Taste of Life Magazine : Angelia Wang première danseuse

Taste of Life est le premier magazine Lifestyle de luxe présent en France et au Canada en langue chinoise et anglaise. En utilisant le langage de la beauté et de l'élégance, enraciné tout autant en Orient qu’en Occident, il permet d’établir un riche échange culturel entre ces deux traditions.

 
Dans ce dernier numéro, TOL présentait Angelia Wang, première danseuse de Shen Yun. Wang danseavec Shen Yun depuis 2008. En 2012, elle a remporté le premier prix du Concours international de danse classique chinoise de New Tang Dynasty Television (division féminine adulte). Wang sera en tournée en Amérique du Nord et en Europe cette saison avec la Shen Yun New York Company.


Extrait de A Diamond Sparkles Brighter, TOL TOL

Parfois au théâtre, les lignes entre la réalité et la fable s'estompent. D'autant plus lorsque la danseuse vous rappelle une fée céleste d'un conte de chevet de votre enfance - une grâce royale et sans effort, des tours et des pirouettes dynamiques, et plus que tout mémorable - une aura pas de ce monde, mais dont il a pourtant désespérément besoin. Telle a été mon expérience en regardant "La Dame de la Lune"


 

- Angelia Wang, l'une des danseuses principales de Shen Yun Performing Art.


"Je me suis considérée moi-même comme Chang'E", révèle Wang à propos de son interprétation immaculée de l'un des personnages célestes les plus vénérés de la Chine ancienne. Lorsqu'elle danse à présent, ses émotions affluent de manière authentique et " le public les trouve contagieuses ", dit-elle.


Atteindre un stade où Wang puisse incarner cette déesse antique a nécessité de nombreuses chutes, tant au propre qu'au figuré. Mais il serait faux d’affirmer que Wang n’a pas été aidée par des dons prédestinés. Une silhouette élancée, un athlétisme agile et un goût inné pour la perfection semblent lui avoir été donnés pour une raison – celle-là même qui l'a amenée à quitter la Chine à l'âge de 13 ans pour devenir l'une des danseuses classiques chinoises les plus appréciées au monde.


À l'Académie Fei Tian de New York - où de nombreux artistes de Shen Yun commencent à danser - Wang s'est rapidement entraînée aux figures acrobatiques, pratiquant diverses techniques plus de 100 fois par jour.


Sa ferveur a porté ses fruits. Au cours des six premières années où elle s'est jointe aux tournées de Shen Yun, elle a remporté trois médailles d'or à des compétitions internationales de danse. Malgré son jeune âge, près d'un millier de représentations à travers le monde l'ont fait mûrir bien au-delà de ses années.


Malgré son ascension rapide sur la scène mondiale, elle reste animée d’un humble perfectionnisme. "J'ai toujours l'impression de ne pas être à la hauteur. Je ne me sens pas déprimée, c’est juste que je ne suis pas assez bonne."


Du dedans au dehors

La danse classique chinoise s'apparente au processus d'éplucher les couches d'un oignon. Au fur et à mesure que Wang poursuivait un art plus parfait, elle s’est aperçue que les couches sous la surface étaient les plus importantes, et les plus douces.


Une spécificité fondamentale de la danse classique chinoise est le concept de maintien - l'idée que chaque geste, pirouette, effort physique et expression provient de l'esprit du danseur. C'est comme une roue avec le maintien en son centre ; les rayons - les diverses caractéristiques de la danse classique chinoise, telles qu’un mudra, la marche flottante ou la bascule - jaillissent et tournent autour du cœur de la roue - fluides, inspirés, divins.


C'est une des raisons pour lesquelles la danse classique chinoise semble si différente à regarder - parce que le maintien ne peut absolument pas être feint. C'est le chemin sincère et intime de l'âme d'un danseur.


"Si les danseurs n'utilisent pas le cœur, mais en jouent délibérément, le public sentira qu’ils sont en train de jouer ", dit Wang. "Cela semblera maladroit et embarrassant."


Alors que la maîtrise de sauts acrobatiques et de mouvements impossibles pour certains est venue facilement à Wang, cultiver son maintien a été un processus plus lent qui a nécessité autant d'éclaircissement que de pratique.


"J'avais étudié le contexte du rôle et analysé son caractère, mais ce que je représentais était encore trop simple ", dit Wang en évoquant son interprétation il y a quatre ans de Mu Guiying, la quintessence de la femme honorable.


Les danseurs de Shen Yun ne cultivent pas seulement leur fibre morale pour élever leur maintien, ils le font pour mieux comprendre et intégrer dans leur jeu l'immense profondeur de personnages légendaires. D’après Wang les subtilités physiques du courage, de la force morale et de la droiture du personnage ayant inspiré Mu à défendre sa patrie manquaient.


Mais personne ne peut douter de la détermination de Wang, et le développement intérieur s'est accompagné d'une amélioration extérieure. Lors de la tournée mondiale de l'an dernier, Wang a eu l'occasion de représenter Chang'E, la déesse de la lune, et elle y a mis tout son cœur.


"J'ai écouté la musique d'accompagnement de nombreuses fois pour comprendre les changements dans les émotions du personnage ", dit Wang. Elle a enregistré toutes les répétitions, les a étudiées avec des chorégraphes afin d’harmoniser parfaitement l'émotion, le mouvement et la musique. "Je me suis vraiment mise à la place de Chang'E."


Le dévouement de Wang pour forger un lien plus fort entre l'esprit et le corps a été transformateur, à la fois pour elle, personnellement, et pour ceux qui la regardent.


"Ma performance était complètement différente cette fois-ci ", dit Wang. "J'ai appris à exprimer mes émotions et comment les transmettre naturellement au public. Quand l'esprit a une légère réaction, il y a de subtils changements dans les os et les muscles, transmettant le bon message."


Cette interaction sans effort de l'esprit et du mouvement a ajouté une dimension à la danse que Wang chérit maintenant plus que jamais.


"Dans le passé, devoir être la danseuse principale ou jouer un autre rôle, cela m’importait peu. Mais maintenant, je considère le rôle principal comme une précieuse opportunité. Dorénavant, je fais de mon mieux pour jouer parfaitement chaque rôle, à chaque minute et à chaque seconde."

Du dehors au dedans

Dans sa quête pour cultiver son art en regardant à l'intérieur, Wang regarde aussi à l'extérieur d'elle-même, trouvant de nouvelles sources d'inspiration pour sa croissance. Le mentorat de la prochaine génération de danseurs de Shen Yun est pour moi "un processus d'apprentissage, qui enrichit mon expérience".


Voir à travers les yeux de l'autre l'aide à devenir plus désintéressée. "Je dois les aider en fonction de leurs besoins individuels pour résoudre leurs problèmes ", dit Wang. Et les conseils d'un de ses professeurs lui viennent souvent à l'esprit.


"Quand j'étais adolescente, une enseignante m'a dit que si je voulais apprendre la danse, je devais d'abord apprendre à être une bonne personne, puis à influer sur les autres ", dit-elle. "Ce n'est pas seulement une sorte de pression, c'est une force motrice."


Une toute nouvelle vénération pour le patrimoine est venue enrichir sa boîte à outils de danseuse, lui permettant de mieux comprendre la riche complexité des personnages qu'elle interprète sur scène.


"Lorsque je visitais des sites historiques partout dans le monde dans le passé, je ne faisais que les parcourir ", dit Wang. "Maintenant, j'apprends le contexte historique à l'avance et j'observe attentivement tout, comme les briques et les tuiles et la construction de l'architecture. Je souhaite même manger dans des boutiques de spécialités pour goûter la vraie saveur locale."


Tandis que Wang voyage à travers le monde, partageant des siècles d'héritage chinois authentique, elle n’échappe pas à une ironie douloureuse - Shen Yun ne peut se produire dans le berceau de cette belle culture. Depuis la révolution culturelle des années 60, le régime communiste a déclaré la guerre aux traditions sacrées de la Chine.


Ceci, conjugué aux occasions manquées dans sa jeunesse, lui a laissé une affliction dans le cœur. "J'ai vécu dans l'ancienne ville de Xi'an quand j'étais jeune ", dit Wang. "Parce que les monuments historiques étaient partout dans la ville, je ne sentais pas ce qu’ils avaient de rare." Ne pas visiter la célèbre armée de terre cuite ou le mausolée du premier empereur Qin lui a laissé "un sentiment de regret". Alors pour l'instant, Wang fait l'expérience de la majestueuse culture de son pays natal sur scène avec le reste du monde, un cadeau pour elle autant que pour eux.


"Les gens d'aujourd'hui cherchent toujours des façons d’épancher leurs émotions, comme le bonheur et l'insatisfaction face à la vie ", dit Wang. "Mais il leur est difficile de trouver un moyen adéquat, alors ils peuvent être amenés à aller à l'extrême. En conséquence, beaucoup de choses étranges et mauvaises se produisent dans la société. J'ai de la chance d’avoir trouvé la danse pour m'exprimer avec mon corps."


Elle émane une joie et une authenticité qui confèrent un sens nouveau aux mots "personnage légendaire". Elle sourit. "J'espère que je pourrai toujours danser. Je danserai aussi longtemps que je le pourrai."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.