Les pratiquants de France approfondissent leurs compréhensions en partageant leurs expériences

 
Du 3 au 5 août, les pratiquants de Dafa se sont retrouvés dans un ancien château sur les bords de Loire

Du 3 au 5 août, les pratiquants de Dafa se sont retrouvés dans un ancien château sur les bords de Loire. ils ont étudié les enseignements du Falun Dafa, pratiqué les exercices et discuté et comparé leurs expériences de cultivation. Ils ont abordé comment ils se sont améliorés et ont relevé les défis rencontrés en maintenant des pensées droites. Beaucoup ont dit que cette grande réunion avait été une précieuse opportunité.


Christine était venue de Marseille. Elle a dit " Ce week-end a été très important pour moi. Avec tant d’autres pratiquants pour étudier le Fa et partager des expériences, nous pouvons parler des difficultés rencontrées dans notre cultivation."


“En regardant à l’intérieur j’ai découvert certains attachements, mais je ne n’avais jamais pensé que je pouvais être jalouse. Ce week-end, une autre pratiquante a mentionné qu’elle n’était pas gênée par les moustiques ou les fourmis pendant la méditation et pouvait entrer dans une profonde tranquillité. En entendant cela, je me suis aussitôt demandée pourquoi je n’avais pas atteint ce niveau. Dès que j’ai eu cette pensée, j’ai pris conscience qu’elle était due à la jalousie. J’ai pensé : je ne veux pas de ça. Chacun est à un niveau de cultivation différent, je devrais être heureuse pour elle. J’étais vraiment contente que ma jalousie soit exposée et de pouvoir l’éliminer ! "


Evelyne avait le voyage depuis Nantes. Elle a trouvé que comparer les expériences de cultivation était très important et pouvait aider à s’améliorer ensemble. “J’étais vraiment contente. J’ai pu sentir les pensées positives et pures des autres pratiquants." Evelyne a ajouté que la vie en Europe est paisible et que les pratiquants doivent faire attention à ne pas se relâcher dans leur cultivation.


Wei Wei, de Paris, a mentionné que lorsqu’elle étudie le Fa avec d’autres pratiquants, le champ d’énergie est puissant, et qu’elle peut clairement comprendre chaque phrase du Fa du Maître. Lorsqu’elle a lu "Votre conscience principale doit être forte" (Zhuan Falun elle a pris conscience de devoir renforcer sa conscience, contrôler ses pensées, et ne pas laisser ses pensées vagabonder.


Sandra de la région parisienne a partagé comment elle a finalement été capable de méditer pendant une heure d’affilée. Elle a dit " Bien que je pratique depuis dix-huit ans, la cinquième série d’exercices a été particulièrement difficile pour moi. Au début, mes jambes me faisaient beaucoup souffrir, et rester assise ne serait-ce que trois secondes les deux jambes croisées semblait impossible. Je restais souvent assise en larmes pendant trente minutes. C’était impossible pour moi de méditer pendant une heure. "


Peu à peu, j’ai prêté moins d’attention à la pratique des exercices, j’ai mis davantage l’accent sur l’étude du Fa en pensant que pratiquer les exercices n’était pas aussi important. Un site de pratique a été créé dans la ville où j’habite cette année ; Je me suis dit que je devais relire La grande Voie de l’accomplissement, qui répond à des questions qu’ont les nouveaux pratiquants. "


Le Maître dit :

Elle requiert et la cultivation et la pratique : la cultivation d'abord, la pratique ensuite. Si vous ne faites que les exercices sans cultiver le Xinxing, votre Gong ne grandira pas ; si vous ne cultivez que le Xinxing sans pratiquer les exercices de la Grande Voie de l’Accomplissement, votre force de Gong sera bloquée et votre Benti ne pourra pas non plus se transformer.” (La grande Voie de l’accomplissement,)


Elle a poursuivi, “Dans ce livre, le Maître explique comment le karma est transformé et la relation entre la souffrance et le karma, qui se dissout à mesure que l’on pratique. Après avoir lu cela, j’ai eu une compréhension plus profonde de la pratique de Dafa.”


“Je voulais vraiment méditer. C’était la première fois que j’ai pris plaisir au cinquième exercice, et il m’a été facile de rester assise pendant 55 minutes. Je savais que le Maître m’aidait. Mes jambes sont encore douloureuses quand je médite, mais maintenant je comprends pourquoi, et je suis contente.”


Antoine de Colmar a dit qu’il s’était peu à peu relâché dans sa cultivation. Après avoir rencontré d’autres pratiquants, il comptait bien redevenir diligent.

法国学员集体学法交流 互勉更精進

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.