Le porte-parole du Falun Gong fait le point sur la persécution en Chine à une séance d’information du Congrès

Le Congressional International Religious Freedom (IRF) Caucus et l'organisation non gouvernementale IRF Roundtable ont tenu conjointement une séance d'information du Congrès sur la liberté religieuse en Chine le 11 octobre 2018. Erping Zhang, porte-parole du Falun Gong, a été invité à faire le point sur la persécution du Parti communiste chinois (PCC) contre la pratique de méditation en Chine.


Zhang a déclaré : " Le 20 juillet 2018 marque le 19e anniversaire de la campagne de répression systématique et violente des pratiquants de Falun Gong menée par Pékin. Depuis 1999, l'appareil du Parti communiste chinois (PCC) à tous les niveaux de la société s'est mobilisé pour cibler entre 70 et 100 millions de citoyens chinois pratiquant le Falun Gong."


 
Erping Zhang porte-parole du Falun Gong
 
Séance d'information conjointe du caucus de l'IRF et du personnel du Congrès de l'IRF sur la liberté religieuse en Chine le 11 octobre 2018

En date du 11 octobre 2018, 4 236 décès dus à la torture et aux mauvais traitements ont été documentés et confirmés, a dit M. Zhang. En raison de la censure en Chine et des conditions difficiles pour enquêter sur les crimes commis par des agents de l'État, le nombre réel de morts serait bien plus élevé."


Prélèvement des organes de pratiquants de Falun Gong sous l’égide de l'État

Selon un nouveau rapport du China Organ Harvest Research Center (www.chinaorganharvest.org), l’exploitation à grande échelle d’ organes vitaux prélevés de force sur des prisonniers d'opinion (qui sont tués dans le processus) se poursuit en Chine et est supervisée par les plus hauts niveaux du gouvernement.


"Depuis 2006, date à laquelle ce prélèvement forcé d'organes en Chine a été signalé pour la première fois, le Congrès américain et le Parlement européen ont tenu de multiples auditions sur le sujet et invité des experts médicaux et juridiques à témoigner de l'existence de ce crime. Face à des preuves accablantes, le Congrès américain et le Parlement européen ont adopté des résolutions et des motions condamnant le prélèvement forcé d'organes par la Chine. Nous espérons que le Congrès et notre pouvoir exécutif continueront d'examiner cette pratique en cours en Chine et prendront tous les moyens nécessaires pour faire cesser ce crime contre l'humanité."


La persécution n'a pas ralenti

Zhang a déclaré que la persécution du Falun Gong par la Chine n’a pas ralenti malgré les changements de dirigeants à Pékin.


Il a souligné que "les détentions arbitraires se poursuivent. Depuis l'abolition officielle du système des camps de travail chinois en 2013, beaucoup sont maintenant condamnés illégalement à la prison ou détenus dans des " prisons noires " non officielles. En mars 2018, 65 personnes ont été condamnées à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison pour avoir pratiqué le Falun Gong. En avril 2018, 60 ont écopé de peines allant jusqu'à 14 ans, tandis que 377 pratiquants de Falun Gong ont été placés en détention, la victime la plus âgée ayant 81 ans."


Il a déclaré que l'attaque du Parti communiste chinois contre les pratiquants de Falun Gong est ressentie dans tous les coins de la société et exerce une pression énorme sur toute la nation.


"Le simple fait d'être un pratiquant de Falun Gong peut vous faire renvoyer du travail, expulser de l'école, refuser des locations par les propriétaires, et pire encore. Qui plus est, les représentants du gouvernement et ceux qui sont sous leur contrôle menacent souvent les moyens de subsistance et la vie des proches des pratiquants de Falun Gong ", a dit Zhang.


Appeler le gouvernement américain à venir en aide aux victimes en Chine

Zhang a appelé le gouvernement américain à aider à mettre fin aux persécutions religieuses et aux violations des droits de l'homme en Chine.


Il a suggéré que le gouvernement des États-Unis utilise la loi Magnitsky à plus grande échelle pour sanctionner certains responsables et agences identifiés comme ayant participé ou étant responsables de violations graves des droits de l'homme contre les adeptes du Falun Gong et autres groupes.
Il a également poussé les responsables américains à soulever la question du Falun Gong lors de leurs rencontres avec les plus hauts dirigeants chinois et à condamner publiquement les persécutions, en particulier les atrocités liées au prélèvement d'organes.


"La pression internationale a, à maintes reprises, apporté des changements significatifs pour les victimes sur le terrain en Chine ", a déclaré M. Zhang,


Le Congressional IRF Caucus tient une réunion d'information chaque mois au Capitole pour informer les membres du personnel du Congrès des violations de la liberté religieuse dans le monde et de leur lien avec la politique étrangère des États-Unis.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.