Ses mains sont restées engourdies à son retour à la maison. Elle se sent constamment somnolente et souffre d’une hallucination constante la poussant à vouloir quitter la maison.


Cette femme de 51 ans est employée dans une usine de conserves alimentaires dans la ville de Kunming, province du Yunnan. Elle a été emmenée au commissariat de Yueyatang après avoir été interpellée dans la rue le 5 mai 2019.


Quatre agents ont emmené Mme Yu chez elle le lendemain pour chercher des matériaux liés au Falun Gong. Sa mère de 79 ans a protesté. Elle a défendu le Falun Gong et a déclaré que la santé de sa fille s'était considérablement améliorée après l'avoir appris. Les policiers l'ont ignorée et ont continué à fouiller les pièces. Sans rien trouver, ils ont embarqué Mme Yu au centre de détention de Kunming n ° 1 pour une nouvelle détention.


Plus tard dans la journée, un policier a envoyé l'avis de détention aux parents de Mme Yu et a menacé de la condamner à trois ou quatre ans de prison.


Le père de Mme Yu, âgé de 92 ans a été terrifié et incapable de manger pendant plusieurs jours.


La mère de Mme Yu et ses autres membres de famille se sont rendus au commissariat à plusieurs reprises pour demander sa libération. Le 11 mai, on leur a dit de venir la chercher. Quand ils sont arrivés au commissariat, cependant, on leur a dit qu'elle devrait séjourner une autre semaine dans un hôpital psychiatrique local.


La famille de Mme Yu a demandé pourquoi la police enverrait une personne en parfaite santé dans un hôpital psychiatrique. Les agents ont menacé de la garder plus longtemps au centre de détention si sa famille refusait de la faire envoyer à l'hôpital psychiatrique. Sa famille n'a eu d'autre choix que d'accepter le séjour à l'hôpital.


Mme Yu a été libérée une semaine plus tard.


Version anglaise :
Woman Who Needed Help After a Fall Gets Arrested and Drugged, Still Suffers from Hallucination Days After Release


Version chinoise :
昆明市余琼华被非法拘留后再被劫入精神病院迫害

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.