L’esprit de compétition

L’esprit de compétition s’est répandu dans les moindres recoins de la Chine. L’ensemble de la société a été endoctrinée par la philosophie de " lutte " du Parti communiste chinois. D’une certaine manière, il est devenu une habitude, indispensable à la vie elle-même. Pourquoi cela ?


C’est le résultat de l’éducation, de l’influence et du lavage de cerveau du PCC. Tous ses mouvements politiques ont contraint les gens à prendre part à la lutte.


La philosophie mensongère "de lutte" du PCC a changé la Chine, d’une terre qui autrefois honorait l’étiquette en un endroit plein de méchanceté, et les Chinois d’un peuple qui respectait la culture traditionnelle et la paix en ennemis purs et durs les uns envers les autres.


Endoctriné par le PCC

Prenez-moi par exemple. J’agis correctement en public, mais à la maison mon épouse me dit souvent que je ne parle jamais calmement et que mes années de cultivation ont été en vain.


Bien sûr, je ne suis pas d’accord et j’ai toujours des excuses pour contrer les dires de mon épouse. Mes enfants plaisantent également disant que j’ai l’air amer et dur, et leur sentiment commun est qu’à chaque fois que je parle c’est comme si je les réprimandais.


Entendre de tels commentaires me rend vraiment très triste. Ce n’est pas parce que je sens que ma famille est dans le déni ou l’irrespect à mon égard, mais parce que je leur donne une telle impression du fait de mon piètre état de cultivation.


Si cela affecte leur obtention du Fa dans le futur, alors j’aurais commis un grand crime.


Quand nous commençons à cultiver, quand bien même nous nous efforçons de suivre le principe d’Authenticité-Bonté-Patience, notre esprit de compétition se manifestera de temps en temps du fait des habitudes et concepts formés au cours de nos années de lutte, couplés avec le poison restant de l’influence du parti qui n’a pas été encore complètement éliminé, ainsi que la poursuite de la renommée et de la fortune qui n’a pas été complètement abandonnée.


L’esprit de compétition est nocif

J’aimerai lister les répercussions de l’esprit de compétition pour voir quel mal il a fait.


Oublier d’être un pratiquant

L’esprit de lutte n’est pas en ligne avec la compassion ou la tolérance et rend difficile d’être authentique.


La lutte en elle-même est perverse, et elle dévie d' Authenticité-Bonté-Patience. Il est très difficile pour une personne ayant un fort esprit de compétition d’atteindre le niveau où " (…) un pratiquant doit parvenir à ne pas rendre les coups quand on le frappe, à ne pas rétorquer quand on l’insulte, (...) "Zhuan Falun, que le Maître nous demande.


Beaucoup de pratiquants peuvent par moment y parvenir, mais parfois ils doivent se forcer à se comporter de la sorte dans leur vie quotidienne, spécialement à la maison.


Quand je parle, ma voix est dure, rapide, haut-perchée, inamicale et déplaisante à écouter. Cela rend difficile d’entretenir une atmosphère propice à la communication et l’acceptation, et cela cause inévitablement des disputes et des querelles.


Heureusement, je me rappelle habituellement rapidement que je suis un pratiquant et m’arrête immédiatement, puis suivent des excuses. Les mots reflètent les pensées; si les mots ne sont pas gentils, alors le cœur n’est pas compatissant.


Justifier un mauvais caractère

Derrière un mauvais caractère il y a un esprit de compétition.


J’ai souvent entendu des compagnons de pratique dire qu’ils ont mauvais caractère, et souvent je le dis aussi. Maintenant, je pense que la raison derrière mon mauvais caractère est l’esprit de lutte.


Le mauvais caractère est la surface, et derrière il y a l’esprit de lutte, lequel est entraîné par l’attachement à rechercher la renommée et l’intérêt personnel; par conséquent, il ne s’agit pas simplement d’un mauvais caractère.


Le Maître a dit :

"(…) Vous savez, lorsqu’une personne atteint le niveau d’arhat, quoi qu’il arrive, elle ne prend plus rien à cœur, elle ne prend absolument plus à cœur les affaires des gens ordinaires, elle est toujours de bonne humeur, peu importe qu’elle perde beaucoup, elle reste de bonne humeur et s’en moque. Si vous pouvez vraiment faire cela, vous avez déjà atteint la position initiale du Fruit d’un arhat. (…) " (Zhuan Falun)


Regarder à l’extérieur au lieu de regarder à l’intérieur

L’esprit de compétition empêche les pratiquants de regarder à l’intérieur. Il vous fait regarder à l’extérieur et penser que les autres ont tort, résultant ainsi dans le fait de suivre un chemin déviant.


Il rend les gens irrationnels et émotifs, et les fait manquer de compassion et les pousse à aller aux extrêmes. Ces personnes sont souvent instables et jalouses.


L’esprit de compétition peut engendrer la jalousie, ce qui en retour encourage les gens à lutter et à donner de l'énergie à la mentalité de compétition.


Ne pas abandonner la colère et le ressentiment

Il est difficile de cultiver la compassion sans abandonner l’esprit de compétition. Cela affectera notre aptitude à clarifier la vérité et à aider les gens.


Si vous avez en vous de la colère et du ressentiment, vous n’aurez pas de pensées droites. Si la compassion et les pensées droites ne sont pas présentes, ou si elles le sont mais qu’elles sont très faibles, comment pouvons-nous aider les gens ?


Les gens ayant un fort esprit de compétition ont tendance à être égocentriques, à regarder les autres de haut et ne sont pas gentils. La propension à rivaliser ou à lutter est toujours présente. Face aux problèmes et aux conflits, ils vont se précipiter et peuvent rarement prendre du recul.


Le Maître a dit :

" (…).on doit toujours garder un cœur de compassion, un état d’esprit serein et paisible. Quand vous rencontrerez tout à coup un problème, vous pourrez le régler correctement. Généralement, si vous avez toujours le cœur plein de bonté et de compassion, lorsqu’une difficulté surgit brusquement, vous aurez de la marge pour l’amortir et y réfléchir. Si votre esprit est toujours prêt à être en désaccord avec les autres et à lutter pour ceci ou cela, je vous le dis, vous allez vous prendre de bec avec les autres à chaque problème, c’est garanti. (…) " (Zhuan Falun)


Un obstacle empêchant de sauver les gens

Le danger d’entretenir un esprit de compétition n’est pas seulement pour nous en tant que pratiquants mais aussi pour les pertes que cela occasionne quand nous essayons de valider le Fa et d’aider les êtres. Nous sommes des pratiquants de Dafa qui assistons le Maître dans la rectification de Fa.


Ne pas abandonner l’esprit de compétition entachera la réputation de Dafa et affectera directement le salut des êtres. Derrière l’esprit de compétition il y a les attachements à la renommée, à l’intérêt et à l’émotion.


Notre cultivation doit finalement atteindre l’éveil juste du désintéressement et de l’altruisme. Pouvons-nous parvenir à cela avec cette mentalité de compétition ?


Par conséquent, l’esprit de compétition doit être éliminé.


Version anglaise disponible à :
The Competitive Mentality

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.