Culture et médecine anciennes : L’histoire de Bian Que

 


Bian Que était un docteur en médecine chinoise réputé qui vivait il y a bien longtemps. Il a mené une vie assez colorée, comme en témoignent le choix d’histoires ci-dessous.


Apprendre des compétences médicales

Alors qu’il était tout jeune Bian Que travaillait dans un hôtel. Il y avait là un habitué du nom de Changsang.


Chaque fois que Bian Que servait Changsang, il était très respectueux. Cela continua pendant plus de 10 ans et son comportement n’échappa pas à Changsang. Il observa le jeune homme attentivement et finit par lui faire une pleine confiance.


Un jour, alors qu'ils étaient seuls, Changsang a déclaré à Bian Que: "J'ai des recettes secrètes pour certains médicaments. Mais je suis vieux à présent et je voudrais vous les transmettre. N’en parlez je vous prie à personne." Bian Que l'a remercié et a accepté.


Quelques jours plus tard, Changsang produisit un sachet d’herbes médicinales et demanda à Bian Que de prendre le médicament avec " de l'eau n’ayant pas touché le sol" - comme la rosée du matin, par exemple. Bian Que a suivi les instructions du vieil homme et a pris le médicament; dans les 30 jours, il a pu voir des choses qui lui étaient auparavant invisibles. S'il y avait un mur, disons, et que quelqu'un se tenant de l'autre côté, il pouvait voir l'autre personne à travers le mur. En regardant un patient, il pouvait voir tous ses organes internes et savoir instantanément si quelque chose n'allait pas.


Changsang a disparu instantanément après avoir donné les recettes et le médicament à Bian Que. Dès lors, Bian Que savait qu'il ne pouvait pas être une personne ordinaire.


Après cela, Bian Que a commencé à pratiquer la médecine dans les Royaumes de Qi et de Zhao. Il était célèbre pour avoir analysé le système des méridiens.


Télédétection

Une fois, Bian Que passa par le royaume de Guo, où se déroulaient des funérailles. Un fonctionnaire lui a dit que le prince était décédé subitement et sur le point d'être mis dans son cercueil. Debout à l'entrée du palais, Bian Que a dit à l’homme que le prince n'était pas vraiment mort. En fait, il pouvait aider le prince à revenir à la vie. L’homme, qui s’intéressait à la médecine, ne le croyait pas. Il a ajouté qu'à moins que Bian Que possède des compétences similaires à celles de l'ancien médecin de Yu Fu, où il pouvait ajuster directement le système de méridien du patient au lieu de recourir à la phytothérapie ou à l'acupuncture, il n'y aurait aucun espoir pour le prince.


Voyant que le fonctionnaire n'était pas convaincu, Bian Que soupira et dit que les méthodes mentionnées par ce dernier étaient très limitées; elles étaient comme essayer de voir le ciel à travers une pipe en bambou.


"Si vous demandez à un médecin d'examiner le prince, il devrait entendre un son des oreilles et remarquer de légers mouvements du nez. Si la région de l'aine du prince était également examinée, le médecin y trouverait de la chaleur ", dit-il.


Le fonctionnaire en informa le roi, qui sortit du palais pour accueillir Bian Que. Bian Que a expliqué que la maladie du prince avait été causée par le manque d'harmonie entre le yin et le yang. Cela avait conduit au chaos dans le système des méridiens et se reflétait à la surface. En conséquence, le corps était immobile, comme s'il était mort.


Bian Que a ensuite demandé à un étudiant, Ziyang, de préparer des aiguilles et a placé une aiguille au point d'acupuncture Baihui. Le prince a repris conscience au bout d'un moment. Bian Que a ensuite demandé à un autre élève, Bao, de préparer un pansement à base d’herbes médicinales à même de traverser la peau, et de l'appliquer sous les côtes du prince. Le prince a alors été capable de s'asseoir. Avec une soupe supplémentaire pour équilibrer le yin et le yang, le prince s'est complètement rétabli en 20 jours.


Quand on a fait l'éloge de Bian Que pour avoir ramené un mort à la vie, il a dit : " Il n'y a rien que je puisse faire si une personne est morte. Mais s'il est censé continuer à vivre, je peux l'aider à recouvrer la santé."


À travers cette histoire, nous avons pu constater que Bian Que possédait non seulement des compétences extraordinaires, mais aussi une modestie sans pareille.


Voir à travers le corps

Quand Bian Que était dans le royaume de Qi, le roi Huan Hou le traita très bien.


Bian Que a dit à Huan Hou: " Vous avez une maladie et elle se situe actuellement entre votre peau et vos muscles. Si vous l'ignorez, elle ira à l'intérieur de vous.


Huan Hou a répondu: " Mais je me sens bien. "


Après que Bian Que soit sorti, le roi a dit à son entourage: " Certains médecins ne cherchent que la célébrité et aiment soigner les maladies même de ceux qui ne sont pas malades. Ils s’en attribuent alors le mérite. "


Lors de sa rencontre suivante avec le roi cinq jours plus tard, Bian Que a déclaré: " Votre maladie est maintenant dans votre système méridien. Elle ira plus loin si elle est ignorée. " Le roi dit :" Je n'ai aucune maladie. " Après le départ de Bian Que, le roi était malheureux.


Cinq jours plus tard, lorsqu’il a revu le roi une autre fois, Bian Que a déclaré: "Votre maladie a atteint les intestins et l’estomac. La situation s'aggravera si elle est négligée." Le roi ne dit rien.


Cinq autres jours passèrent. En voyant le roi cette fois-ci, Bian Que recula sans dire un mot et partit. Le roi a envoyé quelqu'un lui demander pourquoi. Bian Que a déclaré: "Lorsque la maladie se situe entre la peau et les muscles, une soupe ou un plâtre suffit à la guérir. Lorsque la maladie est dans le système des méridiens, l'acupuncture et les calculs médicinaux peuvent en prendre soin. Lorsque la maladie est dans les intestins et l'estomac, le vin médicinal peut la traiter. Mais lorsque la maladie est dans la moelle osseuse, même la divinité responsable du destin ne peut rien y faire. La maladie du roi est maintenant dans sa moelle osseuse, donc je ne peux plus proposer de la guérir."


Cinq jours plus tard, lorsque le roi ressentit la douleur et demanda de l'aide à Bian Que, celui-ci était déjà parti. Le roi mourut peu après.


Transplantation cardiaque

En plus de voir à travers le corps, Bian Que était capable de comprendre au-delà de ça, la santé et la personnalité. Une fois, Gong Hu et Qi Ying sont allés voir Bian Que pour faire soigner leurs maladies. Après les avoir guéris, Bian Que a déclaré qu'ils avaient hérité non seulement de maladies, mais aussi de problèmes de personnalité. Si leurs cœurs étaient échangés, a-t-il suggéré, cette question pourrait être résolue.


Après avoir obtenu l'accord des deux, Bian Que leur a donné du vin anesthésiant et les a rendus inconscients pendant trois jours. Pendant ce temps, Bian Que ouvrit leur poitrine, échangea leur cœur et appliqua un médicament secret pour leur rétablissement. Après l'opération, les deux hommes ont repris conscience et étaient en très bonne santé. En rentrant eux, cependant, chacun des deux hommes est allé dans la maison de l'autre. Cela a déclenché des disputes dans les deux familles qui n'ont pas été apaisées jusqu'à ce que Bian Que y aille et explique ce qui s'était passé.


L’ancienne médecine chinoise était très avancée, peut-être au-delà des sciences médicales actuelles. Il faut un esprit ouvert pour bien la comprendre et l'accepter.


Traduit de l'anglais :
Ancient Culture and Medicine: Story of Bian Que

Version chinoise :
神传医道与扁鹊换心

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.