Apprendre à vraiment apprécier chaque pratiquant

Certains pratiquants de Falun Dafa de notre région ont été impliqués dans la production de films pour montrer la bonté de Dafa et informer le public de sa persécution en Chine. Nous avons rencontré des difficultés et des tests, ce qui nous a permis d’améliorer nos compétences et de mieux travailler ensemble. Nous avons également réalisé à quel point la cultivation est sérieuse. Nos expériences nous montrent comment être tolérant et compatissant, peu importe ce que nous rencontrons.


Opinions différentes

Nous avons filmé une activité de formation de caractères lors de la conférence de partage d'expériences de Falun Dafa à Taïwan l'an dernier. Nous avons pris plaisir à regarder le film et, naturellement, ceux qui ont participé à le produire l'ont évalué. Tous les détails ont été discutés: qui a contribué, qu'est-ce qui aurait pu être mieux fait, etc.


Discuter et partager nos expériences après chaque activité est une bonne chose. Cependant, certains pratiquants ont demandé: « Pourquoi mes prises de vue n'ont-elles pas été utilisées? »


Certains pratiquants ne se souciaient pas de savoir si leurs prises de vue n'étaient pas utilisées. Ils étaient simplement heureux d'être impliqués et reconnaissants d'avoir cette opportunité d'apprendre.


D'autres ont été touchés et ont regardé à l'intérieur pour voir où étaient leurs insuffisances dans la cultivation et dans leurs compétences en tournage. Certains n'ont pas réussi à se calmer pendant un bon moment. Ma réaction initiale était que la façon dont nous gérions le rejet reflétait nos différents niveaux de cultivation.


La première fois que j'ai visionné le film, j'ai eu le sentiment que la différence d'attitude et d'effort de chaque personne dans le tournage déterminait si leurs images pouvaient être utilisé. Cependant, lorsque j'ai visionné toutes les images une semaine plus tard, j'ai remarqué que chaque pratiquant était si dévoué. Tout le monde avait fait de son mieux pour saisir l'instant, de la planification, la préparation, la présentation, les effets sonores, à bien se coordonner avec les autres.


En regardant l'effort que chaque pratiquant avait mis, les effets esthétiques ne semblaient plus avoir d'importance car j’étais touché par le dévouement de chaque pratiquant à son travail.


J'ai eu honte. Pourquoi est-ce que je voyais toujours les défauts et les côtés négatifs des autres pratiquants chaque fois que quelque chose se passait ? Pourquoi est-ce que je jugeais toujours les autres de mon point de vue?


Je crois que cela montrait que je ne regardais pas à l'intérieur chaque fois que quelque chose arrivait. Avais-je d'abord considéré les sentiments des autres? Avais-je vu si c'était arrivé en raison de problèmes dans ma cultivation? Avais-je aidé les compagnons de pratique et fait de mon mieux pour coopérer avec eux ?


Se souvenir d'avoir de la compassion l'un pour l'autre

Après avoir filmé la formation de caractères, j'étais responsable de fusionner les images à grande vitesse dans une vidéo. Je l'avais déjà fait plusieurs fois auparavant, mais c'était difficile ce jour-là, peu importe les efforts que je faisais. Mon ordinateur était très lent, mais lorsque j’ai changé pour un autre ordinateur, il était également lent.


J'avais peu de temps car la vidéo devait être diffusée le lendemain. Je suis devenu contrarié parce que je semblais être coincé sur un si petit problème. Quand j'ai pensé au Maître, le fondateur du Falun Dafa, je me suis calmé. J'ai réalisé que je n'avais auparavant travaillé qu'avec quelques centaines d'images, mais ce jour-là, je devais fusionner plus de 6000 images. J'ai donc utilisé la méthode la plus primitive et scindé le travail en deux à trois cents par lot. Il m'a fallu une heure ou plus pour le faire.


Nous nous rappelons fréquemment mutuellement de pratiquer et de nous familiariser avec l'équipement avant de commencer le tournage. Cependant, à un moment critique, je ne connaissais pas bien mon équipement. Je me sentais comme un élève à qui on demandait de courir un marathon mais qui n'avait couru que de courtes distances auparavant. Cet incident m'a montré que je manquais de dévouement.


Cela m’a été rappelé lorsque quelque chose s’est passé quelques mois plus tard. Je suis sûr que tous les pratiquants qui travaillent dans les médias souhaitent participer au tournage de leurs activités. Chaque cameraman se voit attribuer une zone et a la possibilité de capturer une image importante.


Pour un défilé de Dafa, un pratiquant s’est vu assigner l'endroit le plus fréquenté du parcours du défilé. Cependant, lorsque notre groupe est passé, le pratiquant a appuyé par erreur sur le bouton d'arrêt d'enregistrement, ainsi les images les plus précieuses n'ont pas été capturées.


Quand j'ai découvert cela lors du montage, je lui ai dit quelque chose de grave. Un autre pratiquant m'a rappelé de ne pas le critiquer. Le lendemain, j'ai entendu dire qu'il éprouvait de profond remords. J'ai soudainement compris que si ce pratiquant devait faire face à plus de critiques de la part d'autres pratiquants, il serait très difficile pour lui de dépasser cela. Puisque nous sommes un seul corps, l'erreur d'une personne peut ne pas être entièrement de son fait mais plutôt un reflet de nos problèmes en tant que groupe.


' Lorsqu'un être pense aux autres quand il agit et manifeste de la tolérance, c’est parce que son point de départ est altruiste.


" Lorsque les pratiquants de Dafa découvrent de l’égoïsme en eux-mêmes, ils doivent graduellement travailler pour le surmonter. En être conscient signifie que vous avez franchi une nouvelle étape dans la cultivation et la pratique, parce qu'un être qui ne cultive et ne pratique pas ne peut pas en devenir conscient et il ne se demande pas s'il est égoïste. Il n’y a que les pratiquants qui peuvent s'examiner souvent eux-mêmes et chercher à l’intérieur. " (Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à New York, 2004)

Après en avoir pris conscience, j'ai arrêté d'en parler. J'ai rencontré ce pratiquant ce soir-là et je l'ai encouragé. Je lui ai dit que notre projet allait continuer à s’améliorer.


Il a rapidement surmonté sa tristesse, est devenu plus enthousiaste et dévoué et a activement assumé davantage de responsabilités. C'était un résultat inattendu.

Je suis reconnaissant au Maître de nous avoir offert la possibilité de participer à ce projet pendant la période de la rectification de Fa. C'est un honneur d'enregistrer pour l’histoire les activités des disciples de Dafa pour assister le Maître et faire connaître la vérité au monde entier.


Merci Maître.
Merci compagnons de pratique.

Version anglaise :
Learning To Truly Value Each Practitioner

Version chinoise :
台湾学员-制作真相活动影片的心得体会

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.