Apprendre à regarder à l’intérieur lorsque la coopération fait défaut

J’ai pratiqué le Falun Dafa pendant 19 ans. Une expérience particulière de cultivation m’a enseigné à regarder à l’intérieur et a être tolérant envers les autres.


J’avais une interaction spéciale avec une compagne de pratique sur un projet. Bien que ce ne fût pas à dessein, il se trouvait toujours qu’après que je sois arrivé sur le lieu de travail, elle arrivait peu après et nous travaillions alors à deux toute la journée.


J’avais une haute exigence envers moi-même, et lui appliquais le même critère. Cependant, peu importe comment je lui demandais d’améliorer la qualité de son travail, elle semblait ne pas s’en soucier. Finalement je passais constamment derrière elle pour réparer ses erreurs.


Par exemple, au lieu de poncer le bloc de bois en douceur, elle faisait des brèches sur le bloc, alors je devais combler les brèches avant de le peindre. Elle était aussi lente dans le travail et prenait deux fois plus de temps que ce que j’escomptais.


J’étais intérieurement fâchée. Chaque jour, je me disais qu'il fallait que je fournisse un travail de qualité, mais elle me laissait toujours tomber. " Quelle sorte de relation karmique avions nous dans une vie précédente ? Pourquoi entravait-elle toujours mes efforts ? "


Lorsqu’elle venait travailler avec moi, je me disais intérieurement : "Pourquoi est-ce encore elle ? "
Je ne m’éveillais pas jusqu’au jour où une autre pratiquante m’a rendue visite.


“Wouah, tu n’es plus la même,” a-t-elle dit.


“En quoi suis-je différente ?”


“Tu as beaucoup changé. Ton visage est rose. Souviens-toi comment dans le passé tu te mettais tellement en colère chaque jour à propos de cette pratiquante, mais elle se contentait de sourire?”


En réalité, j’étais toujours fâchée avec elle, mais le Maître voulait probablement m’indiquer mon problème par la bouche de cette pratiquante. Je me suis tout à coup rendu compte à quel point le xinxing de cette compagne de pratique était élevé. Pourquoi ne se fâchait elle-pas, mais moi si ?


Peut-être le Maître a arrangé qu’elle m’aide à élever mon xinxing. Mais je ne le saisissais pas. Je ne faisais que la critiquer au lieu de m’améliorer moi-même.


Le Maître a dit :

“ Le monde humain est une illusion. Égaré parmi les gens ordinaires, personne ne peut voir la situation réelle. Les yeux d’un homme voient le monde sur un plan, alors que les yeux d’une divinité voient le monde à trois dimensions, ils voient la situation globale de chaque plan du monde.” ( Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de New York à l’occasion du 25eanniversaire de la transmission à grande ampleur de Dafa )


J’avais un fort attachement à faire les choses. Je m’évertuais à utiliser mes propres critères pour évaluer les autres. Non seulement je n’étais pas bienveillante et n’avais pas développé de compassion pour les autres, mais je développais également de la colère envers elle.


Ceci m’a appris à regarder à l’intérieur face à l’apparition de quoi que ce soit, afin de véritablement devenir ce que le Maître attend de nous: “ arriver en vous cultivant à l’éveil complet sans égoïsme ni ego.” (Points essentiels pour avancer avec diligence, “ La nature de Bouddha sans écoulement”).


Merci, Maître, de me donner l’opportunité d’apprendre à regarder à l’intérieur.


Version chinoise :
Learning to Look Within When Cooperation Is Lacking

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.