Le Rapport des États-Unis sur la liberté religieuse attire l'attention sur la persécution du Falun Gong

Le Département d'État des États-Unis a publié, le 29 mai 2018, son Rapport annuel 2017 sur la liberté religieuse internationale. La Chine figurait à nouveau sur la liste des " pays de préoccupation particulière".


Le rapport accorde une attention particulière à la persécution du Falun Gong et des groupes religieux chrétiens et autres. Lors d'un point de presse, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a souligné que " les États-Unis ne resteront pas spectateurs " des violations de la liberté religieuse.

 
Mike Pompeo, secrétaire d'État des États-Unis : " Les États-Unis ne resteront pas spectateurs " des violations de la liberté religieuse.


Le secrétaire d'État : Les États-Unis ne resteront pas spectateurs

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a commenté lors de la conférence de presse du Département d'État : " La liberté religieuse est dans le sang américain." " Comme James Madison l'a écrit bien des années avant d'être président ou secrétaire d'État : "La conscience est le plus sacré de tous les biens."


Les États-Unis accueilleront la toute première conférence ministérielle pour la promotion de la liberté religieuse les 25 et 26 juillet prochains au Département d'État, afin de promouvoir la liberté religieuse. M. Pompeo a déclaré que é protéger et promouvoir le respect mondial de la liberté religieuse est une priorité de l'administration Trump ».


" Cette réunion ministérielle, nous l'espérons, innovera. Ce ne sera pas seulement un groupe de discussion. " « Les États-Unis ne resteront pas spectateurs. Nous serons dans le ring et solidaires de toute personne qui cherche à jouir de ses droits de l'homme les plus fondamentaux. "


Sam Brownback, ambassadeur itinérant pour la liberté religieuse internationale, a pris la parole lors de la réunion d'information et a déclaré :" Notre objectif est de protéger la liberté de conscience de tous les peuples. Cela signifie protéger un musulman, un bouddhiste, un pratiquant de Falun Gong ou un chrétien en Chine et le fait qu'ils puissent prier et vivre leur vie."

" La Chine reste un pays très, très préoccupant concernant la liberté religieuse ", a déclaré M. Brownback.


Des dizaines de pratiquants de Falun Gong meurent du fait de la persécution

Le pratiquant de Falun Gong M. Yang Yuyong.

Le rapport attire l'attention sur les dizaines de pratiquants de Falun Gong morts en détention pendant la persécution.


" Selon Minghui, une organisation affiliée au Falun Gong, au cours de l'année, 42 pratiquants sont morts en détention ou après avoir été libérés de prison en raison de blessures subies pendant leur détention. "


Le rapport donne des détails sur la persécution de M. Yang Yuyong et de Mme Han Hongxia.


" Minghui a également rapporté que le pratiquant de Falun Gong Yang Yuyong est mort en juillet en garde à vue. Les autorités de Tianjin l'ont arrêté en décembre 2016. Il aurait subi de graves abus pendant sa détention, y compris des abus sexuels impliquant 13 détenus qui lui ont pincé les parties génitales et lui ont mordu les mamelons. Au moment où les autorités l'ont emmené recevoir des soins médicaux, il souffrait déjà d'une défaillance complète de ses organes. Sa famille a rapporté que son corps était couvert d'ecchymoses et qu'il avait des traces de bâtons de bambou sous ses ongles d’orteils. La femme de M. Yang, Meng Xianzhen, a été arrêtée avec lui et était toujours détenue à la fin de l'année. "


" Minghui a rapporté que Mme Han Hongxia est décédée en mars alors qu'elle était en garde à vue. Des fonctionnaires du Bureau de la sécurité intérieure de la ville de Da'an dans la province du Jilin l'ont arrêtée en octobre 2016. Les gardiens du centre de détention de la ville de Baicheng l'auraient torturée pour avoir refusé de renoncer à sa croyance en Falun Gong. "

Les pratiquants du Falun Gong à Hong Kong

Les rapports concernant le chapitre sur Hong Kong ont mentionné plusieurs fois les pratiquants de Falun Gong et leurs activités. Lorsque Xi Jinping s'est rendu à Hong Kong, les pratiquants de Falun Gong ont déployé des banderoles et des affiches exigeant la fin de la persécution du Falun Gong et que Jiang Zemin soit traduit en justice.


Le rapport mentionne également que des fonds chinois ont pu être infiltrés à Hong Kong. L'Association de Falun Dafa de Hong Kong soupçonne que le régime communiste chinois finance des groupes privés pour harceler et attaquer publiquement les pratiquants de Falun Gong lors de leurs activités.


Les pratiquants ont encore du mal à louer des espaces au gouvernement ou à des institutions privées pour leurs réunions et événements culturels.


En juillet 2017, à l'aéroport, le Bureau de l'immigration de Hong Kong a refusé l'entrée à 43 pratiquants de Falun Gong en provenance de Taïwan. Le bureau les a expulsés vers Taïwan sans donner de raison, selon un rapport de The Epoch Times.




Version anglaise : U.S. Religious Freedom Report Draws Attention to Persecution of Falun Gong

Version chinoise :
美国务院发布宗教自由报告
关注法轮功被迫害


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.