Découvrir mon arrogance

Je suis un ancien pratiquant de Falun Dafa qui a commencé il y a 20 ans. Récemment, j’ai lu l’article de partage d’un autre pratiquant concernant les caractéristiques de l’arrogance. J’ai reconnu que moi, aussi, étais arrogant, mais je pensais que cela se manifestait seulement dans ma façon de regarder de haut les autres. Le livre Comment le spectre du communisme gouverne notre monde mentionne que l’arrogance est la caractéristique du diable. Donc, j’ai senti que je devrais vraiment essayer d’éliminer mon arrogance.


Un mois plus tard, j’ai eu quelques conflits avec les compagnons de pratique. La racine à l’origine de cela était mon arrogance. J’ai été surpris de découvrir que la façon dont je traitais les compagnons de pratique et les autres a toujours été la même. En fait, mon impatience est devenue encore plus forte. Je me suis calmé et j’ai réfléchi à cela.


J’ai réalisé avec le recul que durant mes 20 ans de cultivation, l’arrogance était profondément cachée dans mes conceptions, qui contrôlaient ma façon de traiter les autres.


Quand j’ai commencé à pratiquer Dafa en 1998, j’étais relativement un jeune disciple de Dafa dans notre région. Le parti communiste chinois (PCC) a commencé sa persécution à grande échelle en 1999. Nous avons appris à mettre en place certains projets pour clarifier la vérité à propos de la persécution du Falun Gong. Avec la bénédiction de Maître Li, j’ai acquis certaines compétences techniques pour produire des brochures et d’autres documents. J’étais aussi responsable de la coordonner des projets sur une petite échelle.


Certains pratiquants ne se comportaient pas bien sous la pression de la persécution. Donc j’ai commencé à les mépriser. Je pensais qu’ils n’auraient pas dû faire les erreurs qu’ils avaient commises, qui ont eu des conséquences négatives. Quelques personnes âgées ont aussi souffert de conflits de xinxing et de karma de maladie. Au début, j’ai patiemment partagé ma compréhension avec eux, mais plus tard j'ai pensé que leur pensée se rigidifiait avec l’âge.


Tandis que mon attitude arrogante se développait progressivement, je ne l’ai pas remarqué. J’imposais mes opinions aux pratiquants en but à de graves tribulations et je me sentais bien quand mes propos les touchaient là où ça faisait mal. Ce n’était pas compatissant. J’étais influencé par des notions postnatales, et par la culture du parti. Mes actions ont suscité beaucoup de conflits, mais je continuais à penser que j’avais l’esprit clair avec une conscience principale forte, tandis que les autres avaient l’esprit confus.


Plus tard, quelques pratiquants qui pensaient que j’avais bien cultivé dans le passé ont commencé à me rejeter ouvertement et à parler de moi dans mon dos. J’étais tellement en colère quand j’en ai pris connaissance et j’ai commencé à les accuser et à déterrer le passé. J’insistais pour trouver qui était dans l’erreur !


Certains pratiquants ont été très embarrassés et désappointés par mon attitude insistante. Ils étaient confus et se sentaient piégés au milieu du conflit. Il y a eu plusieurs incidents comme celui-là ces dernières années. Je n’ai pas saisi ces occasions pour élever mon xinxing. Au lieu de cela, je considérais mes homologues comme des démons ayant l’intention de désintégrer notre corps de pratiquants.


L’an dernier, j’ai commencé à sortir pour parler aux gens du Falun Gong face à face, mais l’effet n’était pas bon. C’était difficile de dépasser cela. J’ai eu quelques difficultés physiques, telles qu’être facilement fatigué, de l’oppression thoracique, des douleurs dans les membres, des vertiges. Je passais beaucoup de temps dans les toilettes. Mais, je trouvais encore que j’étais mieux que les autres. Par exemple, je pensais qu’il était facile pour moi de commencer un effort, que j’étais mature, que j’avais une bonne qualité d’éveil, etc.


Après avoir lu l’article "L'humilité : Un noble royaume pour un pratiquant de Dafa " J’ai vu que j’avais dévié depuis tant d’années. En fait, comment les pratiquants dans la cultivation peuvent-ils ne pas faire d’erreur ? Qu’est-ce qui suscitait en moi tant d’indignation ? Mes émotions et les façons de m’exprimer ne peuvent rien résoudre du tout : elles ne peuvent que blesser les autres. Les pratiquants qui ont cédé sous la pression du PCC doivent être traités selon le Fa, et non relativement à mes conceptions. J’aurais dû regarder en moi durant les conflits, être calme et bien me cultiver.


Le Maître nous a dit :

"Pour qui cultive et pratique On cherche toujours ses propres fautes On enlève ainsi de nombreux cœurs humains de toutes sortes Ne songez pas à échapper aux épreuves, grandes ou petites C’est lui qui a raison C’est moi qui ai tort Qu’y a-t-il à débattre. " (" Qui a raison, qui a tort " dansHong Yin III)


Aujourd’hui j’ai exposé mon attachement, et je souhaite pouvoir complètement éliminer cette arrogance. Je me suis aussi excusé vis-à-vis des compagnons de pratique qui ont été blessés par moi.


Traduit de l’anglais ;
Finding My Arrogance

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.