1er chapitre: les stratégies du diable pour détruire l’humanité

Traduction sérialisée du livre : "Comment le Spectre du Communisme gouverne notre monde "
 

 
The Epoch Times commence à sérialiser une traduction du chinois d’un nouveau livre " Comment le Spectre du communisme gouverne notre monde" par l’équipe éditoriale des 'Neuf Commentaires sur le Parti communiste.'


Pour comprendre le plan du diable pour détruire l’humanité, il est nécessaire d’adopter une large perspective, car ses myriades de modalités ont été à l’œuvre des siècles durant. D’autre part, il convient de mentionner que le diable est dans les détails. Nous ne pouvons pas négliger de considérer comment le diable s’est manifesté dans le labyrinthe des affaires sociales, des mouvements de masse aux élites au pouvoir, partout dans le monde et à travers l’histoire, travaillant infatigablement à séduire et à éliminer l’homme.


Chapitre 1 : Sommaire

1. Corrompre la pensée humaine
i. La ruse de l’athéisme
ii. L’idée fausse du matérialisme
iii. Le blasphème de l’évolution
iv. Le culte de la science
v. Philosophie de lutte
vi. Redondance intellectuelle
vii. Langage frelaté

2. Subvertir la culture traditionnelle
i. Éducation dégradée
ii. Art dégénéré
iii. Contrôle des média
iv. Promouvoir la pornographie, le jeu, et les drogues
v. Corrompre tous les aspects de la vie

3. Désagréger la société
i. Éroder l’église
ii. Désintégrer la famille
iii. Totalitarisme à l’est
iv. Infiltrer l’ouest
v. Perversion du droit
vi. Manipulation financière
vii. Hyper gouvernement

4. Orchestrer le bouleversement social et produire l’instabilité
i. La guerre
ii. La révolution
iii. La crise économique
iv. Aliéner l’homme de sa terre et de ses racines
v. Détourner les mouvements sociaux
vi. Le terrorisme

5. Diviser et Conquérir
i. Exterminer la dissidence
ii. Encorder les élites
iii. Niveler les masses
iv. Produire la pègre
v. Accélérer le remplacement générationnel
vi. Fragmenter la société

6. Tromperie et défense
i. Conspiration ouverte
ii. Action camouflée
iii. Diaboliser l’opposition
iv. Détourner la surveillance
v. Capturer la majorité


1. Corrompre la pensée humaine

Le diable a inversé le critère pour distinguer le bien du mal. Il fait passer la vertu pour mauvaise et le vice pour la compassion. Il déguise ses sinistres concepts sous l'apparence de la science et masque sa logique de gangster en utilisant la " justice sociale ". Il utilise le " politiquement correct " pour imposer le contrôle de la pensée et propage la " neutralité des jugements de valeur" pour rendre les gens insensibles aux atrocités brutales.


i. La ruse de l’athéisme

L’homme a été créé par Dieu, et le fidèle reçoit la protection divine. Par conséquent la première étape dans la destruction de l’humanité consiste à couper la connexion entre l’homme et les divinités. Le diable a dépêché ses agents dans le monde humain pour répandre l’athéisme et pervertir constamment la pensée humaine.


Dans les années 1850, le philosophe matérialiste Ludwig Feuerbach a déclaré : " Dieu est simplement une projection de la nature profonde de l’homme. " l’hymne socialiste " L’internationale " déclare qu’il " n’y a jamais eu de créateur. " En fait, les normes morales humaines, la culture, la structure sociale, et la pensée rationnelle viennent toutes du divin. Dans les courants tumultueux de l’histoire, la foi dans les divinités est comme une puissante ligne d’ancrage, empêchant l’humanité de sombrer dans les vagues.


Réfléchissant à l’effusion de sang de la Révolution française, qui a renversé la monarchie et le clergé, le philosophe britannique Edmund Burke a dit " Lorsque les hommes jouent à Dieu, ils ne tardent pas à se comporter comme des diables. " L’athéisme a entraîné l’arrogant à jouer à Dieu et à essayer de contrôler les destins des autres et de la société. Les plus fanatiques des communistes sont coutumiers de l’auto-déification. Dans toutes les manigances du diable pour ruiner l’humanité, l’athéisme est la première étape.


ii. L’idée fausse du matérialisme

L’esprit et la matière coexistent simultanément. Le principe de base du Marxisme est le matérialisme dialectique, lequel nie l’existence de l’âme. Le matérialisme a pris racine durant la Révolution industrielle, lorsque le progrès rapide de la science, de la technologie, et de la production, a alimenté un culte de l’empirisme et de l’athéisme. Les gens ont perdu foi dans les miracles divins et rejeté les commandements de Dieu.


Créé par le diable, le matérialisme n’est pas un concept philosophique, mais une arme démoniaque pour renverser la foi spirituelle de l’homme. Le matérialisme, produit de l’athéisme, a à son tour établi les bases pour toute une foule de prétentions intellectuelles.


iii. Le blasphème de l’évolution

Prise isolément, la théorie de l’évolution de Darwin est une hypothèse défectueuse qui a été longtemps discréditée. Mais le diable a transformé ses arguments grossiers en un instrument pour couper le lien entre les divinités et l’homme. Il assimile de façon blasphématoire l’humanité aux animaux, subvertissant en même temps le respect de soi de l’homme et sa révérence envers la création de Dieu. Le 20ème siècle a vu la théorie de l’évolution envahir les sphères de la recherche et de l’éducation, et le créationnisme a été banni des salles de classe.


Le pernicieux concept de Darwinisme social est issu de la théorie originale de Darwin. La " sélection naturelle " et la " survie du plus fort " ont réduit la communauté internationale à une jungle de lutte barbare entre nations.


iv. Le culte de la science

Armé par l’empirisme et le scientisme, le diable a promu le culte de la science afin de remplacer la raison humaine par la " rationalité scientifique. " Les gens sont amenés à ne croire qu'en ce qui peut être vu et senti, renforçant la vision athée du monde.


La communauté scientifique contemporaine rejette, si elle ne les ignore pas complètement, tous les phénomènes qu’elle ne peut expliquer ou vérifier par ses méthodes comme étant de la superstition et de la pseudoscience. La science est devenue une sorte de religion laïque utilisée pour réprimer la foi et la moralité en dominant l’éducation et la pensée académique.


v. Philosophie de lutte

La théorie dialectique articulée par le philosophe allemand Georg Hegel est un ensemble général de principes pour la pensée logique. Les penseurs de la Chine ancienne avaient élaboré ces principes durant l’époque précédant la Dynastie Qin (221 av. J.-C.)


Le Marxisme a absorbé plusieurs aspects de l’œuvre de Hegel, en exagérant la nature du conflit dialectique. Dans les mots du leader chinois républicain Chiang Kai-shek, le but du communisme n’est pas de résoudre les problèmes, mais “d’élargir dans toute la mesure possible les contradictions planétaires et faire que la lutte humaine continue pour toujours.”


Comme on l’a vu d’innombrables fois dans la pratique, le spectre pervers du communisme incite à la haine entre les gens, crée et intensifie les conflits, et prend finalement le pouvoir à travers la révolution violente ou le subterfuge.


vi. Redondance intellectuelle

L’athéisme et le matérialisme ont engendré de nombreuses tendances idéologiques et philosophiques, comme le Marxisme, le Machiavélisme, le socialisme, le nihilisme, l’anarchisme, l’esthétisme, le Freudisme, le modernisme, l’existentialisme, le postmodernisme, et le déconstructivisme. Leurs partisans et adeptes se sont répandus en discours vides de sens et verbeux sur des sujets de réelle portée.


La classe intellectuelle comprenait autrefois les élites les plus sages et les plus compétentes de la société, mais au cours du siècle dernier, les intellectuels sont devenus un outil du spectre pervers pour promouvoir ses idéologies et mal interpréter le monde selon sa déviance.


vii: Langage frelaté

Comme le langage de 'Novlangue' créé par le super-état d’Océanie dans le roman de George Orwell '1984', les agents du diable ont remanié le langage pour servir les intérêts de leur maître. Dans le dictionnaire du diable " liberté " signifie un état extrême incontrôlé par la moralité, le droit, ou la tradition.


Des phrases telles que " tous les hommes sont les enfants de Dieu", " tous les hommes sont égaux devant la loi, " et " opportunité égale" ont été déformées en égalitarisme absolu. " L’homme bienveillant aime les autres" et "Aimer son prochain comme soi-même " sont devenus un simulacre de " tolérance " peu scrupuleuse. La pensée rationnelle est devenue un outil de la science empirique étroite d’esprit. Dans la recherche de l’égalité du résultat, la justice est devenue " justice sociale. "


Le langage est l’instrument de la pensée. En prenant le contrôle sur les définitions et les nuances du langage, le diable restreint les pensées de l’homme pour parvenir à des conclusions démoniaques.


2. Subvertir la culture traditionnelle

La culture orthodoxe de l’humanité a été impartie par les divinités. Tout en maintenant le fonctionnement normal de la société humaine, le rôle le plus important de la culture d’inspiration divine est de donner à l’humanité un moyen de comprendre la Loi divine à l’époque finale et d’être sauvée de l’élimination.


La culture d’inspiration divine avertit les gens de se garder des conspirations du diable, aussi le diable emploie-t-il des moyens déguisés pour couper les gens de leurs traditions et détruire leurs cultures. Pour abolir l’attitude traditionnelle envers la vie et les valeurs morales, le diable a inventé de nombreux buts élevés, amenant les gens à passer leurs vies dans la lutte et à se sacrifier eux-mêmes pour ces nouveaux idéaux pervertis.


i. Éducation dégradée

Pendant des milliers d’années, l’éducation traditionnelle a préservé et transmis la merveilleuse culture de l’humanité. Elle a assumé le rôle de guider les gens à être compatissants, à maintenir leur vertu morale, à maîtriser des compétences professionnelles, et à être de bonnes personnes et de bons citoyens. Depuis les débuts du 19è siècle, les nations d’Europe et d’Amérique ont établi des systèmes d’éducation publique gratuite.


Cependant, depuis le début du 20è siècle, les écoles publiques ont commencé à endoctriner les étudiants contre la tradition et la moralité. La théorie de l’évolution est devenue un apprentissage requis. Les manuels scolaires ont peu à peu été remplis d’athéisme, de matérialisme, et de lutte de classe alors que le diable étendait son contrôle sur leurs contenus. La culture traditionnelle, illustrée par les grands classiques littéraires, était en opposition avec le courant idéologique démoniaque et a été progressivement marginalisée.


Des élèves intelligents et réfléchis ont été trompés à suivre l’idéologie du diable, qui a jeté leur éclat dans la poursuite de faux problèmes, les laissant peu versés dans les fondamentaux de la vie et de la société. Les heures de classe prolongées ont séparé les enfants de l’attention de leurs parents et de l’environnement de leurs familles, les gavant dès leur jeunesse avec l’idéologie du diable.


Sous le slogan de la " pensée indépendante " les élèves ont été encouragés à rompre avec la tradition et à mépriser leurs parents et leurs professeurs, les élevant contre la tradition et contre l’autorité. Les critères académiques ont été graduellement abaissés, affectant la capacité mathématique et littéraire des élèves. Ils ont été nourris de récits " politiquement corrects " sur l’histoire et d’études sociales, et plongés dans des loisirs vulgaires.


Dans les pays gouvernés par le diable, les élèves ont le cerveau lavé avec son idéologie démoniaque dans un environnement virtuellement reclus, du jardin d’enfants à l’enseignement supérieur. Bien qu’ils puissent obtenir des diplômes et entrer dans la société, leurs esprits sont remplis d’une logique tordue.


ii. Art dégénéré

Les arts traditionnels droits sont venus des divinités, apparaissant d’abord dans les temples et les églises et d’autres endroits de culte. L’art véritable présente l’authenticité, la gentillesse, la beauté, et la rectitude, aidant à maintenir une culture morale orthodoxe.


Le diable utilise l’art dégénéré pour détruire la culture traditionnelle. Sous prétexte de " présenter la réalité ", il a introduit l’impressionnisme dans les arts visuels et le réalisme et le naturalisme dans la littérature. Sous prétexte d’“innovation” et de “critiquer la réalité,” il a introduit l’expressionnisme, l’art abstrait, le modernisme, le postmodernisme et ainsi de suite. Le sublime, le noble, et le pur sont ridiculisés alors que le vulgaire et l’éhonté sont encensés.


Des déchets ont envahi les salles de l’art. Des percussions cacophoniques et des bruits obscènes sont devenus de la musique. Des peintures sombres et sinistres dépeignent des choses des enfers. Les frontières morales sont enfreintes sous prétexte d’un art de la performance. De nombreux jeunes sont des fans irréductibles de célébrités dégénérées.


iii. Contrôle des média

Le diable trompe les gens en recourant à tous les moyens pour contrôler toutes leurs sources d’information, principalement les médias de grande diffusion. Dans les pays où il a le pouvoir politique, les médias sont des machines de propagande tenues par le Parti communiste. Partout ailleurs, il utilise la liberté d’expression pour enterrer toute discussion ou reportage sérieux sous une avalanche de fausses nouvelles, de contenu vulgaire, et de sensations triviales.


Des incitations financières sont utilisées pour contrôler les médias et détourner l’opinion publique. La plupart des gens, occupés par leurs affaires personnelles et leurs intérêts, sont incapables de discerner les questions et les faits pertinents sous le déluge d’information. Les voix des quelques-uns dotés de suffisamment de sagesse et de courage pour identifier la conspiration du diable sont englouties et marginalisées par le bruit, sans plus aucun impact sur la vision globale.


iv. Promouvoir la pornographie, le jeu, et les drogues

Le diable prône les styles de vie dégénérés, la liberté sexuelle, et l’homosexualité. Il encourage le jeu et les drogues, créant une population de toxicomanes. Les jeunes sont dépendants des outils électroniques et des jeux vidéo remplis de violence, de pornographie et d’abominations.


v. Corrompre tous les aspects de la vie

Les divinités ont agencé les professions traditionnelles dans la société humaine, permettant aux gens de retenir la mémoire des divinités et de maintenir leur connexion au divin à travers leur travail. Le diable ne peut pas tolérer cela.


Le diable a envoyé d’innombrables démons pour infester et miner les aspects de la vie traditionnelle. Au nom de l’innovation, ceux recherchant la gloire et le gain ont concocté toutes sortes de “créations,” déviantes, remplissant le monde de tendances excentriques et dégénérées.


Lorsque les gens s’écartent de la volonté des divinités, ils perdent de vue le véritable but d’être humain. Finalement, ils cèderont au diable et seront détruits.


3. Démolir la société

Le communisme dérive son organisation et son idéologie de celles de gangs et de cultes. À l’Est, le communisme est représenté par des chefs de parti tels que Lénine, Staline, Mao Zedong, Jiang Zemin et leurs suiveurs. La situation à l’Ouest est plus complexe, car le diable a choisi de puissantes élites dans le gouvernement, les affaires, l’académie, la religion et d’autres domaines pour exécuter ses plans de saper la société.


i. Éroder l’église

Les religions autrefois justes ont été imprégnées de la religion laïque du socialisme. Les représentants du diable au sein de l’église altèrent les enseignements traditionnels et altèrent même les écritures saintes. Ils ont créé la " théologie de libération "pour imprégner la foi juste de l’idéologie marxiste et de la lutte de classe et propager la perversion morale parmi le clergé. De nombreux croyants ont perdu de ce fait tout espoir en l’église et abandonné la foi dans le salut de Dieu.


ii. Désintégrer la famille

Les divinités ont créé la famille, l’état, et l’église pour être les pierres angulaires de la civilisation humaine. La famille est un important bastion de la moralité et de la tradition et sert de conduit pour que la culture se perpétue d’une génération à la suivante.


Le diable attaque la famille traditionnelle et les rôles de genre en utilisant le féminisme, l’anti-patriarcat, la libération sexuelle, et la légalisation de l’homosexualité, encourageant la cohabitation, l’adultère, le divorce, et l’avortement. Détruire la famille est une partie clé du plan du diable pour éradiquer l’humanité.


iii. Totalitarisme à l’Est

Saisissant l’opportunité d’une Russie affaiblie après la 1re Guerre Mondiale, le diable a incité la révolution à contraindre le tzar à abdiquer, puis a lancé la Révolution d’Octobre pour usurper le pouvoir. S’en est suivi la création de l’Union soviétique, le premier régime socialiste au monde. L’Internationale communiste a également été créée pour exporter la révolution dans le monde entier.


En 1919 et en 1921, des partis communistes ont été établis aux Etats-Unis et en Chine, tous deux prenant leurs ordres de la Russie soviétique. Appuyé par l’Union soviétique et profitant des ravages de la Deuxième Guerre Mondiale, le Parti communiste chinois a pris le contrôle de la Chine par la violence et la tricherie.


En s’emparant du pouvoir, les partis communistes soviétiques et chinois ont brutalement assassiné des dizaines de millions de leur propre population en temps de paix. Le Parti communiste chinois a continué le cours de la révolution sous " la dictature du prolétariat " et a lancé la Révolution culturelle, restée sans précédent jusque-là, déclarant la guerre aux achèvements de la civilisation humaine et lançant un assaut sauvage sur les 5000 ans de culture traditionnelle de la Chine.


Depuis les années 1980, le Parti a introduit la réforme économique pour conjurer l’effondrement, mais la sphère politique est demeurée sous strict contrôle totalitaire. À ce jour, le Parti garde fermement en main le pouvoir à travers des campagnes de répression sur le mouvement de la démocratie et la persécution du Falun Gong.


iv. Infiltrer l’Ouest

La cour impériale de la Chine, le droit divin des rois en occident, et le système de contre-pouvoir américain ont été établis par les divinités pour les humains selon leurs cultures et environnements uniques. Incapable de prendre le pouvoir à travers la révolution violente à l’Ouest, le diable a utilisé la subversion idéologique pour établir et exercer le contrôle. Hormis l’absence de révolution violente, les pays occidentaux ont largement adopté diverses caractéristiques du système communiste.


v. Perversion de la Loi

La loi tire son origine du commandement divin et est fondée dans la moralité. Redéfinissant les concepts de moralité et de liberté, le diable a influencé la formulation et l’interprétation des lois. Dans les pays communistes de l’Est, le diable interprète les lois à sa guise.


À l’Ouest, il déforme les lois par la subversion et modifie le droit de redéfinir les actions humaines et extirpe les concepts moraux de bien et de mal. Il protège des vices tels que le meurtre, l’adultère, et l’homosexualité, tout en punissant des citoyens remarquables.


vi. Manipulation financière

Abolir l’étalon-or et adopter une monnaie fluctuante a causé des crises économiques perpétuelles. La sagesse traditionnelle gouvernant la finance durable a perdu sa pertinence, piégeant les gouvernements comme les individus dans une culture de surconsommation et de dépenses excessives. La souveraineté nationale a été affaiblie par la dette du gouvernement, et les gens sont encouragés à emprunter des sommes d’argent incalculables aux banques et à l’état.


vii. Hyper gouvernement

Le diable a manipulé la globalisation pour l’aider à établir un gouvernement mondial empiétant sur les droits souverains des pays individuels. D’un côté, il promeut les perspectives utopiques d’organisations et des slogans tels que la Ligue des Nations, les Nations Unies, "l’intégration régionale"ou " le gouvernement mondial."


De l’autre, il menace les dirigeants et les nations pour qu’ils suivent ses directives. Il prive les gens de leur paix et de leur sécurité en fomentant la guerre et l’agitation sociale. Le but étant d’amener le monde entier sous un seul hyper gouvernement totalitaire et d’imposer un étroit contrôle administratif, idéologique et de la population.


4. Orchestrer le bouleversement social et créer l’instabilité

Afin de renverser la société humaine traditionnelle, le diable a actionné à une échelle massive l’immigration de masse, les mouvements sociaux, et le soulèvement sociétal. Ce processus stupéfiant est en cours depuis au moins plusieurs siècles.


i. Guerre

La guerre est un des outils les plus efficaces du diable, car elle peut briser le vieil ordre international, détruire les bastions de la tradition, et accélérer le développement de l’idéologie du diable. De nombreuses guerres ont été menées sous l’influence démoniaque. Le diable a profité de la Première Guerre Mondiale pour renverser plusieurs empires européens, principalement la Russie Tsariste, ouvrant la voie à la révolution bolchévique.


La Deuxième Guerre Mondiale a fourni les conditions pour que le Parti communiste chinois prenne le pouvoir et pour que l’Union soviétique envahisse l’Europe de l’Est, établissant ainsi le camp socialiste de l'après-guerre.


La Deuxième Guerre Mondiale a également créé le désordre de la décolonisation, que les régimes communistes soviétiques et chinois ont exploité pour soutenir le mouvement communiste dans le monde entier. Les "Mouvements de libération nationaux " ont placé de nombreux pays dans toute l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine dans le camp socialiste.


i. Révolution

S’emparer du pouvoir politique est la façon la plus rapide pour le diable de détruire les êtres humains et est donc son premier choix dans la mesure du possible. Résumant la leçon apprise de la Commune de Paris, Karl Marx a observé que la classe ouvrière doit renverser l’appareil gouvernemental original et le remplacer par son propre état. Le pouvoir est toujours la question centrale de la théorie politique marxiste.


L’instigation de la révolution peut être divisée en les étapes suivantes :

1. Fomenter la haine et la discorde parmi le peuple.
2. Tromper le public avec des mensonges et établir un “front révolutionnaire uni.”
3. Vaincre les forces de résistance l’une après l’autre.
4. Utiliser la violence pour créer une atmosphère de terreur et de chaos.
5. Lancer un coup pour prendre le pouvoir.
6. Réprimer les “réactionnaires.”
7. Édifier et maintenir un nouvel ordre en utilisant la terreur de la révolution.


Les pays communistes ont essayé de lancer une révolution mondiale via l’Internationale communiste, en exportant l’activisme révolutionnaire et en semant le désordre dans les états non-communistes en soutenant les gauchistes locaux.


iii. Crise économique

Les crises économiques peuvent être crées et utilisées comme moyens d’encourager la révolution ou de faire apparaître les mouvements socialistes comme sauveurs. Lorsque les hommes politiques dans les pays démocratiques se trouvent eux-mêmes à court de solutions, ils font des pactes faustiens, dirigeant graduellement leurs pays vers le grand gouvernement et un socialisme à haute fiscalité. Comme l’a écrit Saul Alinsky dans “Rules for Radicals,” "la véritable action est dans la réaction de l’ennemi. "


La Grande dépression des années 1930 a été le moment décisif lorsque l’Europe et les Etats-Unis se sont embarqués sur le chemin du grand gouvernement et d’un interventionnisme généralisé. La crise financière de 2008 a continué à faire pencher la balance en faveur de l'élargissement des politiques de gauche.


iv. Aliéner l’homme de sa terre et de ses racines

Depuis l’antiquité les gens se sont déplacés d’un endroit à un autre. Cependant, les migrations massives domestiques et internationales que l’on voit dans les temps modernes sont le résultat de la manipulation délibérée du spectre pervers. L’immigration de masse dissout l’identité nationale, les frontières, la souveraineté, les traditions culturelles, et la cohésion sociale.


Alors que des masses de gens sont éloignées de leurs identités traditionnelles, elles sont plus facilement absorbées dans la dérive de la modernité. Il est difficile pour des immigrés vivant dans un environnement inconnu d’assurer leur subsistance sans parler de participer profondément au processus politique ou aux traditions culturelles de leurs pays d’accueil.


Les immigrants nouvellement arrivés sont facilement recrutés comme votes libres pour les partis de gauche. En même temps, l’immigration crée des conditions idéales pour susciter les animosités raciales ou religieuses.


v. Détourner les mouvements sociaux

Le spectre communiste pervers utilise les tendances sociales pour enflammer et agiter les populations, intensifier les conflits, et mobiliser des mouvements colossaux afin de déstabiliser la société, matraquer ses opposants politiques, dominer le discours, et s’emparer de la supériorité morale. Les exemples incluent le mouvement pacifiste, l’environnementalisme, et d’autres mouvements dans la société occidentale.


vi. Terrorisme

Les révolutions communistes réussissent grâce à des actes de terreur, et les régimes communistes mettent en œuvre des politiques de terrorisme d’état. Les communistes soviétiques et chinois ont soutenu des groupes terroristes comme une sorte de force opérationnelle contre le monde libre. La plupart des mouvements terroristes puisent leur inspiration dans le modèle d’organisation léniniste. Le diable exploite les divisions entre personnes et canalise la rage des individus en haine collective.


L’irrationalité qui entraîne le massacre terroriste de gens innocents crée une atmosphère d’absurde impuissance. Exposés à de nombreux incidents de violence gratuite, les gens deviennent plus antisociaux, déprimés, paranoïaques, et cyniques. Tout cela endommage l’ordre public et fragmente la société, rendant plus facile pour le diable d’établir son pouvoir.


5. Diviser et Conquérir

Le diable manipule les gens selon leurs différentes caractéristiques et motivations. Il peut les faire assassiner ou corrompre, ou les endoctriner pour servir de pions de la révolution et de la rébellion.


i. Exterminer la dissidence

Certaines personnes sont plus sages et plus perspicaces que d’autres. Certaines sont plus près du divin, possèdent une bonne qualité d’éveil, et ne sont pas sensibles aux subterfuges du diable. En particulier dans des pays comme la Chine, laquelle a une longue et riche histoire, il est difficile d’amener les gens à accepter l’imposture.


Le Parti communiste chinois a dû lancer une série de campagnes politiques qui ont massacré des dizaines de millions de personnes et détruit l’ordre culturel en tuant les élites qui servaient de dépositaires de la culture chinoise traditionnelle.


Que ce soit en Chine ou en Occident, le diable n’hésite pas à physiquement liquider les membres perspicaces de la société qui voient à travers sa conspiration et sont suffisamment courageux pour se lever et résister. Pour ce faire, le diable organise des campagnes politiques, la persécution religieuse, les procès pour l’exemple, et les assassinats.


ii. Encorder les élites

Le diable recrute les élites dans toutes les nations et les industries. Pour ce faire, il joue en faveur de leurs intérêts et les dote du pouvoir en fonction de leur empressement à suivre son ordre du jour. Pour ceux qui recherchent la renommée et l’influence, le diable leur donne la réputation et l’autorité. Pour les plus cupides, il prévoit des profits. Il gonfle l’égo de l’arrogant et entretient le bonheur de l’ignorant. Ceux qui sont doués sont séduits par la science, le matérialisme et la liberté d’expression absolue.


Les individus ayant de hautes ambitions et de bonnes intentions voient leurs idéaux transformés en autoglorification, les amenant à ressentir le chaleureux éclat d’être des présidents, des premiers ministres, des groupes de réflexion, des décideurs, des administrateurs, de grands banquiers, des professeurs, des experts, des lauréats du Nobel, et ainsi de suite, avec un statut social remarquable, une influence politique, et de vastes fortunes. Une fois établis, ces grandes personnalités sont cooptées, chacune selon ses circonstances. Dans le calcul du diable, tous sont des agents ignorants et des idiots utiles.


iii. Niveler les masses

Le diable manipule la connaissance publique en employant de fausses histoires, leurrant les gens avec son système éducatif perverti, et contrôlant les mass-médias. Il utilise habilement le sentiment de sécurité des gens et le divertissement frivole pour amener le public à ne plus se soucier que de leurs intérêts immédiats, loisirs vulgaires, sports de compétition, commérage social, et assouvissement du désir érotique et charnel.


Dans les pays communistes totalitaires, les gens ne sont jamais autorisés à avoir quoique ce soit à faire avec la politique. Dans les pays démocratiques, ceux concernés par le bien public voient leur attention divertie vers des questions triviales (telles que les droits des transsexuels) faisant écho au célèbre stratagème de l’ancienne histoire militaire chinoise "avancer par un itinéraire caché tout en réparant ouvertement les chemins à lisses ". Nouvelles virales, sensations sociales, et même attaques terroristes et guerres sont arrangées pour dissimuler les véritables intentions du diable.


Le public se voit inculquer une conscience moderne et est mobilisé pour engloutir la minorité de gens qui tient obstinément à la tradition. Les intellectuels imposent de lourdes critiques des cultures populaires dans le monde entier, favorisant un préjugé étroit d’esprit parmi les publics non-éduqués. Les concepts de pensée critique et créatrice sont exploités pour monter la plus jeune génération contre l’autorité, les empêchant d’absorber la connaissance et la sagesse existant dans la culture traditionnelle.


iv. Produire la pègre

Dans les pays communistes, après avoir massacré les détenteurs de la culture traditionnelle, le diable a endoctriné le gros de la population pour participer à la révolution. Après que le Parti communiste a pris le pouvoir en Chine, il a fallu une génération pour élever une génération de " jeunes louveteaux. " Ils ont été encouragés à combattre, écraser, voler et brûler sans distinction.


Durant la Révolution Culturelle, des adolescentes n’ont pas hésité à battre leurs professeurs à mort. Les trolls internet de l’Armée des 50 Cent, qui travaillent activement sur différents médias sociaux en Chine, écrivent constamment à propos de battre et de tuer, avec des publications typiques telles que " Récupérer les Iles Diaoyu même si la Chine devient aride " et " Nous préférerions voir la Chine émaillée de tombes plutôt que de ne pas réussir à exterminer le dernier japonais." Leur disposition meurtrière est activement cultivée par le Parti communiste chinois.


En Occident, le Parti communiste revient fièrement à l’expérience de la Révolution française et de la Commune de Paris. Chaque révolution et insurrection est introduite par un groupe de truands qui n’a ni scrupules, ni honte, et aucune compassion.


v. Accélérer le remplacement générationnel

Le diable a fait en sorte de marginaliser la plus vieille génération et de l’exclure de la société à une cadence accélérée. Alors que les jeunes personnes se voient accorder toujours plus de droits, de pouvoir politique, et de privilèges, les aînés perdent leurs positions d’autorité et de prestige, accélérant la rupture de l’humanité avec la tradition.


La littérature contemporaine, les arts et la culture populaire sont tous destinés aux goûts et aux valeurs des jeunes, qui sont sous la pression de rechercher les dernières tendances de la mode pour éviter d’être ostracisés par leurs pairs. Les progrès scientifiques et technologiques rapides rendent les plus âgés incapables de suivre et de s’adapter aux immenses changements sociaux qui se produisent en conséquence.


La transformation des secteurs urbains et ruraux combinée à l’immigration de masse œuvrent ensemble à aliéner les plus âgés et à les éloigner du présent. Le tourment et l’impuissance de leur solitude sont exacerbés par la réalité de la vie moderne, où les jeunes sont dans un état constant de compétition et ont peu de temps à consacrer à leurs parents et aînés.


vi. Fragmenter la société

Dans la société humaine traditionnelle, les gens s’aident mutuellement. Lorsqu’ils sont pris dans des conflits, ils ont la religion, la moralité, les lois, et les coutumes populaires pour faciliter résolution et coopération.


Il est impossible pour le diable de faire survenir l’effondrement d’une société aussi organique en une courte période de temps. Il doit d’abord désintégrer la société en petites unités atomisées, désagrégeant la confiance traditionnelle entre individus et les aliénant les uns des autres. Ceci donne au diable des moyens commodes d’attaquer l’humanité morceau par morceau.


Le diable utilise chaque critère concevable pour diviser la société en groupes opposés et inciter à la haine et à la lutte entre eux. La classe, le sexe, la race, l’ethnie, et la dénomination religieuse peuvent tous servir de base pour la division.


Il magnifie l’animosité entre bourgeois et prolétaires, entre gouvernants et gouvernés, progressistes et " rétrogrades, " libéraux et conservateurs — pendant que le gouvernement élargit constamment ses pouvoirs. Un individu atomisé, isolé n’a simplement aucun espoir de résister à un gouvernement totalitaire qui a accès à toutes les ressources de la société.


6. Imposture et défense

Tout comme un criminel essaie de détruire la preuve de ses méfaits, le diable fait tout ce qu’il peut pour se dissimuler. L’échelle de son imposture est difficile à sonder.


i. Conspiration ouverte

Le diable réalise ses plans les plus titanesques à la lumière du jour tout en les qualifiant de sensibles, raisonnables, et légaux. Une personne normale ne peut pas comprendre ni imaginer l’existence d’une conspiration si massive et mauvaise. Même si l'on essaie de révéler l’intrigue du diable, les autres ne peuvent pas l’accepter si facilement. De plus, le diable utilise une variété de moyens pour révéler à dessein des parties de son plan, semant la suspicion, la peur, et la confusion


ii. Action camouflée

Lors de la guerre froide, le monde a été divisé entre deux camps militaire et politique. Toutefois, alors que leurs systèmes sociaux semblaient être diamétralement opposés, le même processus démoniaque était en cours des deux côtés sous différentes formes.


De nombreux révisionnistes communistes de style-occidental, socialistes, fabianistes, libéraux et progressistes ont publiquement rejeté les modèles soviétique et chinois, mais leurs efforts ont conduit la société sur un chemin menant à une structure sociale ne différant guère de celles de l’Union soviétique et de la Chine. En termes clairs, le diable a utilisé l’Est totalitaire comme une diversion pour infiltrer activement l’Ouest.


iii. Diaboliser l’opposition

Ceux qui osent exposer le diable sont étiquetés " théoriciens de la conspiration " " extrémistes, " "extrême-droite, " " droite atlernative," "sexistes," "racistes," " bellicistes," " bigots," " Nazis," " fascistes, " et d’autres termes d’ostracisme visant à les isoler et les marginaliser de l’académie et de la société en général. Transformés en objets de ségrégation, de ridicule et de peur, leurs idées n’obtiennent pas d’audience, et leur présence n'a aucune influence.


iv. Détourner la surveillance

Le diable conduit les gens à mépriser et suspecter certaines ethnies, groupes et individus, qui détournent l’attention de ses plans infâmes.


v. Capturer la majorité

Tout le monde n’est pas dupé par les ruses du diable. Il y en aura toujours de suffisamment intelligents et perspicaces pour découvrir les secrets du diable. Mais le diable a déjà réussi à amener la majorité des gens sous son influence et à l’utiliser comme sa couverture.


Les quelques-uns qui voient le diable pour ce qu’il est sont comme des personnes isolées dans une contrée sauvage. Leurs cris n’obtiennent aucune réponse alors qu’ils attendent leur destin tragique.


Les moyens par lesquels le diable détruit les gens sont sans fin et en perpétuelle mutation. Les stratégies générales énumérées précédemment doivent être davantage examinées en profondeur dans les chapitres qui suivent.

[à suivre]


Version en anglais
Chapter 1: The Devil’s Strategies for Destroying Humanity

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.