Rapports des Organisations des Droits de l’Homme

Amnistie Internationale

Amnistie Internationale, document public
AI Index: ASA 17/54/99, 22 Octobre 1999

REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE
Rapports de Torture et de mauvais traitements des adhérents du Falun Gong

(Extrait)
“Amnesty International s’inquiète sérieusement de rapports selon lesquels des adhérents du Falun Gong détenus ont été torturés ou maltraités dans divers lieux de détention en Chine. Début Octobre 1999, on a rapporté qu’un membre du groupe, une femme âgée de 42 ans, avait été battue à mort dans une garde policière dans la province de Shandong. De nombreux adhérents du groupe demeurent en détention dans toute la Chine et on craint qu’ils ne risquent la torture et les mauvais traitements. De nombreux pratiquants de Falun Gong sont des personnes d’âge mûr ou âgées, avec une grande proportion de femmes.

Amnesty International, Document Public
AI Index: ASA 17/11/00, 23 March 2000

REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE
La répression du Falun Gong et d’autres soi-disant “organisations hérétiques”

(Extrait)
“Amnesty International appelle le Gouvernement Chinois à arrêter les détentions arbitraires de masse, les procés iniques et autres violations des droits de l’homme résultant de la répression du Falun Gong et d’autres groupes qualifiés d’ « organisations hérétiques » par le gouvernement Chinois. Toutes les informations disponibles indiquent que la répression a des motifs politiques, la législation étant utilisée rétroactivement pour inculper des gens sur des chefs d’accusation commandés par la politique, et de nouvelles règles introduites pour restreindre encore plus les libertés fondamentales.”
“Notre combat contre le Falun Gong sera long, aigu et compliqué” (Luo Gan membre du Bureau Politique du Comité du Parti Communiste Chinois Central lors d’une prise de parole à une conférence nationale de directeurs des départements de la justice, le 28 décembre 1999)

Amnistie Internationale, Document Public
AI Index: ASA 17/12/00, 29 Mars 2000

REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE
Pratiquants de Falun Gong : liste des condamnations, condamnations administratives et ceux qui sont détenus.
(Extrait)

“Le document joint rapporte presque 2300 cas de détention, d’arrestation et de condamnation de pratiquants de Falun Gong depuis Juin 1999.

“Depuis que le Falun Gong a été interdit par le gouvernement Chinois le 22 juillet 1999, des dizaines de milliers de pratiquants ont été arbitrairement détenus par la police, certains d’entre eux à répétitions pour de courtes périodes. On rapporte que nombre d’entre eux ont été torturés ou maltraités lors de leur détention. Certains pratiquants ont été enfermés dans des hôpitaux psychiatriques. Le nombre de pratiquants qui sont encore détenus se chiffrerait par milliers. Un certain nombre d’entre eux ont été accusés de crime et condamnés après des procès iniques, tandis que d’autres ont été envoyés dans des camps de travail sans jugement. De nouvelles arrestations et détentions continuent à être rapportées chaque jour.”

Amnesty International, Document Public
AI Index: ASA 17/004, 12 February 2001

REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE
Torture: Un fléau qui grandit en Chine – Le temps d’agir.

(Extrait)
“La torture et les mauvais traitements de détenus et de prisonniers continuent à être largement répandus en Chine. De telles violations sont perpétrées contre tous types de détenus et de prisonniers, et a lieu dans un large éventail d’ institutions d’état, de postes de police aux centres de réhabilitation pour drogués – aussi bien que chez les gens eux-mêmes, les lieux de travail, ou en public.”

Le rapport contient des cas de torture et de mort de pratiquants de Falun Gong “dans des prisons officielles, ou peu après qu’on les ait relâchés, dans des circonstances qui demeurent obscures et pour la plupart après des rapports de torture et de mauvais traitements. L’empressement des officiels à couvrir et détruire toutes preuves est mentionné dans plus d’un tiers des cas.”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.