Human Harvest projeté au Yuan législatif de Taïwan expose la crise des droits de l'homme en Chine
 

Human Harvest projeté au Yuan législatif de Taïwan expose la crise des droits de l'homme en Chine

La semaine dernière, le film Human Harvest, lauréat du prix Peabody, a été présenté au Yuan législatif de Taïwan. Parrainé par l'Association internationale de transplantation d'organes de Taïwan et plusieurs députés, un forum sur le sujet des prélèvements d'organes perpétrés par le PCC en Chine a eu lieu après la projection.
 

Les spectateurs ont dit estimer que le gouvernement taïwanais devrait informer le public et interdire le " tourisme d'organes" en Chine.


Députés et sponsors au forum après la projection.


Sources illégales d'organes en Chine
 
Le documentaire établit la preuve montrant combien d'organes utilisés dans les greffes chirurgicales ont été prélevés de force sur des pratiquants vivants de Falun Gong emprisonnés.


Dr Ding Kaiting, un représentant de l'Association de transplantation d'organes

Dr Ding Kaiting, un représentant de l'Association de transplantation d'organes, a indiqué, dans son discours au forum, qu'il faut de 113 à 138 semaines pour trouver un foie qui soit compatible avec un patient en Angleterre, le pays qui a le meilleur système de dons d'organes et le plus éprouvé.
 

"Avec beaucoup moins de donneurs, comment le temps d'attente en Chine peut-il n'être que de deux semaines ? " a interrogé le Dr Ding, " Cela suggère qu'il existe des sources illégales en Chine. "
 

Chu Wanchi, une avocate de l'Association des transplantations d'organes a appelé le gouvernement taïwanais à ne pas prendre parti pour le Parti communiste chinois sur cette question. Elle a dit qu'elle applaudit le projet de loi adopté en 2015 qui interdit le tourisme d'organes en Chine.
 

" C'est le premier projet de loi de ce genre en Asie", a déclaré Me Chu Wanchi " mais certains Taïwanais vont encore en Chine pour des transplantations d'organes. La mise en vigueur de la loi devrait résoudre ce problème. "
 

C'est la responsabilité de Taïwan de faire cesser le prélèvement forcés d'organes

Les députés : Zhang Honglu (à gauche), Zhangliao Wanjian (au centre) et Hong Zongyi (à droite) au forum

Le député Gao Zhipeng condamne les prélèvements forcés d'organes.

Plusieurs députés ont condamné ce crime contre les droits de l'homme en Chine.
 

Hong Zongyi a exprimé un vif soutien pour la résistance pacifique du Falun Gong à la persécution.
 

Gao Zhipeng a mis l'accent sur les valeurs universelles des droits de l'homme. Il a déclaré qu'il était de la responsabilité de Taïwan de faire entendre sa voix et d'attirer l'attention du public international sur les crimes du Parti communiste.
 

Liao Wanjian estime que le gouvernement devrait faire plus pour informer le public des lois sur la transplantation d'organes et le tourisme d'organes.
 

Que tout le monde connaisse et arrête la persécution

Mme Chen, une enseignante à l'école secondaire, a regardé le documentaire avec ses élèves.

Mme Chen et la classe du secondaire de son école ont été choquées par les faits révélés dans le documentaire.
 

M. Jiang, un élève dans la classe de Mme Chen, a dit que la projection était très importante. Il a dit qu'il parlerait à plus de gens de ce qu'il avait appris grâce au film.
 

" Tout le monde devrait aider ", a dit un autre élève, " les pratiquants de Falun Gong ont tellement souffert. Nous devrions faire quelque chose."
 

M. Weng Chenen, un étudiant de l'École de commerce de Taipei, a dit qu'il croyait que si tout le monde restait silencieux, la persécution pourrait aussi bien s'étendre aux non-pratiquants. " Le Parti communiste ne s'arrêtera pas si personne ne les arrête. Nous devrions faire entendre nos voix et informer davantage de gens à ce sujet. "


Version anglaise :
“Human Harvest” Screened at Taiwan Legislative Yuan—Exposes Human Rights Crisis in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.