Entendu lors d’une activité à Berne, en Suisse : "Ce genre de persécution contre un groupe de justes détruit la nature humaine»

Samedi dernier, des pratiquants bernois se sont rendus place Kornaus au cœur de Berne pour marquer le 20e anniversaire de l’Appel pacifique du 15 avril à Pékin. Ils ont prononcé des discours, fait des démonstrations des exercices, distribué des dépliants et recueilli des signatures de soutien.


 
 
 
 
 
 
 
Les pratiquants de Berne ont tenu une activité place Kornhaus pour commémorer l'appel du 25 avril.


Après avoir appris pourquoi l'événement avait lieu, Sabrina, une technicienne en arpentage, a signé la pétition. Elle croit que la persécution du Falun Gong est un désastre mondial semblable à la Seconde Guerre mondiale. Elle a dit : "Ce genre de persécution contre un groupe de justes n'aurait jamais dû arriver dans la société d'aujourd'hui. C'est tellement triste. Une telle pratique pacifique est persécutée par le régime chinois, mais ici en Suisse, nous n'en entendons jamais parler. Comment pouvons-nous l'ignorer ? C'est vraiment mauvais."


J'espère que la pétition pourra contribuer à mettre fin à cette tragédie, qui va à l'encontre des droits humains fondamentaux de tous les peuples. Surtout le prélèvement d'organes, qui détruit complètement la nature humaine. Il transforme les vivants en entrepôts d'organes."


Il faut faire quelque chose, a-t-elle ajouté. On ne peut pas fermer les yeux ou faire la sourde oreille !"


Une monitrice de conditionnement physique et sa famille ont signé la pétition pour manifester leur appui. Elle a dit : "Tout le monde a le droit de méditer. Personne ne devrait limiter la liberté de croyance de quiconque. La persécution est une restriction de la liberté spirituelle des gens. J'espère mettre fin au prélèvement forcé d'organes, et les gens devraient y prêter plus d'attention. Que les gens, en particulier le peuple chinois, aient la liberté spirituelle."


Elle croit que les principes de sincérité, de compassion et de tolérance du Falun Gong constituent le principe universel que sa famille a-t-elle dit avait toujours suivi. Elle a demandé de l'information sur le site d’exercices local et a dit qu'elle avait l'intention de venir y apprendre les exercices.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.