Quelques réflexions sur mon parcours de cultivation

Le chemin de ma cultivation a été un long voyage, qui continue à ce jour. J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997, à Genève. J'ai tout de suite ressenti les bienfaits de la pratique des exercices, ce qui a mis mon corps en très bonne santé et m'a donné un esprit calme.


Le site Minghui ayant demandé aux pratiquants occidentaux de partager leurs expériences, j'ai ressenti un changement sérieux dans la situation de Dafa : une confiance accrue dans les pratiquants occidentaux et un encouragement à les aider à entrer dans le processus de s'interroger, regarder à l'intérieur, exprimer leur compréhension de la cultivation-pratique et faire les trois choses.


En fait, j'ai souvent regretté qu'il y ait si peu d'articles de pratiquants occidentaux, mais je n'ai rien fait pour changer cette conception et j'ai réalisé que nous pouvions aussi parler de nos expériences !


Voici quelques réflexions sur mon chemin de cultivation.


Envoyer des pensées droites, regarder à l'intérieur

C'est dans le processus des cinq premières minutes avant d'émettre la pensée droite, quand nous éliminons nos mauvaises pensées et pensées ordinaires, que j'ai pris conscience du processus de regarder à l'intérieur et de le pratiquer réellement.


Je n'ai habituellement aucune raison d'avoir des pensées négatives dans le processus avant d'émettre des pensées droites et de purifier mon environnement, mais parfois, soudainement, un mécontentement, une inquiétude ou un autre problème surgit. Pourquoi ce mécontentement ? Pourquoi suis-je troublé ? Une fois la raison reconnue, cette inattention devient plus légère et c'est aussi un moyen de réaliser que tout est un facteur de cultivation- du plus simple au plus compliqué.


Par exemple, pendant ces cinq minutes, une fois, j'étais préoccupé par les choses quotidiennes à faire et je ne pouvais pas me concentrer. Puis, des pensées négatives à propos d’une personne proche qui avait commencé à me critiquer semblaient me montrer que je n'étais pas aussi serein que je le pensais. Au lieu de laisser croître ces pensées négatives, j'ai cherché à l'intérieur pour comprendre en quoi j’étais troublé. J'ai vu que j'avais encore un profond ressentiment contre cette personne, quand, au contraire il me fallait chercher le bien-fondé de ses critiques !


Maître a dit :

" Mais normalement, quand un conflit surgit, si le cœur humain n’est pas piqué au vif, ça ne compte pas, ça n’a pas d’effet et on ne peut pas en recevoir d’élévation. " (Zhuan Falun )


Ayant compris cela, j'ai émis des pensées droites pour éliminer mes pensées ordinaires, pour nettoyer mon environnement, et j'ai pu continuer la phase suivante d'émission de pensées droites sans pensées négatives ou distrayantes.


C'est à travers ce processus que j'essaie de me remettre en question lorsque je suis troublé, et les moments fixés quotidiennement pour l'émission de pensées droites sont des occasions d'essayer de se débarrasser de mes pensées égocentriques.


Suivre le principe de Dafa Authenticité-Bonté-Tolérance

Bien que ceux qui m'entourent, les membres de ma famille et mes connaissances ne soient pas des pratiquants de Dafa, je crois que mon chemin de valider Dafa est de les rendre conscients du principe Authenticité-Bonté-Tolérance en essayant de l’appliquer dans la vie de tous les jours.


J'essaie de garder le Fa à l'esprit quand je suis confronté à toutes les distractions et pressions de la vie ordinaire. Ceci est particulièrement important car je vis dans la société ordinaire, près des autres, et je ne suis pas isolé. Je m'efforce de me positionner dans le Fa et de tout mesurer en prenant le Fa pour base. Je comprends aussi à quel point j'ai de la chance d'avoir obtenu le Fa.


Je fais beaucoup d’efforts pour vivre selon les principes du Fa.


Étre bienveillant. Le chemin est long pour avoir naturellement une attitude bienveillante. Pris par mon désir d'avoir un esprit bienveillant, je me rends compte par la suite que parfois dans mes discussions j'ai manqué de bienveillance. En particulier, lors d'une discussion entre pratiquants une fois, j'ai donné mon avis qui était différent de celui d'un compagnon de pratique. Plus tard j'ai demandé à un autre pratiquant si j'avais parlé correctement Il a répondu: "Oui, cette fois c'était bien." Sa réponse m'a réveillé, parce que je n'avais pas vu le problème qui se manifestait les autres fois quand je n'avais pas été correct. C'est donc aussi dans l'échange sincère avec nos compagnons de pratique que nous pouvons nous améliorer.
Être tolérant. Je voudrais vous faire part d'un événement qui m'a mené sur la voie de la tolérance.


J'ai fait un rêve dans lequel j'ai vu ma compagne, qui était en voyage, développer des affinités avec d'autres personnes. J'étais contrarié et en colère. Quand je me suis réveillé, j'étais très contrarié et je me suis posé beaucoup de questions.


Le Maître a dit :

" Quand tu traites les conflits de la même façon qu’une personne ordinaire, tu es déjà au même niveau, dans le même royaume [jing jie] qu’une personne ordinaire, autrement dit tu es déjà parmi les gens ordinaires." (" Enseignement du Fa à la conférence de Fa d’Australie" )


J'ai entendu une voix qui disait : "Ne pense pas comme une personne ordinaire; un pratiquant n'a pas de pensées ordinaires ! "


Le Maître a dit :

" Que signifie « pensées de gens ordinaires » ? Cela veut dire que tu as encore les sept sentiments et les six désirs d’un être humain ordinaire, tu es encore attaché à ces choses des gens ordinaires dans tous les domaines et quand tu réfléchis à des problèmes, c'est toujours avec le qing des gens ordinaires, c'est ça la pensée des gens ordinaires." ( Enseignement du Fa à la conférence de Fa en Nouvelle-Zélande)


Ces phrases m’ont secoué et j’ai réalisé que j'avais été troublé par le sentiment de jalousie qui m’avait été révélé dans le rêve. Ensuite, j'ai ressenti une grande force en moi qui a dissout ce sentiment, l'ombre qui m'avait traversé a totalement disparu, faisant place à un rayon de bienveillance qui a illuminé la scène du rêve. C'était un test très important sur mon chemin de cultivation.


Clarifier les faits, dissiper les idées fausses

Quand je parle du Falun Dafa, certaines personnes ont parfois des réactions de rejet avec des préjugés remontant à la fausse propagande du gouvernement chinois, qui a touché même les Occidentaux. Cela nous donne toutes les raisons de clarifier la vérité, de diffuser l'information au sujet de la persécution, et de donner des renseignements sur la cultivation et pratique du Falun Dafa.


J'ai remarqué que je devais vraiment nettoyer mes propres pensées avant de contacter des personnes influentes dans la société pour clarifier les faits. Parfois, je m'inquiète de ne pas réussir à toucher la personne. Si j'ai une fraction de cette pensée de doute, j’aurai des difficultés.


D'un autre côté, j'ai eu de merveilleuses expériences, par exemple lors d'une visite dans une entreprise, les secrétaires nous ont dit : « Il est impossible de voir le directeur sans rendez-vous.» Puis, en pensant fortement à l'importance pour cette personne de connaître les faits, pour qu'il puisse se positionner, les portes s'ouvrent, et la personne est là comme si elle nous attendait. Cela s’est produit de nombreuses fois.


Avec de fortes pensées droites dans mon cœur et la conviction que je peux émouvoir tout le monde en recueillant des signatures pour faire cesser le prélèvement forcé d'organes en Chine, j'ai progressivement éliminé mes hésitations à approcher les gens. Les gens sont très émus par le sort des pratiquants en Chine et montrent leur soutien aux pratiquants chinois persécutés en signant les pétitions.


Mais je sens souvent que je n'en fais pas assez, surtout quand je pense à ce que font nos compagnons de pratique en Chine. J'ai une admiration sans bornes pour toute l’énergie qu’ils dépensent afin de révéler la vérité dans leur pays, même sous les menaces de mort.


Au travers de mon processus de cultivation, mes attachements me sont révélés et chaque pas que je fais pour m'en débarrasser, petit à petit, m'apporte une nouvelle compréhension de l'immensité du Fa.


Merci à notre vénérable Maître. Merci à mes compagnons de pratique qui, par leurs exemples, m'aident à voir mes lacunes et m'encouragent à suivre le principe de Authenticité-Bonté-Tolérance.


Veuillez signaler tout ce qui ne se conformerait pas au Fa dans mon témoignage.


Version en anglais :
Western Practitioner: Some Thoughts on My Journey of Cultivation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.